Nuggets

Will Barton est le tireur à 3-points le plus prolifique de l’histoire des Nuggets : J.R. Smith dans le rétro, est-ce que ça fait de Will le GOAT ?

Dépasser Gérard, c’est quand même pas rien.

Source image : NBA League Pass

Privés de Nikola Jokic cette nuit contre les Rockets, les Nuggets ont pu compter sur une perf vintage de DeMarcus Cousins pour s’imposer. Mais la soirée a aussi été marquée par un autre événement : Will Barton est devenu le shooteur à 3-points le plus prolifique de l’histoire de la franchise, devant le légendaire J.R. Smith.

Quand vous dépassez Gérard dans n’importe quelle catégorie statistique, vous avez forcément fait quelque chose de grand. Et s’il reste toujours loin devant tout le monde dans celle des boulettes, Mr. Smith n’est plus le meilleur sniper de l’histoire des Denver Nuggets. Non, parce qu’un certain Will Barton vient donc de prendre la première place à Gégé en marquant deux shoots à 3-points cette nuit contre les Rockets. 769, voilà le nombre de tirs primés marqués par Barton au cours de sa carrière sous le maillot de Denver, c’est-à-dire un de plus que Gérard lors de la période dorée des Nuggets entre 2006 et 2011. Est-ce que ça fait de ce dernier automatiquement le nouveau GOAT ? On n’ira pas jusque-là car on rappelle tout de même que Smith a joué 92 matchs de moins que Barton sous les couleurs de Denver. 372 pour J.R., 464 pour Will, cela vous montre un peu à quel point Gégé était grand. Et puis bon, faut pas oublier non plus que Smith jouait avec le croqueur roi de l’iso Carmelo Anthony tandis que Barton évolue chaque soir avec le meilleur pivot passeur de l’histoire Nikola Jokic. Vous échangez les deux et Gérard menacerait sans doute Stephen Curry dans la catégorie des tireurs à 3-points les plus prolifiques de l’histoire.

Tout ça pour dire que Gérard reste clairement numéro un dans nos cœurs. Cependant, cela reste une belle petite récompense pour Will Barton, l’un des lieutenants de Jokic qui mérite aussi parfois sa part de lumière. Alors que le supporting cast du Joker a connu des hauts et bas jusqu’ici cette saison, le coach Michael Malone peut quasiment toujours compter sur “Will The Thrill”. L’extérieur de 31 ans tourne cette année à 15 points, 5 rebonds et 4 passes de moyenne (à 44% au tir dont 36% de loin) et fait un peu partie des meubles aujourd’hui à Denver. Arrivé en février 2015 dans le Colorado, cela fait déjà sept ans que Barton défend les couleurs des Nuggets et ça, ce n’est quand même pas rien. Ce nouveau record, c’est donc un peu le symbole de sa fidélité et de sa productivité depuis son arrivée à Denver, même s’il pourrait ne pas tenir très très longtemps. En effet, comme on peut le voir sur le classement, son copain Jamal Murray est déjà troisième avec 673 tirs primés marqués en carrière. Certes, il est aujourd’hui à l’infirmerie pour sa blessure au genou mais quand on sait qu’il n’a que 25 ans, et vu le rythme sur lequel il était avant son bobo (deux tirs primés marqués par match en carrière, 2,7 en 2020-21), y’a moyen qu’il prenne la première place sooner than later. D’autant plus qu’on est aujourd’hui – sans doute plus que jamais – dans l’ère du 3-points.

Un record pour Will Barton, on espère qu’il savoure bien car c’est pas tous les jours. Et surtout, c’est pas tous les jours qu’on dépasse le plus grand des génies au basket. Alors congrats “Will The Thrill” !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top