Jazz

Le Jazz aurait débuté des négociations pour échanger Mike Conley : qui est prêt à relancer le meneur vétéran ?

Mike conley jazz utah

Mike Conley et Utah, c’est fini ?

Source image : NBA League Pass

Rudy Gobert parti aux Wolves, Donovan Mitchell sur les tablettes des Knicks, le Jazz poursuit sa reconstruction et de nombreux visages pourraient avoir disparu à la rentrée. C’est notamment le cas de Mike Conley, annoncé avec insistance dans les rumeurs de départ. 

À quoi ressemblera le cinq de départ d’Utah à la reprise ? L’an dernier Mike Conley, Donovan Mitchell, Bojan Bogdanovic, Royce O’Neale et Rudy Gobert étaient le quintet préféré de Quin Snyder. En octobre 2022, il se pourrait qu’aucun de ces garçons ne soit à Salt Lake City. Rudy Gobert et Royce O’Neale ont déjà été échangés (respectivement à Minnesota et Brooklyn), Donovan Mitchell est la cible numéro une de New York (les discussions risquent de prendre du temps selon Adrian Wojnarowski), Bojan Bogdanovic a été relié à Toronto et devrait voir d’autres équipes s’intéresser à son cas. Ce qui nous laisse donc Mike Conley. L’ancienne légende de Memphis semble voir la fin du parcours se rapprocher à Utah. Prolongé l’été dernier pour trois ans et 68 millions de dollars, le meneur s’imaginait jouer les premiers rôles avec le Jazz pendant encore quelques temps. Pas de bol, la reconstruction a été décrétée chez les mormons et son cas devrait vite être mis sur la table. Avec Will Hardy aux commandes, Utah veut repartir de zéro et miser sur la jeunesse avant tout. La preuve encore récente avec Danny Ainge qui demande Quentin Grimes, Immanuel Quickley, Obi Toppin et Miles McBride aux Knicks contre Spida. À bientôt 35 ans, il les aura en octobre, Conley n’incarne lui clairement pas le futur et le front office pourrait être tenté de l’échanger pour faire des économies et offrir son temps de jeu à des jeunes en devenir. Invité du live Spotify de Marc Stein (New York Times), Tony Jones de The Athletic a confirmé cette envie de la part des dirigeants.

« Je sais que le Jazz a parlé à des équipes au sujet de Mike Conley. Je ne sais pas combien d’équipes restent encore sur le dossier Mike Conley aujourd’hui. »

All-Star pour la première fois en 2021, Mike Conley reste encore aujourd’hui un joueur très correct. Défenseur solide, efficace de loin et bon playmaker, il peut rendre de vrais services à bien des équipes. Malgré tout, il sort de sa pire saison statistique depuis près de 10 ans (13,7 points, 5,3 passes, 3 rebonds) et on a senti une vraie baisse de régime chez lui cette année, même s’il a été pour une fois épargné par les blessures (72 matchs disputés en régulière). Plutôt embêtant pour quelqu’un qui touchera presque 23 millions l’an prochain et 24 la saison suivante (seulement 14 millions sont pleinement garantis sur la dernière année). À voir quelle équipe aura envie d’investir sur le vétéran et surtout pour quelle contrepartie. Le nom de Cleveland avait fuité dans les médias il y a une semaine, avec la possibilité d’un deal autour de Collin Sexton. Vu l’expérience du garçon, son vécu en Playoffs (73 matchs en carrière), on ne serait pas surpris que d’autres équipes visant le Top 8 s’intéresse à son cas. Affaire à suivre.

Mike Conley sera-t-il le prochain domino à tomber à Utah ? Après Rudy Gobert et Royce O’Neale, le meneur est de plus en plus cité dans les rumeurs. L’heure de prendre un nouveau départ pour l’ancien du Grit and Grind ? 

Source texte : Marc Stein / Tony Jones

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top