Sixers

Fracture de l’orbite droit pour Joel Embiid : aucune date de retour annoncée, l’inquiétude domine malheureusement l’espoir

Joel Embiid 24 mars 2022

Pas encore…

Source image : NBA League Pass

Au lendemain du Game 6 entre Raptors et Sixers, Shams Charania – insider pour The Athletic – a annoncé la blessure de Joel Embiid. Le Camerounais souffre d’un combo fracture de l’orbite droit et légère commotion cérébrale. Il sera écarté des parquets jusqu’à nouvel ordre. Aucune date de retour n’étant communiquée, les Sixers devront vraisemblablement affronter le Heat sans leur quintuple All-Star. Quelle détresse.

On peut reprocher mille erreurs à mille personnes – et en premier lieu se demander ce que foutait encore Joel sur le parquet à +29 – mais le résultat sera toujours le même. Sur un drive totalement anodin de Pascal Siakam, le coude gauche de l’ailier-fort s’en est allé fracturé l’orbite de Joel Embiid, c’est-à-dire la cavité dans laquelle l’œil et ses appendices sont situés. La première nouvelle, peu rassurante, nous vient de Shams Charania qui précise qu’aucune date de retour n’est communiquée. La seconde, diffusée une trentaine de minutes après le premier coup de klaxon, est signée Kyle Neubeck, le rédacteur en charge de la couverture des Sixers pour le média local PhillyVoice. Il ajoute – non sans prendre des pincettes – que la blessure du Camerounais ne nécessiterait a priori pas d’intervention chirurgicale. Son tweet termine toutefois sur une note moins optimiste : « La question de savoir si cela signifie qu’il peut revenir dans un avenir proche est une autre histoire ». On disait que Deandre Jordan n’était plus capable de jouer un match de Playoffs, on va bientôt être fixé. En tant que fan, l’étroite clarté de ces premières infos est compliquée à gérer. Sommes-nous plus proche du mois d’absence que des cinq jours ? Histoire d’éclairer la controverse embrumée que représente une blessure oculaire en NBA, il convient de s’appuyer sur le travail de professionnels. Selon Jeff Stotts – analyste des blessures pour RotoWire – le délai de récupération moyen en saison régulière est de dix matchs, soit un peu moins d’un mois de compétition. Un sacré laps de temps qu’à trois jours du Game 1 à Miami, Philly ne peut pas s’autoriser.

« Les fractures de l’orbite sont très variables en raison de multiples facteurs, notamment les os concernés, le déplacement possible, la taille de la fracture et les lésions des tissus mous ou de l’œil. La chirurgie peut être justifiée si les dommages sont graves et si un os s’est déplacé. » – Jeff Stotts,

Le plus badant dans cette histoire, c’est que Joel Embiid est coutumier du fait. Il s’était déjà fracturé l’orbite pendant la saison 2017-18 et avait ainsi manqué 22 jours de compétition (huit matchs de saison régulière et deux de Playoffs). Mais aujourd’hui encore, à cette fracture orbitale s’ajoute une « légère commotion cérébrale ». On n’a pas le stéthoscope autour du coup hein, mais ce n’est pas le genre d’accident qu’il est bon de cumuler. D’après Ramona Shelburne, Joel Embiid sera réévalué la semaine prochaine. La commotion devrait l’écarter a minima cinq jours des parquets. Cette durée d’indisponibilité est bien entendu indépendante de celle liée à la fracture oculaire. Et d’ailleurs, Shelburne apporte une autre donnée à ce propos : « Il n’y a pas encore de calendrier pour son retour de blessure mais selon des sources, « la porte n’est pas fermée » ». On ne se dirige donc pas vers une fin de saison de Joel Embiid à coup sûr, mais nul n’est sans savoir qu’un match manqué contre le Heat est déjà un match de trop. D’autant plus que la rotation intérieure de Philly est plus que limitée, avec un Paul Reed de plus en plus responsabilisé, mais qui ne tiendra pas la baraque en solitaire. Il est donc l’heure de contacter les meilleurs masquiers de Pennsylvanie. Un truc en ferraille, en granit même, tant que Joel Embiid joue.

Séisme à Philadelphie, Joel Embiid est envoyé à l’infirmerie au plus important des moments. Il est désormais inutile d’en tenir rigueur à qui que ce soit, mais si l’envie d’aller jeter des cailloux dans la baie vitrée de Doc Rivers vous prend, on ne saura pas vous en empêcher.

6 Commentaires

6 Comments

  1. MilkyWay

    30 avril 2022 à 4 h 43 min at 4 h 43 min

    C’est méchant mais on appelle ça le karma vu le nombre de flops encore réalisés pendant le match…

    • Antoine

      30 avril 2022 à 8 h 47 min at 8 h 47 min

      Stupide ton commentaire.

      • mighty

        30 avril 2022 à 11 h 57 min at 11 h 57 min

        Non le Karma c’est important. Et jouer sans pleurer aussi.

      • MilkyWay

        30 avril 2022 à 13 h 25 min at 13 h 25 min

        Ou plutôt réaliste. Malheureusement pas de ma faute si il passe son temps à flipper et simuler pour obtenir des lancers francs et se relever en rigolant. Mais c’est vrai que de juste répondre aux autres en disant que leurs commentaires sont stupides sans rien dire d’autre,c’est pas stupide du tout.

  2. Dam Dou

    30 avril 2022 à 16 h 14 min at 16 h 14 min

    « on peut se demander ce que faisait encore Joël Embiid sur le terrain à +29 ». Facile, Doc a cramé un +26 il y a un peu moins d’un an en laissant tous les titulaires sur le banc.

    • Kobiwan

      30 avril 2022 à 19 h 17 min at 19 h 17 min

      c’est exactement ce que je m’apprêtais à écrire. J’ai pas compris pourquoi Doc Rivers ne l’a pas sorti alors que le match était plié

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top