Mavericks

Playoffs 2022 : Warriors – Mavericks, trois éléments clés qui peuvent faire la diff’ en faveur de Dallas

Luka Doncic meme

Conseils d’hexperts !

Source image : NBA

La finale de la Conférence Ouest oppose Golden State à Dallas. Bien que les Warriors partent favoris, rien n’est moins sûr dans ces Playoffs. Après avoir envoyé la même sauce côté Guerriers, on regarde quelles sont les options pour les Mavericks contre les Warriors. Mettez-vous à l’aise, on explore tout de suite les clés de la série du côté des Licornes. 

Les Mavericks abordent cette série avec plusieurs avantages : le momentum moral, de la confiance à ne plus savoir qu’en faire et le meilleur joueur – sur le papier – de la série sur cette campagne de Playoffs. Cependant, face à une équipe de Golden State plus expérimentée et qui porte en son sein plusieurs All-Stars, mieux vaut assurer ses arrières. Trois points paraissent ainsi essentiels pour la victoire de Dallas dans cette série. 

En premier lieu, il faut que le supporting cast autour de Luka Doncic soit adroit. Il n’y a pas le choix, le Slovène ne pourra pas faire gagner sa franchise seul. Tous ses nombreux lieutenants devront être prêts à se défoncer sur le parquet comme Jalen Brunson, Spencer Dinwiddie, Maxi Kleber, Dorian Finney-Smith ou Reggie Bullock… qui doivent sévir à 3-points pour la plupart, et en drive pour le premier cité. Contre le Jazz, on a vu la méthode « kick out » exécutée à la perfection. Face aux Suns, Doncic a plus amené le jeu à lui avec des séquences offensives menées en solo. Contre les Warriors, il faudra sûrement mêler les deux pour espérer triompher. Attention, la défense de l’État Doré est robuste et ne laissera pas si facilement le jeu des Licornes se mettre en place. 

Deuxième point, toujours dans ce registre offensif, l’attaque des Mavericks et plus particulièrement de Luka Doncic. La tête blonde doit prioriser les actions sur Stephen Curry (qui fait le boulot mais qui ne possède pas le coffre pour lutter contre Luka) et/ou Jordan Poole. De l’autre côté, le Slovène sera aussi la cible des attaques californiennes. Il faut donc que celui-ci réponde de la même manière lorsqu’il a la balle en main, le petit prince de Dallas possédant largement les capacités pour casser quelques chevilles (n’est-ce pas Cam Johnson ?). Son éventail de sélection est presque infini. De près, de loin, entre les deux, rien n’est impossible pour lui. Il sait se montrer classique et efficace tout comme faire le show. De plus, même si Golden State s’ajuste, sa qualité de passe met ses coéquipiers dans des conditions parfaites pour punir.

Enfin, dernier point cette fois-ci côté défense. On le voit depuis le début des Playoffs et même plus largement depuis le début d’année, Dallas est devenue une défense rugueuse. Difficile à passer et qui impose du contact physique sur l’homme. Merci Jason Kidd pour le chantier. Pourtant, lorsque les artificiers de la Baie prennent feu, rien ni personne ne peut s’y opposer. La défense texane doit donc mettre le paquet d’entrée pour dissuader et semer le doute dans l’attaque adverse. Bis repetita pour le retour de mi-temps, c’est plein gaz obligatoire. Pourquoi ? Et bien on connaît la faculté des Warriors à mettre des runs invraisemblables à ce moment du match. Il est donc impératif pour Dallas de limiter cette folie. 

Trois éléments dont les Mavericks peuvent s’inspirer s’ils passent par là. Bien évidemment, il s’agit d’une liste non-exhaustive et qui peut évoluer avec le temps. En attendant, place au Game 1 où l’on se jauge, avant les premiers ajustements.  

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top