Mavericks

Les Mavs ont enfin pu compter sur les soldats : de Dorian Finney-Smith à Reggie Bullock, c’est plus facile de gagner quand tout le monde s’y met

Dorian Finney-Smith Mavs 25 mai 2022

Dorian Finney-Smith, symbole de ces role players qui ont su step-up au bon moment.

Source image : NBA League Pass

Dos au mur et obligés de l’emporter sous peine de finir sweepés, les Mavs ont répondu présent en maitrisant les Warriors au Game 4 (119-109). Une victoire qui n’aurait sans doute pas été possible sans les contributions de Dorian Finney-Smith, Reggie Bullock ou encore Maxi Kleber. 

C’est un peu le facteur X qui semble changer chaque match de Dallas sur cette postseason : l’apport des role players et notamment l’adresse de loin. Si Luka Doncic reste le moteur de cette équipe, elle devient difficilement jouable lorsque tous ses joueurs commencent à voir l’arceau de la taille d’une piscine. On a bien vu les dégâts que ça pouvait causer lors du Game 7 contre Phoenix et les Cactus n’ont sans doute pas oublié ce triste jour de leur histoire. Sur cette série contre Golden State, on part plus sur de la montagne russe et les protégés de Jason Kidd ont vraiment été capables du meilleur (Game 2) comme du pire (Game 1 et 3). Pour espérer sauver sa peau et éviter le sweep, Dallas n’avait pas vraiment le choix cette nuit et il fallait que les soldats puissent contribuer et trouver de l’adresse pour soutenir Luka Doncic au scoring. On pense à Dorian Finney-Smith, Reggie Bullock, Spencer Dinwiddie ou encore Maxi Kleber. Hors de question de finir avec un sweep et toujours le même boxon pour les cowboys : Luka est seul, regardez les mecs autour de lui. Nop, il fallait step-up et aller mettre les mains dans la boue cette nuit.

Le résultat ? À la hauteur de nos attentes. Avec 20/43 depuis Castorama et une adresse qui a même poussé jusqu’à 60% en cours de match, les Mavs ont su faire très mal à des Warriors qui semblaient bien loin de leur meilleur niveau ce soir. Honneur à Dorian Finney-Smith (23 point) et Reggie Bullock (18 points) qui cumulent un joli 10/17 from dowtown. On pense aussi à Maxi Kleber, qui sort enfin la tête de l’eau dans cette série avec 13 points, 8 rebonds et deux bombes de loin à ajouter à la longue liste. On retient notamment le gros rôle de ce trio pour enfoncer les Warriors au retour des vestiaires, pourtant une période que Golden State apprécie particulièrement. Ils sont encore là en bout de match pour aider Luka à fermer la boutique après le comeback des jeunes Dubs. Bref, une perf pleine (54 points cumulés, 20/29 au tir et 12/20 de loin) qui fait oublier un Game 3 particulièrement raté de la part de ces trois joueurs. Un beau visage qu’il faudra ressortir au Chase Center pour maintenir le suspense dans une série qui semblait déjà pliée. Avec une telle application au Game 5, Dallas peut faire douter son hôte et croire en ses chances. Encore faut-il se montrer régulier, pas une mince affaire dans cette série…

Dorian Finney-Smith, Reggie Bullock, Maxi Kleber, Spencer Dinwiddie… Luka a pu compter sur du soutien pour aller chercher la victoire contre les Warriors et éviter le sweep. Honneur sauvé ou série relancée ? Réponse jeudi. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top