Blazers

Trendon Watford élu MVP de la finale de Summer League : un tiret sur le CV, et un tiret reste un tiret

Trendon Watford 17 juillet 2022

Surdimensionné en Summer League, mais quid de Trendon Watford en NBA ?

Source image : NBA League Pass

On l’avait déjà aperçu à de nombreuses reprises la saison passée en NBA, notamment quand les Blazers avaient décidé de bazarder leur régulière comme un quarantenaire balance ses VHS à dix balles les 100 dans une brocante estivale. A Las Vegas Trendon Watford a prouvé que Portland pouvait/devait lui donner sa chance, et voilà le sophomore avec deux trophées sur sa cheminée, soit deux de plus qu’un paquet de joueurs NBA mine de rien.

Etre élu MVP de Summer League garantit-il une belle carrière en NBA ? Demandez donc à Blake Griffin, John Wall ou Damian Lillard, mais demandez également à Josh Selby ou Glen Rice Jr., également glorifiés en juillet mais assez loin du niveau All-Star par la suite. On attendra donc de voir ce que l’ailier de 21 ans nous proposera sur sa saison 2 avec les Blazers, d’autant plus qu’il n’est « que » MVP de la finale, mais quoiqu’il en soit l’énergique Trendon a mérité ses louanges sur ces dix jours de compétition.


Non drafté, il avait néanmoins gratté une place dans le roster de Chauncey Billups en début de saison dernière sans toutefois réussir à « vraiment » s’y imposer en tant que joueur majeur. Les joies du tanking aidant, le mois de mars nous fera finalement profiter de son talent, et c’est en tant que titulaire que Trendon deviendra trending en affichant des moyennes de plus de 15 points, 6 rebonds et 3 passes sur le mois de la fête des grand-mères. Trendon Watfors, Brandon Williams, Drew Eubanks ou Keon Johnson, voilà à quoi ressemblait alors la Dream Team de Portland et voilà d’ailleurs peu ou prou à quoi elle ressemblait cet été, et Trendon a décidé d’y jouer les leaders.

Cette nuit ? 19 points, 7 rebonds, 2 passes et 3 interceptions, un match dans la lignée des cinq précédents et si ce trophée de MVP aurait tout aussi bien pu revenir à son meneur Brandon Williams ou encore à Keon Johnson s’il n’avait pas chié sa finale, il récompense logiquement le plus dominateur et le plus constant de la bande. Pas le tiret le plus brillant sur un CV évidemment, on rappelle que la Summer League oppose à 80% du temps des plombiers à des carreleurs, mais rappelons aussi que quelques têtes bien connues de la Ligue sont également passées par là, on parle notamment de Blake Griffin, John Wall, Damian Lillard, Jonas Valanciunas et plus récemment Brandon Clarke, Lonzo Ball, Cam Thomas ou Davion Mitchell.

Au sein du projet Blazers Anfernee Simons semble avoir pris l’aspiration de Damian Lillard et le projet Shaedon Sharpe n’en est encore qu’à ses prémices. Y’aura-t-il une petite place pour l’energizer Watford ? On rappelle, on parle de Summer League donc calma, mais en même temps… que pouvait-il bien faire de plus pour se montrer.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top