Mavericks

Les vacances des NBAers : on a (presque) mené l’enquête pour savoir où les joueurs des Mavericks passaient leur été

Dallas Mavericks Vacances joueurs NBA

Sur la plage abandonnée, banana boat et crustacés.

Source image : montage TrashTalk

Maintenant que la saison NBA est finie, place aux vacances ! Les joueurs de la Grande Ligue ont encore quelques semaines de free time devant eux pour se la couler douce au soleil, s’envoyer des cocktails à la pelle… ou pas. Tiens, c’est vrai que chacun a sa propre définition du mot « vacances », alors pour vous la rédaction de TrashTalk a cherché où est-ce que les membres des Mavericks ont décidé de s’évader. Petit spoiler : ne partez pas avec Luka Doncic car le garçon n’avait pas le mot “vacances” dans son calendrier estival. 

Christian Woods 

Son transfert de Houston vers Dallas a été l’une des signatures du début de l’été, un vrai renfort dans la raquette des Licornes après la leçon de small ball de Golden State en Playoffs. Un transfert, ça veut bien dire un déménagement et la découverte d’un nouvel environnement ? Boh, très peu pour Chris’ qui préfère zoner à Houston et aller taper un baseball avec les Astros. Faudra penser à lui dire qu’il n’est plus du coin et qu’il est attendu un peu plus au nord du Texas. H-Town ou Dallas, il faut choisir. D’ailleurs, on pose ça là si vous hésitez aussi.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Christian Wood (@chriswood_5)


Spencer Dinwiddie 

Des vacances ? Eh, c’est pas la foire du slip ici. Spencer’s summer ? Entraînement, muscu et encore un peu d’entraînement en dessert. En voilà un à qui la claque estampillée Golden State fin mai n’a visiblement plu qu’a moitié. Du coup, c’est en s’enfermant dans la Salle du Temps que Spencer est bien décidé à revenir plus fort la saison prochaine pour dégommer les Warriors bien comme il faut. Et pour ne pas penser à sa tentative de business crypto ratée aussi, allez savoir.

Luka Doncic

Pas de vacances non plus pour Luk… Mais c’est quoi cette équipe en fait ? Personne ne profite de l’été pour faire un minimum de bamboche et un peu de farniente ? On est chez les fous ici. Bon, Lulu a un titre continental a défendre avec son pays, donc on pardonne quand même. Enfin pas trop, s’il venait à se montrer trop dangereux avec la France en poules. C’est qu’il reviendrait presque affûté dans le Texas le bonhomme, avec tout ça. Et surtout avec quelques paires de chevilles européennes dans la besace aussi, autant lier l’utile à l’agréable.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Dallas Mavericks (@dallasmavs)

Dorian Finney-Smith 

Pas encore de grandes vacances ici… mais c’est pour la bonne cause. Beaucoup sollicité du côté de Norfolk en Virginie, Di-Èfe-Esse a organisé cet été un grand gala pour sa fondation, Finney Family First. Né à Portsmouth – dans la baie de Norfolk – c’est donc à la maison que la gâchette des Mavericks à choisi de tenir un grand événement destiné à lever des fonds pour aider les familles du coin dans le besoin. Une noble cause soutenue par son équipe, puisque Mark Cuban était présent à la soirée. L’été basket c’est bien, mais accomplir des choses comme celles-ci, qui vont au delà du sport, c’est tout aussi magnifique.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Dallas Mavericks (@dallasmavs)

Maxi Kleber 

En voilà des vacances au sens vacances du terme ! Portugal, mariage avec les copains, parties de golf sur un gazon somme toute assez douteux… Maxi s’est régalé cet été, et oui ça fout vraiment les jetons de parler de l’été au passé. Ambianceur de génie, on se souvient des vidéos absolument géniales du bonhomme dans la bulle d’Orlando. Typiquement le genre de garçon à passer la cravate sur le front une fois le gâteau de mariage découpé. Ça régale.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par MAXI KLEBER (@maximilian.kleber)

Goran Dragic 

Ah ouais non en fait, il est pas venu à Dallas.

JaVale McGee

Pour JaVale, cet été c’est farniente. Quoi de mieux de se la couler douce dans une villa à Malibu, avec une télé diffusant ses passages dans le Shaq’tin a Fool ? En plus d’avoir une compil’ de plus de deux heures à mater, c’est avec un peu de nostalgie que le pivot des Mavericks regarde tout cela. Ouais, à l’époque où il n’était pas encore titré et tout, ça commence à remonter aussi.

Reggie Bullock 

Le joueur est un daron de jeunes garçons. Et quoi de mieux en été que de profiter un peu de la mif’ ? Initiation au quad pour les deux fistons, et dans les règles de l’art : travail de réalisation des donuts parfaits, et on ne parle pas ici de cuisine et d’huile à frire. Non, faut que ça lève le Raptor 700 en Y avant fin août, c’est l’objectif.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par BULLY (Reggie Bullock) (@y0bull)


Frank Ntilikina

Les boules. Forfait pour l’Eurobasket, Franky s’est rabattu de force sur l’option repos. Le basket ? Ce sera devant la TV pour encourager les copains. Dommage, car l’équipe de France aurait bien eu besoin d’un garçon comme lui, qui a si bien embêté Devin Booker et Chris Paul en Playoffs. Autant faire ça avec panache, alors direction Èze et ses panoramas à couper le souffle. La piscine à débordement vue sur la Méditerranée, c’est ça que c’est bon.

Alors, quel programme vous chauffe le plus ? Ici, on signe pour aller foutre le zbeul avec Maxi Kleber. Quoique, aller taper une grosse balade en quad avec Reggie Bullock c’est aussi sympa dans le texte. Très peu pour nous d’aller soulever de la fonte avec Spencer Dinwiddie, ça reste l’été quand même. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top