Warriors

Playoffs 2022 : Warriors – Mavericks, trois éléments clés qui peuvent faire la diff’ en faveur de Golden State

Stephen Curry récap

Indice : ce gars pourrait être utile aux Warriors.

Source image : NBA League Pass

La finale de la Conférence Ouest oppose Golden State à Dallas. Bien que les Warriors partent favoris, rien n’est moins sûr dans ces Playoffs. Quelles sont les options pour la clique de Steve Kerr contre les Mavs ? C’est ce qu’on va voir tout de suite en trois points, alors installez-vous tout confort et on attaque. Ah oui, pour les fans des Licornes : ne vous inquiétez pas car vos protégés ont aussi leur petite liste d’astuces. 

Les Warriors abordent cette série avec déjà plusieurs avantages comme l’expérience, la fraîcheur physique ou un effectif avec plusieurs All-Star. Cependant, face à une équipe de Dallas bouillante et portée par un prodige du panier balle, mieux vaut assurer ses arrières. Trois choses paraissent de ce fait essentielles pour la victoire de Golden State dans cette série. 

En premier lieu, l’adresse à 3-points. Classique diriez-vous, mais ô combien importante. Bien qu’il s’agisse de la spécialité de la maison, il ne faudrait pas qu’elle s’en aille à ce moment si crucial. Quand on pense 3-points dans la Baie, on pense tout de suite aux Splash Brothers. Pour bien faire, il faudrait qu’au moins l’un des deux soit en feu à chaque match. Cela obligerait la défense de Dallas, sûrement Dorian Finney-Smith et Reggie Bullock, à doubler sur ce dernier. Cette prise à deux, laisse en tout logique un joueur ouvert et c’est là tout le danger pour les Mavericks puisque n’importe qui chez leurs adversaires sait punir. Que ce soit Curry, Thompson, Poole, Wiggins, et même Green, la sanction peut venir de n’importe quel côté. 

Deuxième point, cibler Luka Doncic lors des phases offensives. Utah l’a déjà fait par séquences isolées, tout comme Phoenix. Bien qu’il ait progressé dans ce domaine, le Slovène n’est clairement pas un défenseur élite. Il doit tellement produire offensivement que la défense passe au second plan. Cependant, l’attaque des Warriors n’est pas dupe et possède cette faculté à appuyer là où ça fait mal. Il y a donc de fortes chances que les feux follets que sont le Chef et Jordan Poole ciblent le Slovène pour s’offrir des points faciles. Ces paniers fastoches peuvent venir de confrontations directes ou de switches, peu importe, mais Golden State doit (et va sûrement) parvenir à ses fins.  

Enfin, la dernière clé vise toujours Luka Doncic : utiliser Draymond Green pour le sortir de son match. Le leader de Dallas est exceptionnel, prodigieux, extraordinaire, ou n’importe quel autre superlatif, mais il a un point faible. Il ne peut pas s’empêcher de parler et contester les décisions arbitrales, le genre Marco Verratti en version balkanique. Ça tombe bien, en face, il y a un spécialiste pour provoquer des fautes intelligentes et tactiques, typiquement ce qui peut faire péter les plombs de notre cher ami slovène. Draymond est connu et reconnu pour sa défense d’acier, mais aussi pour son côté vicelard. Dans les moments chauds, il sera certainement envoyé en mission sur Lulu avec comme but de le sortir du match. Avec un Green aux baskets, en plus d’une défense d’un autre niveau que les Paul ou les Ayton, les fautes peuvent vite s’accumuler pour Doncic. Qu’elles soient “classiques” comme techniques, le blondinet aime varier les plaisirs quand il est en rogne. Attention donc aux futures échauffourées entre nos deux compères au sang chaud. 

Trois points dont les Warriors peuvent s’inspirer s’ils passent par là. Bien évidemment, il s’agit d’une liste non-exhaustive qui peut évoluer avec le temps. En attendant, place au Game 1 où l’on se jauge, avant les premiers ajustements.  

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top