Spurs

Gregg Popovich, la dernière danse ? L’heure est venue de profiter du légendaire coach des Spurs, moment par moment

Gregg Popovich 29 mars 2022

Profitons, profitons, profitons.

Source image : YouTube

Entraîneur des Spurs depuis fin 1996 et possédant le record all-time de victoires en saison régulière, Gregg Popovich est un véritable monument du coaching. Mais à 73 ans, la fin de carrière se rapproche de plus en plus et la saison à venir pourrait bien être la dernière de Pop sur les bancs NBA. L’heure d’en profiter un maximum, pour lui comme pour nous. 

Aujourd’hui, il est tout bonnement impossible de parler des Spurs sans parler de Gregg Popovich. Presque trois décennies en tant que head coach sur le banc texan, cinq titres NBA remportés, 1 344 matchs gagnés, des grands noms qui ont évolué sous ses ordres… bref Pop fait partie des meubles et représente le visage de cette franchise qui a tant dominé depuis la fin des années 1990 et le début des années 2000. Pourtant, il viendra bien un jour où le siège de l’entraîneur à San Antonio sera occupé par quelqu’un d’autre. Un jour où on ne verra plus le pépère debout au bord du terrain, en train d’envoyer une grosse soufflante à un arbitre pour donner un coup de boost à son équipe quand elle est à côté de la plaque. On a forcément du mal à l’envisager, à l’imaginer, mais c’est inévitable.

Et ce jour, il pourrait arriver au terme de la saison 2022-23.

Aucune annonce officielle n’a pour l’instant été faite concernant la retraite de Gregg Popovich, qui – à 73 ans – est plutôt du genre à prendre une année après l’autre. En avril dernier, juste après l’élimination des Spurs au play-in tournament, Pop avait laissé entendre qu’il voulait repartir pour une campagne supplémentaire, citant « son amour pour le coaching et son besoin d’être à l’intérieur du gymnase » comme raisons pour prolonger l’aventure encore un petit peu. Mais alors que la franchise de San Antonio vient tout juste d’entamer un projet de reconstruction complète après le transfert de son All-Star Dejounte Murray, on se demande forcément si on n’est pas devant la dernière danse de l’un des plus grands coachs de l’histoire du basket. En tout cas cela en prend le chemin.

Face à cette éventualité, il n’y a qu’une seule chose à faire : profiter à fond du légendaire coach de San Antonio tant qu’il est encore sur le banc. Elle est sans doute là, la principale raison de mater les Spurs cette saison, à moins que vous soyez le plus fidèle fan de Josh Primo. Profiter de ses interviews, des dernières punchlines qu’il va envoyer, de ses interactions avec ses joueurs, de ses échanges avec les coachs adverses, de ses ajustements tactiques même s’ils résulteront probablement dans des défaites vu la faiblesse de l’équipe texane. Bref, tout ce qui fait le personnage Gregg Popovich au-delà des victoires et des défaites. Et d’ailleurs ça tombe bien car aujourd’hui, les victoires et les défaites sont presque secondaires pour Pop. On le sait car si ce n’était pas le cas, Gregg ne serait plus sur le banc des Spurs actuellement, à 73 ans et avec de moins en moins de talent à sa disposition. Non, ce qui passe avant tout désormais, c’est l’enseignement du basket tel qu’on le pratique à l’école Spurs, c’est la transmission des savoirs, la volonté d’aider les jeunots qui ne demandent qu’à progresser. Le coaching à l’état pur en quelque sorte. C’est ça qui lui donne l’énergie de repartir pour une année supplémentaire, bien plus que la perspective d’une nouvelle participation en Playoffs ou d’une sixième bague de champion.

Alors oui, quand on matera les Spurs cette saison, on regardera autant ce qui se passe sur le terrain que ce qui se passe le long de la ligne de touche. On profitera de chaque moment pour n’avoir aucun regret une fois qu’il dira définitivement stop et qu’il laissera sa place au futur coach qui aura la lourde tâche de lui succéder. Clairement, Gregg Popovich mériterait d’être ovationné dans chacune des salles NBA avant de quitter la scène. Mais il n’a jamais été du genre à vouloir se retrouver au milieu des spotlights et c’est spécifiquement pour cette raison que Pop annoncera un jour sa retraite sans vraiment prévenir.

Et quand ce jour viendra, on espère que vous aurez apprécié au maximum les ultimes moments du coach le plus victorieux de l’histoire de la NBA.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top