Spurs

Salaires des San Antonio Spurs – saison NBA 2022-23 : félicitations à Doug McDermott, joueur le mieux payé de toute la franchise

Salaires San Antonio Spurs

Les salaires des San Antonio Spurs, pour tout savoir sur la franchise du Texas.

Source image : montage via CC0 Public Domain via www.publicdomainpictures.net

Une bonne saison en NBA, cela ne se passe pas que sur le terrain. Cela se passe aussi côté finances ! La gestion de la banque est fondamentale pour toute équipe de NBA, il est donc l’heure de se pencher sur les salaires des San Antonio Spurs pour la saison 2022-23.

# Pour tout comprendre sur les salaires NBA :

Les salaires 2022-23 des San Antonio Spurs

Salaires Spurs

UFA : agent-libre non-restreint
RFA : agent-libre restreint

Situation financière par rapport au salary cap

  • Le seuil de la Luxury Tax est fixé à 150 267 000$ cette année.
  • Le Salary Cap de la NBA est fixé à 123 655 000$ cette année.

Avec $83,614,427$ engagés contractuellement sur cette saison 2022-23, les Spurs font partie des équipes qui dépensent le moins de toute la NBA.

C’est assez logique, quand on voit la situation sportive de la franchise et les noms qui font partie de l’effectif. Y a-t-il une star à bord ? Non. Y a-t-il le désir de jouer les Finales NBA dans quelques mois ? Non. Les Spurs sont dans une vague de changement, le début d’une nouvelle ère, ou comme on aime le dire chez nous une bonne grosse page de tanking qui débute. Et qui dit changer de chapitre dit assainissement des finances, en évitant la présence de contrats albatros dans la banque. C’est notamment ce qui a poussé au trade de Dejounte Murray cet été, le joueur ne souhaitant pas prolonger à San Antonio et les Spurs étant ravis de ne pas se coller un contrat à 9 chiffres sur plusieurs années. La timbale revient donc à Doug McDermott, qui en bon vétéran est allé chercher son bon salaire d’ancien et culmine ainsi à un peu moins de 14 millions la saison.

Joueurs sous contrats garantis pour la saison 2023-24 :

  • Doug McDermott
  • Jeremy Sochan
  • Keldon Johnson
  • Malaki Branham
  • Blake Wesley

On attend de voir ce qui va se passer en terme d’options autour de Devin Vassell et Josh Primo, pour ne citer qu’eux, mais on les ajoutera vite à ce groupe pour parler de la saison des Spurs dans un an… sauf transfert majeur et inattendu.

Trois joueurs à surveiller cette saison :

  • Jakob Poeltl

Mentionné à plusieurs reprises dans les récentes rumeurs de transferts, Jakob Poeltl entre dans sa… dernière année de contrat, à un peu moins de 10 millions de dollars la saison. Apprécié chez les Spurs et un peu partout en NBA, l’Autrichien va se retrouver devant un drôle de challenge. Contribuer à mort sur les parquets pour booster sa cote avant un gros été 2023 en terme de négociation contractuelle, et se préparer à l’éventualité de jouer dans une autre franchise. Car oui, qui dit contrat expirant dit pièce à échanger, et il y a de bonnes chances pour que Poeltl fasse ses valises en cours de saison.

  • Josh Richardson

Dans la même situation que Jakob Poeltl, Josh Richardson est dans sa dernière année de contrat cette saison. Lui touchera un peu plus que son ami autrichien puisqu’il aura droit à un virement de 12 millions et quelques sur son compte, mais les profils de joueurs ne sont également pas les mêmes. En effet, si Josh doit lui aussi montrer qu’il mérite un nouveau beau contrat en NBA, son expérience et sa polyvalence pourraient lui permettre d’attirer les désirs d’autres franchises. Ainsi, la trade deadline 2023 sera à surveiller de très près, car J-Rich a la possibilité de quitter San Antonio et faire le nécessaire pour signer un gros chèque dans un an.

  • Devin Vassell

Après avoir vu Keldon Johnson prendre une extension de 80 millions de dollars sur 4 ans, la voie est libre pour Devin Vassell. Quelle voie ? Et bien celle du duplicata ! L’ailier aux longs bras des Spurs a une magnifique opportunité à saisir cette saison. En effet, bourré de talent et très apprécié par les fans de San Antonio, Vassell pourrait continuer à progresser dans les prochains mois et montrer au management qui lui aussi a droit à sa prolongation juteuse. Le couloir est grand ouvert, à Devin de maximiser ses chances et finir dans les breaking news de juillet prochain.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top