News NBA

Dirigeant de l’Année en NBA : le GM des Grizzlies Zach Kleiman rafle la mise, récompense méritée pour le meilleur architecte de tout Memphis

Voici l’homme qui se cache derrière le succès de Memphis.

Source image : YouTube

Ce n’est pas le trophée individuel dont on parle le plus, mais il mérite autant de reconnaissance que les autres. Chaque année, la NBA récompense un dirigeant pour le travail accompli et son rôle dans le succès d’une franchise. Pour 2022, c’est le boss des opérations basket des Grizzlies Zach Kleiman qui remporte le gros lot devant Arturas Karnisovas (Bulls) et Koby Altman (Cavaliers).

Même les fans les plus optimistes de Memphis n’imaginaient pas un tel scénario il y a quelques mois. Cette saison, les Grizzlies ont connu une ascension fantastique dans la hiérarchie de l’Ouest, passant de la neuvième place l’an passé à la deuxième cette année (meilleur classement dans l’histoire de la franchise) avec pas moins de 56 victoires au compteur (et minimum un premier tour de Playoffs remporté, une première depuis 2015). L’explosion de Ja Morant représente évidemment le premier symbole de la nette progression de Memphis, le phénomène ayant officiellement intégré le clan des superstars et possédant aujourd’hui le statut officieux de joueur le plus excitant de la NBA. Mais les Grizzlies, c’est beaucoup plus qu’un one-man show. La preuve, ils ont remporté 20 matchs sur 25 quand leur meneur était indispo, preuve de la solidité du groupe de Taylor Jenkins. En plus de Morant qui a été élu MIP de la saison NBA, le sophomore Desmond Bane faisait également partie des joueurs ayant le plus progressé au cours de la régulière (et auteur d’un énorme premier tour contre les Wolves), tandis que Jaren Jackson Jr. a terminé dans le Top 5 de la course au Défenseur de l’Année. Et comme on est en plein dans les récompenses, Jenkins a lui fini deuxième au classement des meilleurs coachs derrière Monty Williams. Équipe excitante pour certains et insolente pour d’autres, les Grizzlies sont surtout un groupe hyper soudé qui peut briller des deux côtés du terrain. Un groupe qui montre qu’il est possible de gagner en se basant sur un effectif jeune qui grandit ensemble. En d’autres termes, une véritable culture émerge aujourd’hui à Memphis après la période Grit & Grind de la dernière décennie.

Derrière tout ça, il y a donc le manager général Zach Kleiman. Ce trophée de meilleur dirigeant de l’Année, il récompense le travail qu’il a accompli depuis plusieurs années. Prolongé sur le long terme par sa franchise en juin 2021, Kleiman avait déjà convaincu les plus hauts dirigeants des Grizzlies après deux ans en tant que boss des opérations basket. Si sélectionner Ja Morant avec le numéro deux de la Draft 2019 ne représente pas vraiment un exploit, Zach a su parfaitement construire son roster autour de lui pour permettre à la franchise de véritablement redécoller après les transferts de Mike Conley et Marc Gasol. Sachant que c’est assez galère de recruter des agents libres quand on évolue à Memphis, Kleiman a logiquement misé sur la Draft où il a fait de jolis coups en recrutant Brandon Clarke (21e choix drafté par le Thunder en 2019 mais envoyé à Memphis juste derrière), Desmond Bane (30e choix drafté par Boston en 2020 mais transféré dans la foulée) ou encore Xavier Tillman (35e choix 2020, transféré de Sacramento à Memphis), qui sont venus s’ajouter au noyau déjà en place composé de Morant, Jaren Jackson Jr. (drafté en 2018, prolongé en 2021) et Dillon Brooks (drafté en 2017, prolongé en 2020). Vous ajoutez à ça l’arrivée de joueurs précieux comme le pivot vétéran Steven Adams (arrivé à l’été 2021 avec le jeune Ziaire Williams en échange de Jonas Valanciunas) ou encore Tyus Jones et De’Anthony Melton, et vous obtenez la structure de l’équipe actuellement gérée d’une main de maître par Taylor Jenkins, également engagé par Kleiman en 2019 alors qu’il n’avait jamais été head coach auparavant. Bref, une vraie masterclass !

Avant d’être manager général des Grizzlies, Zach Kleiman était l’assistant de Chris Wallace mais possédait déjà une grande influence dans les décisions, et peut ainsi être considéré sans le moindre doute comme le grand architecte du succès de Memphis aujourd’hui. Récompense ultra méritée.

Source texte : NBA

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top