Blazers

Les Blazers seraient chauds pour re-signer Anfernee Simons et Jusuf Nurkic : pourquoi pas, mais il va falloir sortir quelques billets

Jusuf Nurkic Anfernee Simons 28 juin 2022

On repart sur un nouveau deal chez les Blazers ?

Source image : YouTube

À quelques jours de l’ouverture de la Free Agency, les Blazers se tiennent prêts. La priorité de Portland pour début juillet ? Jouer sur la continuité autour de Damian Lillard… en prolongeant Anfernee Simons et Jusuf Nurkic. Attention car les deux gars ont plutôt été performants la saison dernière et ils demanderont sûrement un meilleur contrat pour poursuivre l’aventure. 

Les Blazers se lancent dans cette Free Agency avec pas mal de chantiers à gérer. Ils ont assez bien négocié la période de la Draft en sélectionnant Shaedon Sharpe, prospect aussi intrigant qu’excitant, mais aussi en allant chercher Jerami Grant à Detroit. Après avoir également prolongé Josh Hart sur les lignes arrières, le roster de l’Oregon construit autour de Damian Lillard prend forme petit à petit. Mais Portland ne veut pas s’arrêter là et compte négocier deux autres dossiers importants dès l’ouverture de la Free Agency : d’après le toujours bien informé Mark Stein, le plan du management des Blazers serait ainsi de proposer un nouveau deal à Anfernee Simons et Jusuf Nurkic. Deux joueurs dans une situation différente, mais qui ont donné satisfaction et pourraient revenir jouer sous les ordres du coach Chauncey Billups. Simons a par exemple été LA révélation de la saison 2021-22 dans le Nord-Ouest des Etats-Unis. Sélectionné en 24ème position à la Draft 2018, l’arrière a d’abord connu trois saisons moyennes pour son arrivée mais la saison dernière… il a complètement explosé, et ça se ressent dans les stats puisqu’il est passé de 7,8 à 17,3 points de moyenne tout en délivrant 3,9 caviars par match, contre 1,4 la saison précédente. Mais ce qui a été le plus marquant dans la saison du guard, c’est sa capacité à monter encore son niveau lorsque son équipe était privée de ses leaders habituels. Propulsé starter après la blessure de Damian Lillard et le trade de C.J. McCollum, Simons a pris son équipe sur ses épaules (sans réussite collective, mais est-ce qu’on peut lui en vouloir ?) en montrant de quoi il était capable. Résultat : 22 points, 5,5 passes et 60% d’adresse en moyenne sur le période. Des perfs qui donnent bien envie à son management de le re-signer et on le comprend.

De son côté, le pivot bosnien sort d’une nouvelle saison en double-double (15 points, 11,1 rebonds et 2,8 passes en moyenne). Solide dans son rôle, Nurkic offre pas mal de garanties au niveau de son apport statistique. Le prolonger c’est s’assurer la présence d’un pivot très costaud de cette Ligue, le gars connait en sus un peu la maison et s’entend bien avec Damian Lillard, un argument de plus pour tenter de le conserver. L’un des seuls points noir sur ce dossier se situe néanmoins au niveau de sa santé. Depuis plusieurs mois (années) en effet, le grand Jusuf accumule les pépins physiques, jamais un bon signe pour un gabarit comme lui. Alors oui, il existe des pivots meilleurs que lui et plus en forme sur la durée, mais en prenant en compte tous les éléments qu’on a cité, difficile de ne pas comprendre cette volonté des Blazers de le conserver. Dernier petit obstacle dans cette affaire : la question financière. La saison dernière, Jusuf Nurkic touchait 12 millions de dollars et le salaire d’Anfernee Simons s’élevait à seulement 4 millions la saison. De (très) bons contrats par rapport à ce que les deux joueurs ont montré sur les parquets. Mais maintenant qu’ils sont agents libres, il va probablement être l’heure pour les Blazers de sortir le chéquier pour les conserver, pas simple quand on a déjà un Damian Lillard à… 42 millions de dollars la saison prochaine. Malgré ces contraintes financières qui vont les obliger à sortir la calculette, les Blazers devraient mettre le prix nécessaire pour conserver les deux hommes. Free agent restrictif, Simons pourrait par exemple gratter un contrat sympa autour des 80 millions de dollars répartis sur 4 saisons, alors que de son côté Nurkic pourrait se voir proposer un contrat plus court, avec un salaire un peu supérieur à ce qu’il touchait ces dernières années. De quoi conserver une bonne base de roster sur laquelle travailler la saison prochaine.

Après avoir mené leur barque intelligemment autour de la Draft, il est l’heure de faire des choix pour ces Blazers. Et la Free Agency de cette année semble lancée sur le thème de la continuité dans l’Oregon. On récompense les gars qui ont fait le taf, et on s’assure une base solide pour bien repartir à l’automne. Il faudra ensuite voir comme le management de Portland va s’organiser autour de ces contrats revalorisés. 

Source : Mark Stein

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top