Pelicans

Jaxson Hayes a dégoupillé au pire des moments : charge inutile sur Jae Crowder, expulsion, attention à ne pas se façonner une réputation

Jaxson Hayes

Jépatouchéow.

Source image : NBA League Pass

Ce vendredi, pour la réception de Phoenix, Jaxson Hayes s’est une nouvelle fois illustré loin des salles de classe. Expulsé pour une vilaine charge sur Jae Crowder, l’intérieur des Pelicans a handicapé son équipe dans une courte défaite. Il n’en est pas à son coup d’essai, et le voir déboulonner à un moment aussi important jette un grand froid sur son cas.

Quand quelqu’un parle de Jaxson Hayes pour autre chose que le basket, il faut savoir que c’est très mauvais signe. Oui, ce même Jaxson Hayes qui avait gentiment invité la NBA à ingérer son outil de travail masculin après avoir été “snobé” du Rising Stars Challenge en 2020. Un an plus tard, en juillet 2021, il est tasé à son domicile suite à une altercation un peu trop “énergique” avec un policier, venu jeter un coup d’œil sur demande des voisins. Une affaire bien sombre. Vous l’aurez compris, sélectionné en 8e choix de la Draft 2019, cet intérieur de 2m11 n’est pas le dernier à se faire remarquer depuis son arrivée dans la Grande Ligue. Une attitude jusqu’à ce vendredi cachée des parquets qui – même si elle en disait long sur le personnage – ne concernait en aucun cas notre ligne éditoriale. Sauf que c’est arrivé. À cinq minutes de la mi-temps, Jaxson Hayes a trouvé qu’il serait intéressant de “bumper” dans la tronche de Jae Crowder sur une séquence où aucun des deux hommes n’était pourtant en mesure de récupérer le ballon. Fou de rage, le jeune trentenaire s’est relevé avec le goût du sang en bouche. Ça a failli dégoupiller de partout.

Que c’est bête, si jeune, de compromettre la victoire de son équipe dans un importantissime match de Playoffs. Sur un coup de sang, Jaxson Hayes fout potentiellement en l’air le boulot du staff et de ses coéquipiers. Il était – avec Jonas Valanciunas – le seul vrai grand capable de s’essayer à la défense sur Deandre Ayton. Et ? Et 4 points et 6 rebonds en 10 minutes de jeu. S’il nous lit et qu’il n’est pas encore couché, Jaxson, tu vaux tellement mieux que ça. Enfin tu vaux pas beaucoup beaucoup, mais t’es un petit asset bien sympa à garder sous le bras. Il va désormais falloir que ce grand dadet apprenne à se contrôler. Du moins, si c’est une histoire de contrôle personnel, parce qu’il a quand même levé les bras en l’air en rentrant au vestiaire. Comme une célébration de sa connerie qui vient narguer nos avis figés qui savent encore faire la différence entre l’engouement d’une série de Playoffs et les coups gratuits.

Ah, le poster est peut-être l’une des circonstances atténuantes qui a provoqué le drame. T’es là, tu joues au basket et on t’escalade. C’est à vous rendre fou.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top