Warriors

Dell Curry revient sur le moment où il a compris que Steph allait devenir un grand : « une fois ses premières blessures passées, j’étais sûr qu’il pouvait être un All-Star »

Dell Curry

« Il pouvait être un All-Star » mdr, si tu savais Dell…

Source image : YouTube

Au micro de Monte Poole de la chaîne NBC Sports à l’occasion du dernier épisode du podcast « Dubs Talk », Dell Curry est revenu sur la carrière de Steph et Seth, et notamment sur le moment précis où il a compris que son fils aîné allait devenir un des meilleurs joueurs de la NBA. C’est en surmontant ses premières blessures et en revenant plus fort que le Chef s’est donné les moyens de commencer à marquer son sport.

Que c’est beau un papa fier de son fiston. Alors oui, c’est vrai qu’il serait plutôt étonnant de voir Dell Curry débarquer dans une émission pour littéralement cracher sur ses gamins vu leur réussite en NBA, mais il n’empêche qu’on se régale toujours de voir comment sa progéniture parvient encore à lui mettre des étoiles plein les yeux. À l’occasion de son passage dans le podcast « Dubs Talk » sur NBC Sports, l’ancien joueur des Hornets est d’ailleurs revenu sur le moment où il a compris que Steph allait réellement dominer au sein de la Ligue : quand il est parvenu à surmonter les blessures, soit vers 2013. À son arrivée en NBA, le chef était en effet sujet à de nombreux pépins physiques au niveau des chevilles, le forçant même à subir une opération en fin de saison 2010-11. La suite ? Plein de petites rechutes, qui l’empêchent de passer un cap sur les terrains. Le tournant s’effectuera grâce au recrutement de Keke Lyles par les Warriors, qui mettra au point un programme spécifique pour Steph, réduisant drastiquement ses bobos par la suite. La première sélection au All-Star Game du meilleur shooter de tous les temps ? En 2014, dès sa première saison sans être gêné, et c’est donc apparemment ce qu’avait anticipé le daron :

« Une fois qu’il a traversé la première période de blessures, j’étais sûr qu’il pouvait être un All-Star. Sa manière de jouer, de shooter, sa concentration sur le fait d’être un joueur pour l’équipe et sa détermination ont été les éléments qui ont joué en sa faveur. »

– Dell Curry

Le principal reproche que l’on pourrait donc faire à papa Curry… est d’avoir comme nous tous carrément sous-estimé son fils. Car qui aurait pu dire, lorsque Stephen Curry est arrivé en NBA, que du haut de son mètre 88 et sa tête d’enfant, le bonhomme deviendrait plus qu’un All-Star et changerait même la face du basketball ? Pas grand monde, à n’en pas douter, et il y avait pourtant des signes avant-coureurs. Interrogé sur la performance de Steph face aux Knicks, à New-York, où il score 54 points en 2013, ce dernier explique d’ailleurs que le moment fut aussi révélateur pour son fils lui-même : « le faire au Madison Square Garden, c’était juste irréel. Une poignée de mecs ont marqué plus de 50 points dans ce type d’atmosphère… c’est dur de jouer dans ce genre d’ambiance. Je pense que c’était un moment où il a dit « je suis arrivé en NBA ». » Et puisqu’il n’y a pas que le passé qui compte, Dell s’est également confié sur ce qu’il envisage pour Steph lors des prochaines années, ce dernier ayant mine de rien déjà 34 ans : « il a toujours cette envie, il veut encore plus gagner, il a faim de davantage de victoires, donc il peut sans aucun doute jouer à ce niveau pendant encore plusieurs années« . Encore quatre ans de contrat aux Warriors ? Pour papa, il n’y a aucune raison que le level de son fils régresse d’ici-là, et on en connaît que ça n’arrangerait pas du tout.

Quatre fois champion NBA, huit fois All-NBA et autant de sélections au All-Star Game, deux fois MVP… Stephen Curry est devenu bien plus qu’un simple All-Star. D’ores et déjà parmi les meilleurs joueurs ayant jamais foulé un parquet NBA, le chef a su s’imposer dans la Ligue malgré toutes les épreuves endurées. Papa ne peut donc qu’être fier de son fiston.

Source texte : NBC Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top