Summer League

NBA Summer League 2022 – Épisode 6 : incroyable info, cette nuit les Grizzlies ont fait joué Ronaldo dans le garbage time

Grizzlies 13 juillet 2022

SUUUUUUUUUUUU.

Source image : NBA League Pass

La Summer League de Vegas a passé les 50% de téléchargement cette nuit avec sept nouveaux matchs. Envoyez le récap d’une soirée une fois de plus… pas comme les autres, mais n’est-ce pas aussi pour ça qu’on continue de mettre des réveils au mois de juillet ?

Les résultats de la nuit : 

Raptors – Bulls : une victoire de dix points des Bulls qui ne reflète pas vraiment la physionomie du match, oui on s’est tapé cette purge en entier. Dalano Banton avait commencé le match tel un MVP de régulière avec des gros threes dans tous les sens (avec la planche) mais rapidement Carlik Jones, Marko Simonovic et le – décidément – très sexy Dalen Terry ont pris la mesure de la rencontre. Trente pions d’écart fut un temps, difficile de ne pas pioncer mais la passion l’emporte, comme toujours.

Bonus track : Carlik Jones qui ne manque pas un tir du match, ce qui fait de lui le « meilleur joueur de l’histoire des 13 juillet 2022 ».

Grizzlies – Nets : le carton de la soirée. Santi Aldama est le nouveau Dirk Nowitzki, Jake LaRavia n’a rien à envier à Manu Ginobili et Ziaire Williams peut viser la place de titulaire de Ja Morant alors que Xavier Tillman fait -encore – plus vieux avec les cheveux courts. David Roddy a également confirmé une fois de plus le flair des Grizzous à la draft et Kenny Lofton Jr. a mis quelques buckets, alors que pour les Nets Cam Thomas continue à vivre sa passion, à savoir scorer 30 points tous les jours du mois de juillet. On a entrevu la dynamite dans les mollets d’Yves Pons, le niveau un vran au dessus de Day’Ron Sharpe et David Duke Jr., mais c’est à peu près tout pour les Nets.

Bonus track : un type qui s’appelle Ronaldo et qui a enflammé les trois dernières minutes du match avec un handle de cochon et quelques caviars délicieux.

Heat – Hawks : victoire des Hawks et si vous voulez un indice sur ce match on vous conseille de regarder la dernière possession du Heat, no spoiler. Chris Clemons et Chaundee Brown ont montré qu’ils étaient probablement de vrais joueurs NBA, Tyrese Martin a pratiquement fait le match à lui tout seul en deuxième mi-temps. Joel Ayayi a frisé le double-double avec 9 points et 8 rebonds et côté Heat on a surtout noté que le front de Javonte Smart était aussi disproportionné que sa sélection de tir, et que si Garrett portait le n°6 ça ferait cigarette.

Bonus track : Jalen Adaway a marqué un panier sans faire exprès. Et nous non plus on ne sait pas qui est cette personne.

Pacers – Pistons : l’une des déceptions de la nuit puisque le roster des Pistons ne ressemblaient en rien à celui du début de la compétition, notamment du fait des mises au repos de Saben Lee, Isaiah Livers, Killian Hayes, Isaiah Stewart et surtout Jaden Ivey, révélation de ce début de Summer League à Detroit mais légèrement touché donc préservé logiquement par sa franchise. Au final Jalen Duren et son corps d’adulte ont du assurer un bout de leadership, Jules Bernard a rappelé qu’il n’était pas une rue de Paris mais bien un joueur de basket et les frangins Boeheim ont également rendu fier la mif… même si ce sont finalement les Pacers qui auront dominé ce match tout du long malgré un retour en grâce de Detroit une fois menés de 25 pions. Bennedict Mathurin a été très dominant (20/5/3/3), le duo d’energizers sophomore Isaiah Jackson / Terry Taylor a assuré et Aaron Nesmith a mis quelques buckets avec son nouveau jersey. Voilà, ici la voix, c’est tout, pour le moment.

Bonus track : on s’est dit dans la nuit que cette jeune équipe des Pacers avait une bonne tête de darling 2023, avant de se dire que ça devrait finalement tourner autour des 35 wins max. Ouais, la Summer League ce sont également des coups de soleil en pleine nuit.

Warriors – Celtics : un match très emballant bien que les Celtics n’ont jamais – ou très rarement – semblé en difficulté au score. Brodric Thomas et Juhann Begarin notamment avaient envoyé un très gros premier quart, Mfiondu Kabengele et Justin Jackson n’étaient pas tout mal non plus, et il aura fallu en deuxième mi-temps le réveil des deux leaders Moses Moody et Jonathan Kuminga pour nous offrir un semblant de suspense. Au final la victoire est plutôt pépouez pour les C’s, Juju Begarin s’est fait tomar dessus par Quindarry Wheaterspoon mais il lâche son deuxième gros match consécutif avec 21 pions et une grosse activité. A noter également le match solide en défense mais timide en attaque de James Wiseman, alors que Mac McClung se révèle de plus en plus comme un espèce de croisement entre Grayson Allen, J.R. Smith et Alex Caruso.

Bonus track : 12 points à 5/9 et 8 rebonds en deux gros passages notamment… on vous a déjà parlé de notre crush pour Gui Santos ?

Lakers – Clippers : un match assez serré entre les deux franchises de Los Angeles. Avec Moussa Diabaté dans le 5, les Clippers ont mené dès le premier quart-temps et quasiment tout le match, Jay Scrubb et Brandon Boston Jr. on tenu l’équipe au scoring (15 pts chacun) mais ils ont craqué dans le QT4 face à Mason Jones (15 pts), J’avance McCoy (14) et Sacha Killeya-Jones qui mérite d’être mentionné car il partage son prénom avec le plus célèbre des dresseurs de Pokemon. A noter la nouvelle belle sortie – sous les yeux de papou, de Scotty Pippen Jr. avec 8 points et 4 passes tout en délicatesse.

Bonus track : les Lakers ont encore laissé de côté Jay Huff, peut-être car la franchise californienne préfère se garder bien au chaud le sosie de Bastien de TrashTalk afin de le faire intégrer le cinq majeur à la place d’Anthony Davis.

Suns – Mavericks : une démonstration de force des Suns, portés par le MVP éternel de la Summer League Louis King (14/10/1/3) et le Français Olivier Sarr (12/10/2/2). Pour les Mavs sachez que Jalen Lecque se prononce Jalen « Le Q », mais sachez aussi que le duo Hardy / Harding a été… hardi et a assuré avec 31 points cumulés. Mais sans un minimum de défense c’est compliqué, surtout quand le rookie star de Dallas peine à dépasser – une fois de plus – les 30% au tir. En face les Suns ont appuyé sur le collectif avec cinq joueurs à 10 points et plus, exactement ce qu’ils auraient du faire pour ne pas perdre en demi-finale de conférence en mai dernier.

Bonus track : Jo Lual-Acuil Jr. n’est pas un tirage des chiffres et des lettres mais bien un beau bébé australien d’origine soudanaise.

Les images marquantes de la nuit :

Le programme du soir :

  • 22h : Wolves – Bucks
  • 23h : Cavs – Hornets
  • 0h : Wizards – Pelicans
  • 1h : Raptors – Jazz
  • 2h : Kings – Thunder
  • 3h : Heat – Sixers
  • 4h : Nuggets – Clippers
1 Comment

1 Comment

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top