Playoffs NBA

Playoffs 2022, les pronostics de la rédac pour Bucks – Bulls : Chicago peut créer la surprise, c’est ce qu’on aurait dit sous la contrainte d’une arme

table discussion rédaction rookie mvp

Levez la main ceux qui voient les Bulls prendre un match. Allez levez la main. Ouhou, y’a quelqu’un ? »

Source image : TrashTalk

Une série de Playoffs c’est évidemment le combat de deux franchises, de quelques cracks et de deux fanbases, mais ce sont aussi des avis qui s’opposent, au sein même de notre rédaction. Qui pense quoi, qui est le plus doué avec une boule de cristal entre les mains ? Voici les pronostics de la rédac pour la série Bucks – Bulls !

Giovanni 

Ce n’est absolument pas contre les Bulls, qui ont mérité leur place en Playoffs et qui m’ont clairement fait vibrer sur les deux tiers de la saison. Mais là nous voici chez les grands, et les premiers Playoffs de Zach LaVine, pour le citer en exemple, risquent d’être aussi douloureux qu’une première f… bref. Le souci ne vient pas de Chicago mais plutôt de cette équipe des Bucks qui reste pour moi la franchise la plus solide de l’Est et plus si affinités, et avec une demi-finale potentielle à jouer contre le vainqueur de la série entre les Celtics et les Nets, possible que les champions en titre ne décident de ne pas traîner en route. Personne pour ralentir Giannis Antetokounmpo, à Chi-Town comme ailleurs, un duo Holiday / Middleton beaucoup trop talentueux, complémentaire et expérimenté, des role players concernés… bref une équipe championne en titre, et en face j’attend surtout de DeMar DeRozan qu’il assume son rang car je ne vois personne d’autre capable d’élever suffisamment son niveau de jeu pour inquiéter Milwaukee. Jrue va s’occuper de Zach, Giannis et Brook vont s’occuper de Nikola, Budenholzer va s’occuper de Donovan et ne reste plus qu’à vous occuper de mettre un 4 aux Bucks et un 0 aux Bulls. Allez, katzere et on passe à la suite.

Nico M

Mon prono sera aussi rapide que la durée de cette série. 4-0 Bucks, merci au revoir. Les Bulls débarquent en Playoffs avec une dynamique dégueulasse, eux qui ne savent toujours pas ce que ça fait de battre un poids lourd de la NBA. Ils seront en plus privés de Lonzo Ball tandis que Zach LaVine – qui va enfin découvrir les Playoffs – a un peu le genou qui grince. En face, les champions en titre sont progressivement montés en puissance et sont pratiquement au complet pour défendre leur bague. On peut compter sur la bande à Giannis pour ne faire aucun cadeau aux hommes de Billy Donovan, et je ne vois pas Chicago être capable de prendre le moindre match. Certes, DeMar DeRozan pourrait confirmer sa magnifique campagne à travers quelques perfs épiques sur la scène des Playoffs, mais ça sent quand même pas mal le coup de balai par ici.

Alex T 

Les uns sont en mission pour un back-to-back, les autres semblent ne plus mettre un pied devant l’autre, on part donc sur une série (à première vue) bien déséquilibrée entre Bucks et Bulls. La tentation serait forte de miser sur un coup de balai et une sortie bien crade pour Chicago mais je pense que l’équipe qui nous a beaucoup plu en début de saison n’est pas totalement morte et elle va être plus résistante que prévu. Pas de quoi faire trembler le champion non plus hein mais on va lui offrir une victoire, au courage. Un gentleman sweep comme diraient nos amis ricains. L’important était surtout de retrouver les Playoffs pour les Bulls et les blessures ont fait qu’on ne peut pas trop en demander sur cette postseason. Au moins, l’ambition est revenue à Windy City. Bucks 4-1 Bulls

Nico V

Giannis est là, et Giannis aura faim. Au programme, une bonne pièce de boeuf pour le demi dieu Grec, et malheureusement pour les Bulls, le contexte n’est absolument pas en leur faveur. La sixième place de Chicago est presque une sorte d’illusion quand on regarde leur deuxième partie de saison. Entre les blessés et les pertes de repères collectifs, seul DeMar DeRozan apparaît aujourd’hui comme étoile d’une skyline entourée de nuages dans l’Illinois. Seulement, en face, c’est une armada de champions en titre qui reçoit, avec l’expérience des Playoffs et une motivation de fer à s’adjuger le back-to-back. Bref, tout est contre Chicago et selon moi, ça donne un coup de balai bien brillant façon crâne de Monsieur Propre, 4-0 Bucks.

Auguste

Honnêtement, on m’aurait posé la même question avant le All-Star break j’aurais mûrement réfléchi. DeRozan était trop chaud, trop clutch. LaVine complétait parfaitement. Vucevic tenait son rôle. Il ne manquait plus que le retour de Lonzo Ball pour que la fête soit totale. Mais là, Chicago est dans une spirale négative vraiment moche et se retrouve contre les champions en titre. Les matchs risquent d’être physiques, Caruso va être content de retrouver Grayson Allen et Giannis doit avoir à cœur ce choc des régions. Cependant, les Daims vont faire qu’une bouchée des Taureaux. 4-1 pour les champions en titre, car je donne quand même une win à Chicago après un DeRozan game à 50 points.

Tom

Que ça va être dur pour les Bulls. Le collectif perd vraiment le rythme dernièrement, puis on connaît les soucis de Chicago pour affronter les gros morceaux de la NBA. Là, ils vont être servis avec des Bucks champions en titre et un Giánnis Antetokoúnmpo qui ne doit pas être rassasié de sa bague obtenue l’an dernier. Il veut écraser tout le monde, et il a en plus un vrai collectif derrière lui, avec Jrue Holiday et un Khris Middleton qui peut sortir des énormes perfs. Chicago va sûrement parvenir à prendre un match grâce à un gros Zach LaVine et à un énorme DeMar DeRozan mais je ne les vois pas tenir le coup défensivement sur une série de plusieurs matchs contre Milwaukee. 4-1 pour les Bucks.

Clément

Après un début de saison un peu trop pépère, les Bucks ont fini par se réveiller et assurer l’avantage du terrain. Tout le contraire des Bulls, qui ont pris un départ canon mais qui finissent à contre-sens, à l’instar de la chérie de SCH. Depuis le All-Star Break, les Taureaux sont assez atroces et peuvent remercier DeMar DeRozan d’exister, tandis que Giannis sait très bien comment porter les siens sur ses épaules de démonteur de manèges. Au-delà du momentum, les Bulls semblent globalement manquer d’expérience en Playoffs si l’on excepte DMDR. Nikola Vucevic n’en sera qu’à sa troisième campagne pleine, Zach LaVine y fera ses débuts, tandis que Lonzo Ball ne pourra même pas être présent. En face, les Bucks sont taillés pour ce genre de rendez-vous et devraient passer sans trop trembler. Ils seront à un carton de DeRozan près de sweeper les Bulls. Ça part donc sur un 4-1 pour les Bucks.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top