Playoffs NBA

Playoffs 2022, les pronostics de la rédac pour Heat – Sixers : comment ça on ne fait pas confiance à DeAndre Jordan en titulaire ?

table discussion rédaction rookie mvp

DeAndre Jordan vs Bam Adebayo ça dit quoi ?

Source image : TrashTalk

Une série de Playoffs c’est évidemment le combat de deux franchises, de quelques cracks et de deux fanbases, mais ce sont aussi des avis qui s’opposent, au sein même de notre rédaction. Qui pense quoi, qui est le plus doué avec une boule de cristal entre les mains ? Voici les pronostics de la rédac pour la série Heat – Sixers !

Giovanni 

Pas si facile que ça à pronostiquer cette série. Pourquoi ? Déjà parce que je n’aime pas trop quand tout parait aussi limpide. Sur le papier le Heat parait tellement… zen, sur de ses forces, alors qu’en face les Sixers nous renvoient plutôt à une équipe en galère dès que la température monte. Au premier tour les Hawks n’ont pas fait long feu et Trae Young a été transformé en Trey Burke, alors qu’au premier tour les Sixers se sont fait peur face à Toronto et ont surtout perdu Joel Embiid pour au moins les deux premiers matchs de la série… Ça fait beaucoup là non, mais malgré tout Doc Rivers possède en James Harden un homme toujours capable d’étaler son génie, même face aux pitbulls de Mayami. Tyrese Maxey a une belle gueule de facteur X, Tobias Harris a lâché un gros premier tour, Matisse Thybulle sera là tous les soirs… mais, tout de même, ce Heat me semble beaucoup trop en place et à ce stade des Playoffs peu de place au hasard et aux coups d’un soir. Jimmy Butler est trop mâle, Bam Adebayo va se fendre la poire jusqu’au retour de Jojo, Tyler Herro est meilleur que tout le banc des Sixers en cumulé, bref… 4-1 Heat même si je me méfie, du coup plutôt 4-2, et revenez dans une heure et je serai peut-être passé à 4-3 si Joel Embiid parvient à revenir et dominer dans la raquette.

Nico M

La nouvelle est tombée ce week-end, Joel Embiid va rater au grand minimum le début de la série contre Miami. Autant dire que les espoirs des Sixers viennent de s’envoler brutalement car même si on aime bien Paul Reed, on doute qu’il lâche une série en 30-15 pour compenser l’absence de Jojo. La défense du Heat a prouvé au premier tour des Playoffs qu’elle était hyper focus et je ne vois pas comment l’attaque de Philly peut survivre sans Embiid, surtout avec un James Harden qui va enchaîner les strip-clubs à Miami pas vraiment en jambes. Il devra forcément step-up mais le peut-il vraiment contre une telle défense ? On a beaucoup de doutes là-dessus. Tyrese Maxey et Tobias Harris ont bien débuté leurs Playoffs contre Toronto mais là le challenge semble bien trop grand pour la bande à Doc Rivers. Le Heat est trop solide, Jimmy Butler est au taquet, ça va finir en 4-2 Miami grand max. 

Alex T 

Je n’avais pas attendu la blessure de Joel Embiid pour miser sur Miami mais ça ne fait que confirmer ma première opinion sur cette série. Quand reviendra Jojo ? Reviendra-t-il tout court ? Sans sa star, impossible d’imaginer Philly passer en finale de conférence, même si ça forcera sûrement James Harden à sortir de sa boîte. Mais en face du barbu, une des équipes qui joue le plus avec le couteau entre les dents et un paquet de mecs à envoyer en mission pour calmer Harden (Jimmy Butler, Kyle Lowry, Gabe Vincent, P.J Tucker et Bam Adebayo sur les switchs). En parlant de Bam, qui pour gérer la raquette de Philly ? Le vieillissant Paul Millsap, DeAndre Jordan ? Oh ça va être violent, mais pour les fans des Sixers. On parle aussi du combat tactique entre les deux coachs ? Même pas envie de débuter une explication, ça serait faire offense à Erik Spoelstra. Philadelphie n’est décidément pas verni quand il s’agit des Playoffs et cette phrase va durer une année de plus : 4-2 pour le Heat. 

Auguste

Une série pas très sexy, mais loin d’être inintéressante. Là on oublie le fun et la joie de vivre pour entrer dans le monde du barbelé, de la défense et de la brutalité. On va assister aux retrouvailles entre Jimmy Butler et Joel Embiid après leur séparation houleuse. Enfin ça c’était le plan initial parce que désormais nous savons que Embiid ratera au mieux le début de la série. Le bon coup pour Miami et son cercle qui vont connaître des soirées moins chargées. L’absence du candidat MVP des Sixers va obliger Harden et Maxey à prendre leur responsabilité en attaque. Pas question pour eux d’être en dessous de la barre des 45% au shoot sinon attention aux défaites sévères. Doc Rivers doit se réinventer pour remplacer Embiid et de ce côté j’ai peur. Parce que Andre Drummond n’est plus là et les autres options au poste de pivot sont Paul Reed, un bon battant mais faible face à Bam Adebayo et DeAndre Jordan qui est déjà en pré-retraite. Et perso je doute que Rivers aura le courage de jouer small ball. Côté Heat, niveau infirmerie, seul Kyle Lowry s’y trouve. Il manquera au mieux le Game 1. Une série où, je pense, les scores ne s’envoleront pas. J’ai l’intuition que le banc (sans compter la blessure d’Embiid) va être le Game Changer de cette série et de ce côté là, le Heat est dix mille fois supérieur aux Sixers. Erik Spoelstra est capable d’être premier de l’Est avec cinq mecs trouvés au bord de la route, tandis que Doc Rivers enchaîne les chokes en Playoffs. Victoire 4-1 du Heat qui continue son process en toute discrétion.

Tom

On ne sait pas si le meilleur joueur de cette série va jouer, donc forcément c’est plutôt dur à pronostiquer. Le Heat a fait le boulot proprement mais contre des Hawks qui n’ont pas apporté une concurrence folle et le vrai test c’est donc maintenant, et encore… la potentielle absence de Joel Embiid pourrait leur faciliter le boulot. Cette équipe a quand même de grosses qualités avec un coach qui sait ce qu’il fait et un Jimmy Butler très chaud à plus de 30 points de moyenne. On parlait de test, en voilà un grand pour James Harden. Il a peut-être sorti le pop-corn devant le sweep que se sont mangés les Nets, mais à lui désormais de prouver qu’il n’est pas venu à Philly pour rien et il devra sans doute prendre les choses en main avec l’absence de Jojo. On part sur un 4-3 Sixers de mon côté en partant du principe que le Camerounais revienne pour les matchs couperets.

Clément

Le Heat a tranquillement fait le taf en sifflotant face à des Hawks amoindris, leur laissant tout de même un match histoire que l’espoir soit permis, mais les choses sérieuses devraient commencer face aux Sixers qui viennent de disposer plus difficilement de Raptors accrocheurs. Malheureusement pour les Sixers, Joel Embiid devrait manquer cette série à cause d’une sale blessure à l’œil, et Bam Adebayo n’aura donc pas le loisir de le pousser à bout jusqu’aux larmes. James Harden débarque donc sans le pivot camerounais en Floride et va compter sur le soutien des role players. Toutefois, on espère que Tyrese Maxey et Tobias Harris seront prêts à prendre le relais parce que le basket-ball n’est pas la principale préoccupation du Barbu lorsqu’il est en vadrouille à Miami. On espère qu’il ne va pas trop rincer les établissements nocturnes et qu’il va plutôt rincer ses coéquipiers avec ses passes décisives. En face, Tucker, Morris, Lowry voire Strus et Vincent s’occuperont de la tondeuse à barbe. En attaque, Butler et Adebayo vont assurer leur taf pendant que Tyler Herro couchera les gosses. Persuadé qu’un collectif bien huilé et des joueurs qui jouent les uns pour les autres valent mieux que des individualités, encore plus lorsque ces dernières sont coachées par Doc Rivers, je vois le Heat passer un coup de balai : 4-0 avec un Jimmy Butler possédé face à son ancienne équipe.

Nico V

Bon, d’un côté nous avons le Heat et son équipe de darons qui ont plié les Hawks sans trop forcer, et de l’autre des Sixers qui en ont bien sué pour sortir des Raptors bien décidés à ne rien lâcher. La bande de Doc Rivers sera d’ailleurs privée de Joel Embiid pour au moins la moitié de la série, et quand on voit comment le Camerounais à été essentiel pour son groupe lors du premier tour… ça ne peut que finir en charpie s’il n’est pas là pour apporter tout son talent. Le Heat est lui en pleine confiance, tout le monde est dans le Playoffs mood. De Bam Adebayo à Tyler Herro et Jimmy Butler, les armes sont bien trop nombreuses des deux côtés du terrain pour que Miami n’ait à craindre Philly. Il ne faudra pas faire traîner la série pour éviter tout retour d’Embiid qui pourrait compliquer les choses. Vous voyez le truc, ça s’appelle un coup de balai : 4-0 Heat.

1 Comment

1 Comment

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top