Futures stars

Victor Wembanyama a surkiffé son premier séjour aux États-Unis et se voit déjà à l’été 2023 : « J’ai hâte d’y vivre dans quelques mois »

Victor Wembanyama 17 août 2022

Même le flow est validé, c’est vous dire…

Source image : YouTube

Présent à Nanterre à l’occasion du « Axe Euro Tour » où les prospects français se sont imposés face à Bronny James et toute sa clique, Victor Wembanyama a accepté de répondre aux questions d’ESPN en parallèle de la rencontre. Et bien que la séquence ne dure même pas cinq minutes, un élément se démarque dans le discours du Français : son immense envie de rejoindre les States et la NBA.

Même lorsqu’il ne joue pas et que la salle est remplie de noms tous plus évocateurs les uns que les autres, sa grande carcasse sort malgré tout du lot. Bien installé dans le carré VIP du palais des sports Maurice Thorez aux côtés de Tyronn Lue et Nicolas Batum dans le cadre de « l’Axe Euro Tour », Victor Wembanyama a encore une fois attiré les regards du monde entier, à qui il a offert une mise en bouche plutôt agréable en acceptant de répondre à quelques questions au micro de Mike Couzens et Paul Biancardi d’ESPN. Interrogé sur son statut de potentiel first pick de la Draft 2023, son arrivée chez les Metropolitans 92 ou encore sur les joueurs à qui il se compare – coucou Giannis et KD – c’est surtout le bilan du premier séjour des États-Unis opéré par le Frenchie lui-même qui nous a marqués. Bilan que l’on pourrait d’ailleurs résumer à la seule phrase : c’était trop bien. Pour rappel, notre Victor national avait profité de cette première expérience au pays de l’Oncle Sam pour aller assister à la rencontre de WNBA entre les Dallas Wings et les Las Vegas Aces. Sur place, il avait d’ailleurs rencontré sa compatriote Iliana Rupert, encore rookie. La suite ? Elle s’est effectuée à la Southern Methodist University (SMU) où le garçon a pu effectuer quelques workouts qui ont pas mal fait parler. Mais regardons plutôt ce qu’il en retient :

« SMU m’a laissé utiliser ses installations pour une courte durée afin que je puisse m’entraîner. C’était vraiment génial, j’ai adoré mon premier voyage aux États-Unis en fait. J’ai pu me rétablir après ma dernière saison qui était très fatigante, et j’ai même progressé là-bas. J’ai eu tout ce dont j’avais besoin donc j’ai adoré. J’ai hâte d’y vivre dans quelques mois. »

On ne vous met pas tous les extraits concernant le sujet, mais sachez que « Wembz » insiste tout au long de l’interview sur son envie de rejoindre les USA. Lorsque Mike Couzens lui demande s’il n’est d’ailleurs pas trop dur de gérer la très grosse hype qui entoure son arrivée en NBA, le Français répond que cela ne lui fait pas grand-chose car il est autant exigeant envers lui-même que n’importe qui d’autre. Bon, il n’a clairement pas l’air de mentir sur son manque d’appréhension, alors on ne peut que comprendre cette excitation quant au fait de rejoindre la Grande Ligue. Par ailleurs, Victor explique aussi avoir été impressionné par la place qu’occupe le sport dans la société américaine. Et comme il en parle déjà très bien tout seul, on va juste vous laisser lire ce qu’il en dit lui-même :

« Je savais que le sport avait une place très importante là-bas [aux États-Unis, ndlr] mais j’ai quand même été surpris par la façon dont les gens traitent les sportifs. Ils considèrent réellement le sport comme quelque chose d’important, ce qui n’est pas toujours le cas en Europe. Donc en tant que joueur de basketball, j’ai adoré mon expérience aux US et j’adorerais y être. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Victor WEMBANYAMA 🇫🇷 (@vicw_32)

Victor Wembanyama aux États-Unis ? Les deux parties ont l’air d’avoir envie de s’associer l’un et l’autre. Et même si on est très attaché à notre pépite, on a évidemment hâte d’être l’année prochaine afin de voir le garçon devenir le premier Français first pick de l’histoire, et tout déchirer sur les parquets NBA.

Source texte : ESPN / Sports Center

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top