Heat

Udonis Haslem rempile pour une 20e saison au Heat : la retraite attendra pour UD, le vestiaire de Miami a encore besoin de lui

Udonis Haslem 29 mars 2022

Une façon de boucler la boucle.

Source image : NBA League Pass

Il est le daron, le patron du vestiaire, le garant de la Heat Culture. Ce gars-là, c’est Udonis Haslem. Il ne joue pratiquement plus mais il est toujours présent sur le banc pour lâcher des gueulantes quand il le faut. Et à 42 ans, UD a décidé de repartir pour un tour et ainsi atteindre les 20 saisons NBA. 

Les fans de Miami attendaient sa décision avec impatience. Udonis Haslem avait même donné rendez-vous à la Heat Nation ce week-end, un peu en mode The Decision (non) pour annoncer ses plans en vue de la saison à venir. Celle-ci vient de tomber et UD a donc décidé que la retraite attendra encore un peu. Dans son ancien lycée de Miami High, pendant son camp basket, Haslem a annoncé dimanche sa volonté d’atteindre la prestigieuse barre des 20 saisons NBA, toutes jouées sous les couleurs du Heat. Une façon “de terminer ce qu’il a commencé” en 2003 et par la même occasion de répondre à la volonté de son père Johnnie, décédé en août 2021 à l’âge de 70 ans.

“Je vais jouer cette année, j’en avais parlé avec mon père et c’est ce qu’on s’était dit. Ce ne sera pas pareil. Ce ne sera pas si facile. Mais l’objectif reste toujours le même. Gagner. Gagner un titre. Tout laisser sur le terrain et ressortir la tête haute.”

– UD

Quand Udonis Haslem dit “je vais jouer”, c’est avant tout une façon de dire qu’il reste un joueur du Miami Heat. Car en réalité, UD ne passe plus beaucoup de temps sur les parquets ces jours-ci. Seulement 18 apparitions sur les trois dernières saisons, pour 130 petites minutes de jeu, autant dire qu’il quitte très rarement le banc de touche. De quoi alimenter les mauvaises langues qui disent qu’il prend une place dans le roster pour “pas grand-chose”. Mais le fait qu’il puisse continuer à prolonger l’aventure dans son équipe de cœur saison après saison montre le respect qu’il dégage et son importance dans le vestiaire. Quand il estime que sa team n’est pas dans le match, c’est lui qui va pousser une bonne gueulante. Quand il voit qu’un coéquipier a besoin qu’on lui remonte le moral, c’est UD qui s’y colle. Quand un adversaire fait un peu trop le malin, c’est Haslem qui va le remettre à sa place (coucou Dwight Howard). Leader, daron, grand frère… tout ça c’est Udonis Haslem.

Le natif de Miami qui a grandi dans le quartier difficile de Liberty City va ainsi rentrer dans une catégorie très prestigieuse : les joueurs NBA avec minimum 20 saisons au compteur. Dans l’histoire, ils ne sont que huit à avoir réalisé cet exploit, le record all-time (22) appartenant à Vince Carter. Et parmi eux, seulement deux l’ont fait au sein d’une seule et même franchise, à savoir Dirk Nowitzki aux Mavericks (21 saisons, record) et Kobe Bryant aux Lakers (20). Pas mal le cercle VIP. On imagine que cette vingtième saison sera la dernière pour Haslem, qui vient de signer un contrat d’un an et 2,9 millions de dollars. Mais on le voit très bien rester dans la franchise floridienne une fois qu’il aura raccroché définitivement les sneakers, un peu à la manière d’un Alonzo Mourning. Dans quel rôle ? Ça reste à voir mais UD a tellement le Heat dans le sang que Pat Riley va assurément lui trouver une place bien au chaud dans l’organigramme.

Meilleur rebondeur de l’histoire du Miami Heat, triple champion NBA, et bientôt 20 saisons au compteur sous les couleurs de la franchise de South Beach, Udonis Haslem a marqué cette dernière à sa manière. Et sans aucun doute, un jour, il aura son maillot au sommet de la salle floridienne.  

Source texte : @WillManso

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top