Bulls

Tristan Thompson va rejoindre les Bulls : vraie addition pour Chicago, car les Playoffs c’est déjà demain

Tristan Thompson

TT s’offre un joli rebond à Chicago.

Source image : Youtube

Rick Carlisle était en roue libre après la victoire des Pacers. Le coach d’Indiana s’est mué en père Fouras dans l’interview d’après-match pour faire deviner aux journalistes quelle serait la prochaine franchise de Tristan Thompson : « un contender à l’Est, un peu au Nord, qui commence par un C et finit par un O »… Vous l’aurez compris, double T va rejoindre la bande de DeMar DeRozan. 

Gagner après 7 défaites de suite, ça rend heureux. Rick Carlisle a donc profité de sa bonne humeur du moment pour remercier Tristan Thompson de son professionnalisme lors de son court passage aux Pacers. Arrivé juste avant la deadline en provenance de Sacramento, accompagné de Tyrese Haliburton et de Buddy Hield, le pivot était un candidat majeur pour un buyout et la prophétie s’est donc réalisée. Ce quatrième match sous le maillot d’Indiana était le dernier pour TT, qui souhaitait visiblement finir en beauté : 17 points, 6 rebonds en 21 minutes à 8/9 au shoot. Cette dernière ligne statistique est soignée. Le deal entre les deux parties est gagnant-gagnant. Rejoindre une équipe ambitieuse doit ravir le pivot de 30 ans, qui était certainement moins enthousiasmé par un projet de reconstruction. Pour les Pacers, ce départ laisse de la place aux nombreuses grandes perches qui ne demandent que des minutes pour se développer en NBA. Sur ce poste de pivot, ou d’ailier-fort aux côtés de Myles Turner à son retour, les Pacers ont Jalen Smith, Isaiah Jackson, Goga Bitadze et même Oshae Brissett. En donnant le maximum de temps de jeu aux petits jeunes, Indiana va pouvoir déterminer quels sont les garçons sur lesquels la franchise pourra s’appuyer dans les années à venir.

Dans l’immédiat, ce sont les Bulls qui réalisent la bonne opération. On imagine que double T a été séduit par la mentalité de dogs de l’Illinois qu’il appréciait tant dans l’Ohio. Toujours premiers à l’Est, les taureaux ont bien l’intention d’aller jouer la gagne en Playoffs et toutes les armes sont bonnes à prendre. Avec Tristan Thompson, la franchise offre à Nikola Vucevic un back-up de qualité. En sortie de banc, il saura apporter du hustle et des qualités défensives qui peuvent manquer au Monténégrin. On rigole souvent de sa vie extra-sportive mais, lorsqu’il se donne à fond sur un terrain, Thompson est un vrai soldat qui peut rendre des services. Avec les trois monstres offensifs des Bulls, on ne lui demandera que des choses simples en attaque mais il saura fluidifier le jeu par ses écrans et sanctionner dans la raquette. C’est surtout son apport défensif et au rebond qui seront précieux si les Bulls veulent vraiment aller loin en Playoffs. Il sera donc dans un rôle qui lui colle parfaitement à la peau. Son expérience, ses années passées aux côtés de LeBron et son titre en 2016 peuvent également s’avérer importants au sein d’un vestiaire des Bulls qui a finalement peu de vécu en postseason (Caruso champion et DeRozan a plusieurs campagnes mais derrière…). La signature peut sembler anecdotique aujourd’hui mais elle pourrait s’avérer bien utile d’ici quelques semaines.

La situation est explosive à l’Est avec au moins 5 équipes qui pensent avoir les moyens d’aller jusqu’au bout. On assiste à un jeu de go où chacun prépare ses pions pour la grande joute qui commence en avril. Les Bulls viennent de faire un coup stratégique en allant chercher Tristan Thompson, mais seul le printemps nous dira s’il a payé. Les bourgeons devraient éclore au milieu des larmes et du sel à l’Est parce que – spoiler – il y aura beaucoup de déçus. À trop y réfléchir on en trépigne déjà d’impatience. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top