Bulls

Patrick Williams de retour ce soir avec les Bulls : cinq matchs joués, cinq mois d’absence, tape m’en cinq et welcome back

Patrick Williams 21 mars 2022

Sympa la biblio.

Source image : montage lol via YouTube

Petit à petit le Taureau refait son nid, telle n’est pas du tout l’expression d’usage mais peu importe parce qu’on s’est compris. Après le retour de Derrick Jones Jr. et celui d’Alex Caruso, c’est ce soir un autre élément incontournable du roster de Billy Donovan, et plus encore,  qui va remettre – enfin !- le short des Bulls. Après cinq mois d’absence le n°4 de la Draft 2020 est de retour, parait qu’un peu de muscles ne feront pas de mal à l’abord des Playoffs.

Pat Williams stats 21 mars 2022

Voilà une infographie ci-dessus qui pourrait nous faire croire que Patrick Williams n’est qu’un sous-fifre dans le Michigan, sauf que ces quelques chiffres sont surtout là pour bien vous faire comprendre que le sophomore n’a donc joué que cinq petits matchs cette saison, la faute à une déchirure des ligaments du poignet qui l’avait contraint à abandonner les copains à peine la saison débutée. 9,2 points et 4,6 rebonds en saison 1 et surtout un corps de catcheur qui n’a pas son pareil pour apporter de l’agressivité en attaque ET en défense, déjà considéré comme l’un des two-way players les plus intéressants de la Ligue alors qu’il n’a pas 21 ans même s’il en fait clairement 29, Patoche a joué 76 matchs sur 76 dans le cinq des Bulls et ce n’est pas innocent, même si la série pourrait s’arrêter ce soir histoire de privilégier un retour plus en douceur. Parce que l’info elle est là : après cinq mois à trépigner Pat Pat is back, comme l’a annoncé Adrian Vojnar au ski hier :

En l’absence du bodybuildé les Bulls ont toutefois étonné et restent en course pour accrocher un Top 4 à l’Est, et si le retour de Lonzo Ball risque de se faire attendre encore quelques semaines (quelques… mois ?), celui de Patou va forcément upgrade le niveau global de son équipe. Une rotation de plus à l’intérieur, poste 4, là où le bât blesse cette saison, du hustle défensif, des rebonds arrachés et un peu de jeunesse en plus on prend, d’autant plus que le gamin s’occupera très probablement systématiquement du leader offensif adverse, enlevant de ce fait un peu de boulot à ceux à qui on demande plutôt d’en planter 30 tous les soirs.

Premier match ce soir face aux Raptors, probablement en restriction de minutes, et derrière il s’agira de retrouver les cannes en vue des Playoffs. On peut donc dire que PW est de retour au bon moment, un peu comme ce mec (cette nana) qui se pointe à 4h du matin pour ramener la nana (le mec) que t’as travaillé seul(e) toute la soirée. Opportuniste, mais vous allez vite comprendre qu’on a bien fait d’attendre Patrick

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top