Raptors

Et si Giannis Antetokounmpo avait été drafté par les… Raptors ? Masai Ujiri avait son chouchou en 2013, manquait juste le pick

Masai Ujiri Giannis Antetokounmpo 19 juin 2022

Giannis Antetokounmpo, la pépite qu’avait décelé Masai Ujiri, manquait juste le pick pour les Raptors.

Source image : montage TrashTalk via YouTube

Alors que la Draft 2022 se rapproche à grands pas, certaines anecdotes des précédentes cuvées remontent à la surface. Aujourd’hui, on va parler de la Draft 2013 et de la cible prioritaire de Masai Ujiri et des Raptors : un certain Giannis Antetokounmpo !

Amateurs des what if et de la science fiction, nous vous invitons à monter dans la DeLorean pour rejoindre Doc et Marty pour un petit voyage dans le passé. Pas de cowboys et de Far West au menu mais plutôt la Draft 2013 et la salle réservée à l’encadrement des Raptors. En ce 28 juin 2013, Masai Ujiri, fraîchement nommé General Manager de Toronto, fait fasse à son premier événement majeur à la tête de la franchise. Le nouveau boss des Dinos a un plan : récupérer un jeune talent européen répondant au nom de Giannis Antetokounmpo. Petit problème pour le dirigeant, ses Raptors n’ont aucun pick de Draft ! Le choix du premier tour de Toronto avait été utilisé un an plus tôt pour récupérer Kyle Lowry en provenance de Houston (ce même pick sera envoyé au Thunder pour récupérer James Harden) et Ujiri a donc les poches vides au moment où Adam Silver commence à serrer des mains. Pourtant, le natif de Zaria n’en démord pas, il veut le Grec. Grâce à des images d’archives du média Canadien TSN, on peut entendre tout le bien que pense le GM du Greek Freak, qui est alors un talent qui a tout à prouver.

“Je ne pense pas que beaucoup de joueurs de cette cuvée seront à son niveau dans deux ans.”

Giannis étant attendu vers le milieu du premier tour, Ujiri se doit de convaincre des équipes de lâcher leur pick. Il contacte donc le Thunder pour le pick 12 et il demande à son adjoint d’en faire de même avec les Wolves en pick 14. Chaque fois la réponse est la même, les équipes ne sont pas disposées à lâcher leur tour de draft. Sans possibilité de piocher, Toronto est donc impuissant et les Canadiens ne pourront que rester spectateurs lorsque Milwaukee misera sur l’ailier-fort avec son quinzième choix. La suite, on la connaît déjà.

Cela fait partie des histoires qui rendent les fans nostalgiques et permettent d’écrire les what if quelques années plus tard. Que se serait-il passé si Giannis Antetokounmpo avait été drafté par les Raptors à la Draft 2013 ? Aurait-il formé un trio d’enfer avec Kyle Lowry et DeMar DeRozan ? Le double MVP se serait-il développé de la même façon ? Toronto aurait-il quand même gagné un titre ? Ou alors plusieurs ? Des questions qui resteront à jamais sans réponses mais qui donneront sans doute quelques regrets dans l’Ontario. Cela montre en tout cas que le talent du Greek Freak, malgré sa sélection tardive, n’était pas passé inaperçu aux yeux de certains GM. Masai Ujiri a eu du nez mais il lui manquait le matos pour mettre son plan à exécution. Dommage pour Toronto, tant mieux pour Milwaukee.

Giannis Antetokounmpo avec un maillot des Raptors, c’est un scénario qui existe dans un monde parallèle et ça restera sans doute un des regrets de Masai Ujiri. Le Greek Freak serait-il le même joueur aujourd’hui s’il avait commencé sa carrière NBA au Canada ? Mystère. 

Source texte : TSN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top