Bulls

Lonzo Ball va se faire opérer du genou, encore une fois : le meneur des Bulls ratera le début de saison, il n’a pas joué depuis janvier…

Lonzo Ball 22 septembre 2022

Cette photo est l’un des highlights de Lonzo Ball au printemps dernier.

Source image : YouTube

A moins d’un mois de la reprise NBA la hype monte tout doucement pour les fans des 30 franchises sur le pont, mais pour l’une d’entre elles c’est plutôt la soupe à la grimace depuis hier. On parle des Bulls, qui ont appris dans les dernières heures que Lonzo Ball allait une nouvelle fois passer sur le billard pour soigner son genou, lui qui avait déjà été opéré la saison dernière et qui n’a pas joué un match de basket depuis… le mois de janvier.

Tout commençait pourtant si bien. 13 points, 5 rebonds, 5 passes et 2 interceptions de moyenne, plus de 40% du parking, et les Bulls avaient donc trouvé le parfait complément de Zach LaVine et DeMar DeRozan sur les lignes arrières des Bulls, sans compter l’apport ultra-précieux d’Alex Caruso et la saison rookie très encourageante d’Ayo Dosunmu. Seulement, le background médical de Lonzo Ball n’est pas des plus rassurants, pour la faire courte son carnet de santé pèse le poids d’un âne mort, et en janvier dernier Lonzo devait quitter ses petits camarades pour soigner un ménisque récalcitrant, du genre de ceux dans lequel se baladent sans cesse des petits bouts d’os. Spoiler, Lonzo sera opéré et ne reverra plus le parquet de la saison, bien dommage pour une franchise en reconquête et qui claquera au final une saison tout à fait satisfaisante, bien dommage aussi pour un joueur qui commençait à se refaire la cerise et une vraie place parmi les leaders des Bulls.

Les dernières nouvelles ? Alors que l’on n’en avait justement pas eu beaucoup depuis quelques semaines, de nouvelles, on a donc appris hier que Lonzito devrait subir une arthroscopie de son genou gauche, encore ce satané genou, le 28 septembre prochain, et que suite à ce passage sur le billard il faudrait – au moins – quatre à six semaines au joueur pour recouvrir l’entièreté de ses moyens. 1) Tout ça nous amène à un début de saison régulière qui se fera par conséquent sans le meneur et 2) on est pour l’instant sur des dates balancées un peu à la volée donc rien n’indique que l’indisponibilité du boug ne durera pas plus longtemps, lui qui est malheureusement connu pour ne pas être la marche la plus solide de la montée d’escaliers, au moins autant que pour ses skills défensifs et ses progrès récents en attaque .

30, puis 35, puis 19, puis 27 et encore 47. Ces nombres ne sont pas les season highs de Lonzo au scoring depuis le début de sa carrière mais bien ceux de ses matchs ratés chaque saison depuis sa Draft. Le dossier commence à être lourd et c’est bien dommage, le dossier commence à être bien lourd et on n’est donc parti pour une nouvelle saison à mi-chemin entre la NBA et Grey’s Anatomy. Fais chier.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top