Playoffs NBA

Playoffs 2022, les pronostics de la rédac pour Heat – Hawks : un petit malin voit les Hawks passer, on va lui envoyer Udonis Haslem

table discussion rédaction rookie mvp

Trae Young peut-il renverser la Floride du haut de son mètre 50 ?

Source image : TrashTalk

Une série de Playoffs c’est évidemment le combat de deux franchises, de quelques cracks et de deux fanbases, mais ce sont aussi des avis qui s’opposent, au sein même de notre rédaction. Qui pense quoi, qui est le plus doué avec une boule de cristal entre les mains ? Voici les pronostics de la rédac pour la série Heat – Hawks !

Giovanni 

Une série peut-être plus équilibrée qu’il n’y parait, mais restons quand même logique quelques secondes. Les Hawks c’est quoi ? Un génie à la mène, doté d’une confiance assez unique et capable de faire vivre une série de Playoffs à lui tout seul et qui devrait envoyer son lot de cartons sur cette série. Puis un groupe qui possède mine de rien l’expérience de l’épopée de Playoffs l’année dernière, avec des joueurs… bizarrement coachés mais qui connaissent leur rôle et dont on connait le talent. Mauvaise nouvelle néanmoins pour Atlanta, la blessure de Clint Capela vient salement les affaiblir, même si le potentiel retour de John Collins amènera du hustle et comblera quelques trous. Le Heat, c’est quoi ? Un des meilleurs coachs (le ?) de la Ligue, un duo de All-Stars, une palanquée de mecs champions ou finalistes NBA, des postes doublés, des role players focus, une atatque équilibrée et une défense qui peut vous faire faire un cauchemar, vous tirer du lit, puis vous recoucher piur vous faire faire un cauchemar, etc. Kyle Lowry, Jimmy Butler, P.J. Tucker, Bam Adebayo, essaie donc d’attaquer ce carré magique, et au final le talent est beaucoup plus homogène en Floride qu’en Géorgie. 4-1 Heat, parce qu’il y a quand même un statut de patron à assumer.

Nico M

Les Hawks débarquent en Playoffs en restant sur deux victoires de suite au play-in tournament et donc avec pas mal de momentum. Le Heat a eu le temps de faire un tour à la plage depuis la fin de la saison régulière et risque ainsi d’être un peu rouillé. Alors je ne serais pas surpris si Atlanta parvient à choper un match à Miami en début de série histoire de mettre un peu de piment à cette confrontation #1 vs #8. Mais rassurez-vous fans du Heat, je vois tout de même les hommes d’Erik Spoelstra passer sans trop de soucis, surtout avec un Bam Adebayo de retour du protocole sanitaire et un Clint Capela absent en face. Trae Young va sûrement jouer au sale gosse et John Collins semble prêt à revenir, mais Miami est trop solide pour se laisser embarquer par la bande à Ice Trae. Le Heat est une équipe véritablement construite pour les Playoffs, avec un système offensif bien en place, l’une des cinq meilleures défenses NBA, ainsi que des durs à cuire un peu partout. Allez, Miami en cinq.

Alex T 

Les Hawks de retour en finale de Conférence ? Nan je déconne, Atlanta est déjà chanceux de pouvoir regoûter au parfum des Playoffs après une saison bien fade en Géorgie. Cette série, c’est un peu le feu contre la glace, la grosse attaque contre la défense béton. Petit problème pour les coucous, la réciproque est loin d’être vraie. Avec Jimmy Butler, Tyler Herro, Kyle Lowry, Bam Adebayo, le Heat a des munitions pour faire mal à une défense des Faucons qui est tout simplement cataclysmique. Un constat qui ne devrait pas s’améliorer si Clint Capela manque toute la série. Je pense que si Atlanta exploite le max de son potentiel offensif, ils peuvent choper une victoire voire deux mais sur la longueur, les joueurs du Heat vont montrer pourquoi ils étaient les patrons de l’Est cette saison.

Nico V

Canicule en prévision du côté d’Atlanta la semaine prochaine, mais attention au sang glacé de Trae Young qui pourrait peut-être faire retomber la température. Les Hawks ont subi un coup dur ces dernières heures avec la perte de Clint Capela suite au play-in, toujours est-il qu’il semble que John Collins puisse être présent, donc ça limite la casse. En face, le Heat arrive avec des ambitions claires : confirmer le statut de leader de l’Est et se hisser jusqu’au trophée. Néanmoins, on l’a vu en régulière, le vestiaire semble être sur un fragile équilibre relationnel, n’en reste pas moins qu’entre Jimmy Butler, Kyle Lowry, Tyler Herro et Bam Adebayo, le talent est clairement du côté de South Beach… Mais ces embrouilles avec Erik Spoelstra me donnent terriblement envie de croire au culot des Hawks pour un énorme upset, guidé par Ice Trae qui sera historique sur la série. 4-3 Hawks !

Auguste

Tellement frustrant de ne pas voir les Cavs dans cette série, mais là n’est pas la question. Atlanta encore sauvé par son franchise player, Ice Trae, débarque une nouvelle fois en Playoffs contre le 1er de l’est, le Heat. En moyenne, les Hawks ne peuvent compter que sur Trae Young pour porter l’attaque même si pendant quelques séquences Gallinari ou Huerter peuvent prendre feu. La défense est beaucoup trop friable et ça c’est du pain béni pour des joueurs aussi expérimentés que Kyle Lowry, Jimmy Butler ou Bam Adebayo à l’intérieur surtout que Clint Capela reste incertain. Miami va faire vivre un enfer en défense aux Hawks en les cadenassant chaque seconde. Trae Young peut avoir du Kyle Lowry ou du PJ Tucker sur lui, relou. De plus, sur le banc Eric Spoelstra va mettre dans sa poche arrière Nate McMillan. On rappelle qu’en cours de saison, on lui donnait cinq mecs du public et le Heat était premier de l’est. Je ne vois pas comment Atlanta pourrait renverser le Heat. Score final 4-1 Miami

Clément

Si Trae Young est le propriétaire de nombreuses salles en NBA déjà, cela ne devrait pas être le cas à la FTX Arena. La machine du Heat est trop bien rodée et a même déjà eu sa mini-crise au moment idéal. Assez tard pour que leur classement n’en pâtisse pas, et assez tôt pour que les ajustements nécessaires soient faits avant les Playoffs. Erik Spoelstra semble avoir trouvé la formule gagnante, chaque individualité est bonifiée par le collectif et malgré le talent intrinsèque de Trae Young, ce dernier devrait bien finir séquestré par Butler, Lowry, Adebayo et consorts. De plus, sans John Collins et avec la potentielle absence de Clint Capela, le Heat a un sacré boulevard devant lui pour avancer tranquillement au tour suivant face au dernier finaliste de conférence. Miami va faire le ménage et passer un bon coup de balai, 4-0 pour le Heat.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top