Defensive Rankings

NBA Awards 2022 – DPOY : Rudy Gobert, Marcus Smart et Mikal Bridges sont les trois finalistes !

DPOY 18 avril 2022

Un quatrième trophée pour la Gobe ?

Source image : Twitter - @NBAPR

En plein premier week-end de Playoffs les différents finalistes pour les NBA Awards 2022 ont été annoncés cette nuit. 82 matchs, une saison enfin entière après deux exercices foudroyés par la pandémie, et donc trois killers dans chacune des courses au trophée. Dans la famille des verrous défensifs les plus solides de cette saison 2021-22 ? Rudy Gobert, Marcus Smart sont les trois finalistes, et à Saint-Quentin, Phoenix et Boston on prépare la propagande, en attendant la cérémonie qui annoncera les vainqueurs au mois de juin.

On vous en avait conté les principales histoires ici-même et toute la saison, et la NBA a donc annoncé il y a quelques minutes les trois derniers candidats pour le verrou d’or 2022. Un Français qui va tenter d’aller chercher un historique quatrième trophée, qui ferait de lui le joueur le plus récompensé de l’histoire avec les Hall Of Famers Dikembe Mutombo et Ben Wallace, et deux puces atomiques qui voient là validées leur incroyable saison respective avec les Celtics et les Suns, accessoirement deux des meilleures défenses de la Ligue. Deux extérieurs et c’est assez rare pour être signalé (Kawhi Leonard, Ron Artest et Gary Payton sont les seuls vainqueurs non-intérieurs depuis plus d’un quart de siècle), une tourelle française qui n’a plus rien à prouver et qui veut désormais « simplement » assoir sa greatness défensive, et si la France du basket est évidemment sur le qui-vive pour fêter un éventuel quadruplé… rien n’a jamais semblé aussi incertain pour la Gobe.

En effet, si Rudy a montré cette année encore sa science défensive et si ses absences ont pointé de manière phénoménale son impact pour le Jazz, s’il a également décroché il y a quelques jours son premier titre de meilleur rebondeur de la Ligue, c’est davantage la concurrence qui a les dents (très) longues cette saison. Marcus Smart ? Incroyable poumon des Celtics depuis des années et un constat qui s’est encore plus étoffé cette saison, l’arrière à la peau grêlée ayant passé sa saison dans la tête de ses match-ups et ainsi contribué en tant que premier rideau à faire de la défense de Boston… la meilleure de la Ligue. Facts. Une récompense qui serait finalement logique pour l’ensemble de son œuvre et qui mettrait en avant le travail défensif de son équipe, argument qui vaut également pour… Mikal Bridges, oh la transition, car cette saison l’Iron Man des Suns (aucun match raté depuis le CE2) a littéralement éteint tous les attaquants qu’il a croisé, là aussi au centre de l’une des toutes meilleures défenses de NBA, et en tant que titulaire de la meilleure équipe de NBA tout court au passage. Des bras à faire ses lacets sans se baisser, cet air de ne rien y toucher mais des dizaines de joueurs en PLS d’octobre à juin, là où l’on se dit que la seule chose qui pourrait jouer en sa défaveur est peut-être… son jeune âge, génial, ou alors le fait d’être au cœur aussi d’une défense collective incroyable donc pas toujours aussi évidentes que celle d’un Rudy qu’on voit de très loin et qui distribue les crêpes à tour de bras.

Rudy Gobert pour une quatrième ? Marcus Smart pour l’ensemble de son œuvre ? Mikal Bridges pour le début d’une mainmise de dix piges ? Faites vos jeux, réponse au mois de juin !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top