Hawks

Clint Capela pourrait manquer la série contre le Heat… mais John Collins pourrait faire son retour : on se console comme on peut à Atlanta

john Collins 7 septembre 2021

OH LE TIMING.

Source image : YouTube

Les images de la blessure de Clint Capela face aux Cavs laissaient présager le pire pour le pivot des Hawks, mais au final les premières nouvelles sont plutôt rassurantes. Le Suisse n’a rien de cassé mais loupera néanmoins (logiquement) tout le premier (le dernier ?) tour face à Miami et son absence risque de peser, triste constat auquel s’est heureusement ajouté ces dernières heures une heureuse update : le retour probable de John Collins.

A ma gauche l’annonce d’une absence qui devrait durer au moins une dizaine de jours, hashtag tout le premier tour. A ma droite ? Le retour de l’un des lieutenants les plus solides des Hawks, John Collins, absent depuis plus d’un mois à cause de plusieurs bobos (pied, doigt) et dont le comeback va sans doute faire beaucoup de bien à la raquette des Faucons. Concernant Clint Capela ? On avait donc vu Evan Mobley retomber lourdement sur sa jambe lors du dernier match du play-in vendredi soir, et la forme subitement arrondie de son os ne laissait rien augurer de bon. Sorti à la mi-temps le colosse n’était évidemment pas revenu dans le match et fort heureusement les examens passés hier n’ont rien décelé de bien grave, à part la confirmation de la greatness naissante de Trae Young. Compagnon de pick and roll de ce même Ice Trae, aspirateur incroyable au rebond offensif et rempart non-négligeable en défense, La Capelle va manquer aux Hawks, notamment face à un monstro comme Bam Adebayo, et comme un coup de pouce du destin Nate McMillan pourra peut-être compter sur un autre soldat pour tenter l’incroyable upset, puisqu’on a appris ce soir, comme ça, en plein duel entre Anthony Edwards et Ja Morant, que cet aviateur de John Collins pourrait bien revenir aux affaires dès demain soir pour le Game 1.

John Collins ? Pile poil le genre de joueur qu’il faudra à Atlanta sur ce premier tour. On parle de la relation offensive avec Trae Young évidemment, les deux sont peut-être ce qu’il se fait de mieux en NBA en matière de pick and roll, avec le tandem Chris Paul / n’importe qui, mais son utilité va bien au-delà et on se souvient par exemple de son adaptation lors des derniers Playoffs, quand JC avait endossé le rôle d’éboueur / facteur X en attaque, se matraquant des grands post-up de Joel Embiid ou luttant avec honneur (et désespoir) face à Giannis Antetokounmpo. On se rappelle aussi de son poster sur Jojo, encore lui, du coup on vous rappelle que Collins reste l’un des joueurs les plus spectaculaires de la Ligue, qu’il peut aisément apporter son 17/8 de moyenne minimum et tout ce mélange de talent/envie et désormais expérience reste donc une bonne nouvelle en plus de tomber à pic avec la blessure de Clint Capela.

Pas ça qui fera tourner la série hein, mais disons que sans Clint NI John les choses se seraient sûrement très vite compliquées. La suite ? Un poster sur P.J. Tucker pourquoi pas, et la photo en impression sur son tee-shirt dès la conférence de press postgame. Parce que c’est aussi pour ça qu’on l’aime le père Johnny.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top