Pelicans

Rumeurs Kevin Durant : Brandon Ingram intouchable chez les Pelicans, encore une porte qui se ferme pour un potentiel transfert

Chez les Pels, on préfère le gars en blanc.

Source image : Youtube

Nous sommes le 17 août 2022, les camps d’entraînement NBA vont débuter dans un peu plus d’un mois, et aucun transfert de Kevin Durant ne semble pour l’instant à l’horizon. Au contraire, on a surtout l’impression que des portes sont en train de se fermer dans le dossier KD. Parmi les destinations de plus en plus improbables : les New Orleans Pelicans, visiblement pas chauds pour inclure Brandon Ingram dans un potentiel deal. 

Sur le papier, les Pels ont pas mal d’arguments s’ils veulent se positionner sur le dossier Kevin Durant. Il y a quelques semaines, on avait proposé différents packages pour chaque franchise NBA et celui de la Nouvelle-Orléans faisait clairement partie des plus séduisants. Des picks de draft à refourguer ? Les Pelicans en ont plein (au minimum un choix de premier tour par année jusqu’en 2029). Des jeunots prometteurs ? Il y a ce qu’il faut dans le Bayou avec Herb Jones, Trey Murphy III et quelques autres. Un joueur calibre All-Star en échange ? NOLA possède Brandon Ingram, qui contrairement à Zion Williamson peut être envoyé à Brooklyn malgré la présence de Ben Simmons (BI n’est pas concerné par la designated rookie extension). Vous ajoutez à ça une équipe en pleine ascension après sa belle qualification en Playoffs en 2022 et vous comprenez pourquoi les Pels peuvent sérieusement se mêler à la course pour tenter de récupérer Easy Money Sniper.

“Si vous cherchez une équipe intéressante [pour un trade de KD, ndlr.], je vous dis les New Orleans Pelicans. Ils ont les assets pour le faire, Zion Williamson espère rebondir la saison prochaine, et je peux vous dire – après avoir été à la Nouvelle-Orléans pendant les Playoffs – que c’est un marché excitant qui est prêt à exploser. Si Durant finit là-bas, les Pelicans deviendront immédiatement un candidat au titre.”

– Brian Windhorst (ESPN)

Sauf qu’il y a un hic.

D’après Christian Clark de NOLA.com, les Pelicans n’auraient aucune envie de se séparer de Brandon Ingram, élément central d’un potentiel deal avec les Nets. Si KD et BI n’évoluent pas dans la même dimension malgré les grandes similitudes qu’on retrouve dans leur profil de jeu, quasiment une décennie sépare les deux joueurs au niveau de l’âge (25 ans pour BI, 34 pour KD). Et ça, visiblement, c’est beaucoup trop pour sacrifier Ingram qui reste quand même sur une pure postseason. Avec 27 points – 6 rebonds – 6 passes de moyenne (47% au tir, 41% du parking, 83% aux lancers-francs) contre les Suns au premier tour des Playoffs, BI a été l’un des très grands acteurs de la belle fin de saison de la Nouvelle-Orléans, qui s’est arrachée pour sortir du play-in tournament avant de faire transpirer la meilleure équipe de saison régulière. Avec un Zion Williamson qui va revenir le couteau entre les dents, la présence précieuse du vétéran C.J. McCollum, des pépites qui ne demandent qu’à progresser et un Willie Green très séduisant dans son costume de jeune coach, les Pels peuvent nourrir de belles ambitions s’ils parviennent à surfer sur le buzz des derniers Playoffs. Un transfert pour récupérer Kevin Durant – aussi exceptionnel qu’il soit avec un ballon de basket dans les mains – pourrait dans un premier temps perturber cette dynamique positive, d’autant plus que la Louisiane n’a jamais vraiment semblé faire partie des destinations favorites de KD.

Autant de raisons qui expliquent pourquoi les Pelicans veulent continuer avec Brandon Ingram et le groupe tel qu’il est formé actuellement. La franchise de la Nouvelle-Orléans est bien placée pour savoir à quel point ça peut être compliqué de créer une vraie culture au sein de l’équipe, et elle a donc logiquement envie de voir ce que cette dernière peut accomplir, surtout avec un Zion de retour de blessure.  

Source texte : NOLA.com, ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top