Bulls

Kostas Antetokounmpo convié au training camp des Bulls : vraie chance pour le jeune frère ou stratégie fumeuse pour attirer Giannis ?

Thanasis et Kostas Antetokounmpo 19/09/22

Kostas Antetokounmpo va-t-il retrouver le sourire à Chicago ?

Source image : FIBA

Après une saison moyenne à l’ASVEL et un tout petit Euro avec la Grèce, Kostas Antetokounmpo va rejoindre Chicago et batailler pour un spot en NBA. Mais les Bulls vont-ils vraiment lui offrir sa chance, ou sert-il de pion dans une stratégie plus globale ?

Un départ précipité vers Los Angeles en pleines finales de Betclic Élite, des promesses en équipe nationale, puis une blessure au genou, pour un EuroBasket raté dans les grandes largeurs avec 0 point, 0 rebond et 0 passe en 13 minutes (pas de moyenne hein, en tout). L’été de Kostas Antetokounmpo a ressemblé à la finale de l’Équipe de France, mais pas suffisant néanmoins pour qu’on en oublie le troisième fils de la fratrie grecque. Les Bulls lui ont ainsi offert dimanche une place pour leur training camp, avec à la clé un potentiel two-way contract.

« L’agent libre Kostas Antetokounmpo va rejoindre le training camp des Bulls et essayer de décrocher un two-way contract. Antetokounmpo a passé trois saisons chez les Lakers et les Mavericks et a joué avec la Grèce à l’EuroBasket cet été. »

Kostas tentera de prouver qu’il peut être la doublure de Nikola Vučević dans la raquette et apporter sa protection du panier, difficile toutefois dans ce domaine de ne pas faire mieux qu’Andre Drummond, autre recrue estivale dans l’Illinois. Problème, le CV de Kostas est bien maigrelet : seulement 22 apparitions en NBA pour 4 minutes, 1 point et 1 rebond de moyenne par match. Et ce n’est pas son titre de champion avec les Lakers en 2020, remporté sans jouer une seule minute en Playoffs, qui peut grossir tout ça. On a donc du mal à imaginer comment il va pouvoir se montrer convaincant en deux semaines… mais ce n’est peut-être pas pour ça qu’il a été invité, émoji des yeux émoji flamme.

Eh oui, Kostas a un frère, enfin quatre, mais l’un compte un peu plus que les autres. Il y a un mois d’ailleurs, Giannis Antetokounmpo ne fermait pas la porte aux Bulls, une déclaration qui n’est évidemment pas tombée dans l’oreille d’un sourd côté Chicago et Marc Eversley. Depuis, quelques rumeurs sont même apparues quant à une signature future du Greek Freak dans l’Illinois, mais plutôt du genre de celles que l’on peut lire dans Voici ou Gala. L’arrivée de Kostas montre en tout cas les bonnes intentions du GM des Bulls à l’égard de Giannis, qui n’a jamais caché son envie d’évoluer avec ses frères, si si, avec tous ses frères.

Ce ne serait pas la première fois qu’une franchise fait un geste en ce sens puisque souvenez-vous que les Bucks avaient pour leur part signé l’aîné Thanasis en 2019, d’abord relégué en G League avant de devenir champion NBA lui aussi, en 2021. Et aujourd’hui, décidément, c’est le dernier de la fratrie, Alex, jumeau de Francis et on n’y comprend vraiment plus rien, qui vient d’être signé puis coupé par Milwaukee, pour être envoyé en G League. Des manœuvres à l’intérêt sportif contestable mais qui montrent l’attachement des Bucks pour leur superstar. Chicago semble s’en inspirer, ce qui pourrait donc bien arranger Kostas. Même s’il est utilisé à des fins stratégiques, sa chance lui est donnée, et les Bulls devront quant à eux attendre pour en tirer d’éventuels bénéfices puisque Giannis Antetokounmpo est sous contrat avec les Bucks jusqu’en 2026

Kostas Antetokounmpo va pouvoir profiter des convoitises autour de son frère pour essayer de se relancer en NBA. Pas bon depuis trois ans, même en France, il a tout de même l’opportunité de se montrer du côté de Chicago. Sûrement sa dernière chance, à moins qu’un certain Freak ne décroche à nouveau son téléphone ?

1 Comment

1 Comment

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top