Spurs

Joshua Primo, le nouveau meneur titulaire chez les Spurs ? Après Tony Parker et Dejounte Murray, la pression est sur les épaules du kid de San Antonio

Si les Spurs ont pu profiter de Tony Parker au poste de meneur pendant plus de 15 ans, ils ont aussi pu transmettre le bâton à Dejounte Murray devenu All-Star l’an passé. Le problème ? C’est qu’aujourd’hui l’un est à la retraite et l’autre portera désormais le maillot des Hawks. Qui sera donc meneur titulaire à San Antonio cette saison ? Les regards sont tournés vers Joshua Primo, le talentueux scoreur de West Vriginia.

Attention, risque de chute au niveau de la production.

Voilà le genre de panneau qui devrait être installé au-dessus du poste de meneur de jeu pour les mois à venir, quand on réalise la différence que va donner un monde avec ou sans Dejounte Murray. Transféré à Atlanta cet été, Murray apportait une solidité à la mène qui rassurait bon nombre de fans des Spurs tous les soirs. Sauf qu’au moment où ces lignes sont écrites, solidité il n’y a pas et incertitude il y a. En grande quantité qui plus est.

Qui sera le nouveau meneur titulaire à San Antonio ?

C’est la question qui fait discuter dans tous les podcasts, les ranchs et les comptoirs autour du AT&T Center, à quelques jours du début du camp d’entraînement. Sur le papier, trois hommes semblent sortir du lot et les trois ont des profils très différents : Tre Jones, Blake Wesley et Josh Primo. Loin d’être considéré comme un pur meneur, Wesley est un rookie donc la case apprentissage sera inévitable à son propre poste, pour commencer. On est donc en droit de le mettre de côté, même si son nom a été mentionné plus d’une fois dans les échanges de cet été, après une excellente Summer League du côté de Las Vegas.

Il nous reste donc Tre Jones et Josh Primo, à la bataille pour ce spot de titulaire.

Tre Jones, comme son frère Tyus du côté de Memphis, est l’assurance tout risque. Rien de flashy, rien d’excitant, mais le poste de meneur est géré sans fioriture. Les avantages sont clairs concernant le petit gestionnaire formé à Duke : un peu plus d’expérience que Primo, un peu moins de folies et donc de pertes de balles, et des épaules de poste 1 naturel qui devraient rassurer Gregg Popovich dans son entreprise de tanking. Pour un bon paquet de fans, Tre Jones devrait être titulaire dès la reprise, comme il l’a été à 11 reprises la saison passée. Disons qu’il s’agit du choix pragmatique, du choix un peu évident si on est sur du poste par poste, même avec de terribles pourcentages à trois points (19% l’année dernière). L’installation des systèmes sera gérée, et les gamelles seront moins nombreuses.

Mais comment ne pas être tenté par la piste Joshua Primo.

Josh, encore âgé de 19 ans (il soufflera ses 20 bougies en décembre), n’a même pas l’âge d’acheter une binouze dans un supermarché américain. Avec sa tête de bambin et son grand sourire, il reste aussi talentueux qu’enfantin sous bon nombre d’aspects. Et elle est là, la grande différence entre Primo et Jones, à quelques semaines du début de la saison NBA 2022-23. Il est là, le gouffre qui sépare les deux joueurs et qui a catapulté Joshua en 12ème place de la Draft 2021. Niveau talent, la discussion n’a même pas lieu d’être tant Primo est davantage prometteur. Alors oui, c’est sûr que les erreurs et les difficultés seront plus nombreuses à son poste. Un poste de meneur qui n’est pas vraiment le sien d’ailleurs, Josh ayant évolué sur les ailes la majeure partie de son temps, que ce soit aux Spurs ou en fac dans l’Alabama.

Et c’est là que celles et ceux qui suivent attentivement la Summer League à nos côtés peuvent bomber le torse. Car pendant que certains bronzaient leurs fesses sur ne sais-je quelle plage ? Les Spurs ont donnée à Josh Primo les rennes de la mène, dans une ligue d’été aussi hype qu’anodine. Voyons voir justement ce dont tu es capable, et utilisons cette plateforme sans conséquence réelle pour tester ta capacité à gérer ces nouvelles responsabilités. Avec des hauts et des bas, évidemment, avec des pertes de balles et des incohérences dans les choix, forcément. Mais le test a eu lieu. Et ce n’était pas pour rien. C’était aussi pour anticiper ce problème, ce trou béant à la mène qui risque de jouer de sacrés tours pour les Spurs dans les mois à venir.

Blake Wesley a été le gros de la discussion entre fans en sortie de Summer League, mais on ne pouvait mettre de côté cette tentative, ce souhait côté San Antonio de voir Josh avec la balle entre ses mains. Et si, comme la NBA moderne le confirme dans un paquet de franchises, le futur meneur des Spurs était un ball handler capable de jouer sur deux postes ? Et si, comme on le voit chez plusieurs All-Stars, Primo était le prochain talent offensif auquel ajouter des notions de meneur, de décisionnaire numéro 1 ? On en est loin, et il faudra confirmer tout cela au camp d’entraînement de Coach Pop. Un rendez-vous attendu sera notamment la pré-saison, car cela pourra peut-être nous permettre d’en savoir plus sur le futur cinq majeur de la franchise texane.

Joshua Primo, meneur titulaire dès la rentrée ? C’est probable. Ou peut-être que Pop va nous sortir sa carte stabilité et envoyer Tre Jones aux fourneaux. Une chose est sûre, développer le talent de Primo est une priorité chez les Spurs, et les lignes arrières seront bien occupées vu la gueule du roster. Envoyez le DJ à la mène, et roulez jeunesse.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top