Art

Draymond Green contre Dennis Rodman : un duel ultra défensif dans le sixième épisode de « The Portal », le premier à 3 a gagné

Rodman Green The Portal

Vous êtes fatigués rien qu’à les voir ? Nous aussi.

Source image : Bleacher Report

Bleacher Report continue sa série « The Portal » qui confronte deux joueurs avec le même style, mais d’époques différentes. Cinq épisodes sont déjà sortis, dont Giannis vs Wilt, Embiid vs Barkley, ou encore Luka vs Magic la semaine dernière. Pour le sixième, on oublie le spectacle et les points pour mettre en avant deux maîtres de la défense : Draymond Green et Dennis Rodman. 

Dans une ère où l’on veut toujours plus de spectacle, de highlights et de mouvements hallucinants, on oublierait presque que la défense reste un (le ?) secteur très important qui fait gagner des titres. Cette semaine, Bleacher Report met cet aspect du jeu à l’honneur en faisant s’affronter deux spécialistes dans ce domaine dans le sixième épisode de « The Portal » : Draymond Green et Dennis Rodman. Ici, on parle d’anciens DPOY avec de multiples sélections dans la NBA All-Defensive First Team. Deux joueurs qui aiment parler sur et en dehors du parquet. Cet épisode en fait référence à plusieurs reprises avec en plus une petite pique pour Charles Barkley : « (Rodman) Tu ouvres ta bouche comme Barkley. (Green) Mais je le fais tellement mieux que lui. » Nos deux compères ne sont pas très adroits au tir, mais ce n’est pas le but. L’objectif est de montrer qui est le véritable mur en défense. Donc place aux contres et aux rebonds dans une bataille physique acharnée. Oublions les 21 points classiques d’un playground et baissons les à 3 pour pouvoir aller dormir dans un laps de temps raisonnable. Au final, pour la première fois, le basket n’est plus un sport de panier-ballon, mais de block-ballon.

On aurait aimé voir ces deux joueurs jouer l’un contre l’autre dans la réalité. Deux joueurs durs sur l’homme, qui font le sale travail de l’ombre, mais pourtant tant éclairés dans les médias que ce soit pour leurs sorties en public ou pour leurs comportements sur le terrain. Deux membres d’une dynastie aussi. Bien que Rodman n’ait pas fait toute sa carrière chez les Bulls, il a participé au deuxième three-peat de l’ère Jordan après avoir remporté le back-to-back à Detroit. Le Worm a fait 72-10 avec Chicago, Day-Day a fait 73-9 avec Golden State. D’ailleurs, lors d’une interview chez ESPN il y a trois ans, on a demandé à Rodman quelle équipe était la meilleure parmi ces deux-là. Il ne s’est pas caché et a affirmé que sa team était forcément la meilleure, tout en argumentant. Mais le passage qui nous intéresse le plus est lorsqu’il interpelle son adversaire de « The Portal ». À cet instant, Draymond s’était auto-proclamé « meilleur défenseur de l’histoire ». Rodzilla l’apostrophe avec des mots doux : « Draymond, range ta langue avant de parler » pour la version soft. Un avant-goût de ce qu’on aurait pu avoir sur le terrain.

Un duel qui ne laisse pas le temps de respirer, tout en étant très vocal. Pas le plus spectaculaire, mais peut-être le plus utile pour rendre ses lettres de noblesse à la défense qui est aujourd’hui souvent laissée de côté dans les grands titres et débats télévisés. Merci Bleacher Report !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top