Thunder

Le Thunder pense à activer sa team option pour Luguentz Dort : une saison de plus à prix cassé, les syndics seraient révoltés

Luguentz Dort 7 septembre 2021

Vrai gars.

Source image : YouTube

Disposant d’une « team option » afin de conserver Luguentz Dort un an de plus, le Thunder songe à l’activer. Une prolongation à petit prix, alors qu’OKC pourrait verrouiller pour plusieurs saisons l’un des éléments-clés de sa reconstruction. Si la tendance se confirme, il faudra gérer le dossier dans les mois à venir, pour éviter une Free Agency 2023 placée sous le signe du bon gros seum.

Les jours passent et les discussions autour du dossier Luguentz Dort s’activent. Par l’intermédiaire de son GM Sam Presti, le Thunder a annoncé sa volonté d’activer la team option de son arrière. Le bulldog pourrait donc continuer de faire vivre l’enfer aux lignes arrières adverses sur la saison 2022-23. Ce que voudrait dire cette « team option » ? Une prolongation d’un an avec un salaire en légère augmentation puisque le Québécois toucherait désormais 1,9 million de dollars, contre 1,7 millions en 2021-2022. Mais quand on voit sa progression depuis son arrivée en NBA – et donc son excellent rendement sur le parquet – le Thunder réaliserait un excellent coup. Même s’il a dû terminer sa saison en mars à cause d’un bobo à l’épaule, Lulu pesait quand même 17.2 points, 4.2 rebonds et 1.7 assist en 52 matchs. Et on n’a pas encore parlé de son impact défensif – clé de voûte de son jeu – ni de sa correcte adresse à 3-points (33%), qui bâtissent sa réputation de joueur complet. Tout cela, à même pas deux millions de dollars la saison ? C’est un cadeau que – comme le rapporte Brandon Rahbar de Daily Thunder – Sam Presti s’apprête à ouvrir.

« Nous avons une option sur ce contrat. Notre plan est de l’exercer. Tout le monde sait ce que nous pensons de Luguentz et ce qu’il représente pour notre équipe. Cela dit, il sera free agent la saison suivante et nous pourrons discuter de cela avec lui ensuite. » – Sam Presti, General Manager du Thunder

Si l’opération permet au Thunder de conserver une marge financière pour bâtir son effectif 2022-23, la décision du management peut être remise en cause à moyen terme. Presti et ses collaborateurs peuvent verrouiller le joueur dès cet été en lui offrant un meilleur contrat. Non drafté, Dort a dû batailler pour avoir sa chance en NBA, mais il a prouvé qu’il méritait bien plus que sa rémunération actuelle. Il a maintenant une place importante dans le projet du Thunder et mériterait sûrement dès cet été, un deal revalorisé. Le choix de la franchise semble orienté vers la patience en s’assurant une nouvelle saison de profit. En sachant que Lulu sera libre de s’engager où il veut à l’été 2023, Presti a intérêt de se montrer convaincant s’il ne veut pas se faire doubler par d’autres franchises, plus compétitives, dont les ambitions colleraient parfaitement aux services de Dort.

Mais attention à ne pas sous-estimer le projet Thunder, de par son présent voué au tanking, alors que son futur s’annonce doré. Entouré de Shai Gilgeous-Alexander, Josh Giddey et maintenant Chet Holmgren, l’arrière canadien aura forcément l’occasion de gagner sur les prochaines saisons. Il le sait et paraît attaché à ce projet.

Le Thunder veut conserver Luguentz Dort pour la saison prochaine, mais attention au coup de poker, de par ce potentiel risque de la player option à moyen terme. Si elle est activée, il faudra négocier avec beaucoup de considération dans les prochains mois, histoire de ne pas perdre un rouage essentiel du/au projet.

Source : Daily Thunder,  Spotrac

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top