Thunder

Jaylen Hoard superstar : 27 points et 17 rebonds face aux Lakers, si le All-Star Game était en avril Jaja serait titulaire

Jaylen Hoard OKC Thunder 9 avril 2022

Jaylen Hoard, la belle histoire tricolore de ce mois d’avril.

Source image : Youtube / NBA Europe

Le Thunder a beau sortir le tank depuis un bon moment déjà, cela ne veut pas dire qu’il ne peut pas en ressortir de bonnes choses. La preuve avec un Jaylen Hoard qui enchaîne les belles prestations. De quoi convaincre Sam Presti (ou un autre) de lui filer un contrat pour la saison prochaine ?

24,7 points, 14,3 rebonds, 56% au tir, presque 47% du parking. Non, vous ne matez pas les stats de Anthony Davis en 2020, de DeMarcus Cousins en 2018 ou celles plus récentes d’un Joel Embiid. On parle bien des trois derniers matchs de notre tricolore, Jaylen Hoard. Alors qu’Olivier Sarr a été coupé, et que Théo Maledon est trop bon pour le bilan de sa franchise, tous les espoirs tricolores des amoureux d’OKC reposent sur les épaules de Hoard. Le natif du Havre profite de la fin de saison en roue libre du Thunder pour montrer de quel bois il est fait et il semble aussi solide qu’un chêne. On lui souhaite bien sûr la même longévité au sein de la plus belle ligue du monde. Pour ça, rien de tel que quelques perfs bien senties pour impressionner. Deux matchs à plus de 20 rebonds, un petit 20/20 qui lui permet de rejoindre quelques noms glorieux dans l’histoire de sa franchise, des pourcentages qui claquent, le tout pour un simple contrat de 10 jours. On veut bien être traités de chauvins mais prenons cinq minutes pour reconnaitre le boulot réalisé par le jeunot. Qui aurait cru qu’il réaliserait des matchs comme ceux qu’il nous sort depuis une semaine ? Personne. Même le site StatMuse, pourtant réputé dans sa gestion des stats, n’a pas pu s’empêcher de s’emmêler les pinceaux.

Alors non les copains, Jaylen n’est pas un rookie, il est déjà dans sa troisième année en NBA. Il a beau partir de loin, il est présent dans la Ligue depuis 2019 et il pourrait bien y rester un bon moment si on lui donne vraiment sa chance. Signé pour 10 jours, Hoard va bientôt se retrouver libre de tout contrat et il serait quand même dingue que personne ne lui offre sa chance. Quand on prend un intérimaire comme ça, c’est pour combler un trou, une blessure. C’est plutôt rare d’en voir un claquer 14 points et 11 rebonds de moyenne en une semaine. Allez, à part Bismack Biyombo début janvier, on n’a vu aucune story si convaincante pour un ten days contract. Le pivot congolais avait chopé un deal jusqu’à la fin de saison et on serait d’avis que Jaylen Hoard mériterait bien un deal au moins sur un an, histoire de prouver que ces belles promesses printanières ne sont pas de la poudre aux yeux. Un projet où il pourrait avoir un minimum de temps de jeu, peut-être une reconstruction. Avis aux GM, il y a un bon petit jeune qui ne demande qu’à prouver tout son talent.

Jaylen Hoard, c’est la belle histoire tricolore de ce mois d’avril. Ouais c’est le tanking, ouais OKC ne joue plus rien mais on aura pu en profiter pour voir un frenchy franchise player sur une semaine. Qui aurait pu écrire une telle phrase en début de saison ? 

Source texte : StatMuse

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top