Warriors

Preview Game 1 Warriors – Mavericks : le Chase Center inaugure ses premières finales de conférence, Dallas veut gâcher la fête

Klay Thompson Stephen Curry Warriors 28 janvier 2022

Ces deux-là n’envisagent rien d’autre que la victoire.

Source image : NBA League Pass

Direction la côte Pacifique pour le début de la finale de Conférence Ouest ! Les Mavericks ont fait le long déplacement depuis le Texas, et ce n’est sûrement pas pour faire du tourisme. Leur objectif ? Fracasser les Warriors, aka les boss de la NBA depuis près d’une… décennie ? La jeunesse intrépide de Luka Doncic contre l’insolente expérience de Stephen Curry, ça commence ce soir.

« Crème solaire, check. Parasol, check. Ballon de basket, check. Bon c’est ok, on peut partir pour la Californie ». Après avoir terrassé l’Arizona, les Mavericks prennent la route de San Francisco pour y faire chuter les Warriors, d’entrée de série. Et ils ont de sérieux arguments. Déjà, pas de blessés, mis à part Tim Hardaway Jr. qui est abonné à l’infirmerie depuis deux mois. L’effectif qui va se pointer dans la baie est donc en jambes, mais attention à ce qu’il ne le soit pas trop non plus. Sept matchs contre le finaliste de l’année passée, ça laisse des traces, et là dessus, les Warriors ont clairement l’avantage. Ils ont pu profiter de précieux jours de repos supplémentaires. Ils joueront eux aussi au complet… ou presque : Gary Payton II manque toujours à l’appel, mais il n’est pas impossible qu’il réapparaisse en fin de série. Le Chase Center va vivre sa première finale de conférence, et nul doute que le public sera bruyant, comme c’était la coutume à l’Oracle Arena. Attention, ne croyez pas qu’une ambiance comme ça va faire peur à un gars comme Luka Doncic. Quand on a connu la fournaise grecque de l’Olympiakos, difficile d’aller chercher plus hostile comme atmosphère. On ne dit pas non plus que les choses seront faciles. Le public est une chose, le terrain en est une autre. Et sur le terrain, c’est toute une armée de scoreurs fous qui attendent les licornes de Dallas : Steph Curry, Klay Thompson, Jordan Poole, Andrew Wiggins. Ça fait beaucoup d’armes là, on est d’accord.

Mais des armes justement, Dallas en a deux ou trois dans le baluchon : Luka bien sûr, mais aussi Jalen Brunson et Spencer Dinwiddie. Les deux lieutenants sont attendus au tournant après deux séries parfaitement gérées. On est dans le dernier carré, c’est là que le mental fait la diff’, notamment car le physique commence doucement à pêcher. Outrepasser la défense des Warriors, avec Steve Kerr sur le banc ? Jason Kidd a du boulot, mais à cœurs vaillants rien d’impossible pour des Mavs dotés d’une grande force de caractère. Prendre le premier match serait un grand, très grand pas vers une victoire. Pourquoi ? Et bien dans l’histoire des Playoffs, 77,5% des équipes ayant gagné le premier match dans le dernier carré ont ensuite profité de la dynamique enclenchée pour filer en Finales. La stat’ est frappante, mais vous savez bien que la NBA est par définition la ligue de tous les possibles, alors contentons-nous de la lire avec un certain recul. Surtout que les Mavs ont prouvé depuis le début de cette campagne de postseason que la normalité et le sens commun n’étaient pas trop leur délire. Perdre le premier match ? Ça c’est produit à chaque fois, mais ça n’a pas empêcher Dallas de triompher à la fin. Le Lièvre et la Tortue, vous connaissez. À l’inverse, les Warriors ont toujours préféré s’octroyer le succès inaugural. En fait, dans leurs 20 dernières séries disputées, les Warriors n’ont craqué… qu’une fois lors du premier rendez-vous, face aux Raptors en 2019. Les aiguilles semblent donc se calibrer dans un sens, mais attention car encore une fois, la NBA est une sorte de dimension parallèle lorsqu’il s’agit de suspense.

Boum, vous avez les clés à la sauce TrashTalk pour attaquer cette finale de conférence en pleine connaissance des enjeux. Ne reste plus qu’à armer vos cafetières, éventuellement faire une sieste, car il n’est pas question de piquer du nez une fois le coup d’envoi donné. L’heure ? 3h du matin.

Sources : LandOfBasketball.com/Realgm.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top