Hawks

Clint Capela n’est pas surpris par les galères des Hawks : « On a abordé toute la saison en pensant déjà aux Playoffs »

clint capela hawks

Cela a le mérite d’être honnête.

Source image : NBA League Pass

Comme dans chaque saison, il y a des équipes qui représentent de belles surprises et d’autres qui nous déçoivent beaucoup. Les Hawks se retrouvent clairement dans la deuxième catégorie, eux qui ne sont que dixièmes de l’Est après avoir atteint les Finales de Conférence l’an passé. Une place surprenante, mais finalement pas tant que ça selon Clint Capela. 

Il y a un an, jour pour jour, les Hawks se retrouvaient sur le dixième spot de la Conférence Est avec un bilan négatif de 11 victoires pour 16 défaites. Aujourd’hui, ils sont donc au même endroit avec un total de 27 victoires pour 30 défaites. Dit comme ça, y’a pas vraiment de quoi être déçu. Sauf qu’on rappelle juste qu’entre-temps, les Faucons ont réalisé un parcours magistral en Playoffs après avoir terminé la saison régulière 2020-21 en bombe. Suite à l’arrivée de Nate McMillan sur le banc en mars dernier, les Faucons avaient effectivement remporté 27 de leurs 38 derniers matchs de régu pour aller jusqu’en Finales de Conférence derrière, où ils sont tombés les armes à la main face aux futurs champions de Milwaukee. Ce parcours a évidemment propulsé les Hawks de Trae Young dans une nouvelle dimension, décuplant ainsi leurs ambitions.

Et puis patatra.

Confirmer en NBA, c’est très compliqué pour une jeune équipe et les Hawks sont en train d’apprendre la leçon de façon assez brutale. En début de saison, ça parlait carrément de « Finales NBA », ça parlait également de « respect », comme si les Hawks étaient arrivés. Désormais ça parle plutôt de play-in tournament, et le Top 6 de l’Est s’éloigne de plus en plus avec les grosses séries actuelles de Boston mais aussi Toronto. Autant dire que les Faucons sont tombés de haut. Mais on en connaît un qui n’est pas vraiment surpris par la tournure des événements, et ce gars-là se nomme Clint Capela, pivot des Hawks (via The Athletic).

« On a abordé toute la saison en pensant déjà aux Playoffs. On ne pensait pas au match suivant, c’était plus, ‘Oh, on a gagné ça et ça’. C’est le problème avec les équipes qui n’ont pas l’habitude de ça. Je ne suis pas vraiment choqué. »

Alors qu’on pensait que les Hawks étaient enfin lancés après avoir enchaîné sept victoires de suite fin janvier, ils sont retombés dans leurs travers en affichant un bilan de 2-5 depuis. Une irrégularité constante qui caractérise la campagne 2021-22 d’Atlanta. Une campagne également caractérisée par un effectif qui se marche parfois dessus (d’où le transfert de Cam Reddish), des absences significatives (De’Andre Hunter notamment), des rumeurs de transfert avant la deadline (on n’a pas oublié la décla du GM Travis Schlenk, « je ne sais pas si c’était une bonne idée de prolonger tout le monde »), et surtout une défense en mode portes ouvertes (27e à l’efficacité défensive avec 113,4 points encaissés pour 100 possessions).

Cependant, malgré ces nombreuses turbulences, il reste encore 25 matchs à jouer pour tenter de redresser la barre au maximum. Le talent ne manque pas à Atlanta, Trae Young réalise une saison individuelle fabuleuse, et les Hawks possèdent le cinquième calendrier le plus facile de la Ligue pour le reste de la saison (merci Tankathon). De quoi espérer un gros run sur les deux derniers mois, à condition que la bande à Ice Trae prenne tous ses adversaires au sérieux.

« Il faut qu’on se prépare de la même manière pour chaque match, peu importe si on joue les Detroit Pistons ou le Miami Heat. Peu importe si le match passe en antenne nationale ou pas. La façon dont on s’entraîne, la façon dont on se prépare, la façon dont on se concentre sur un match, ça doit être pareil pour chaque rencontre car chaque match vaut autant qu’un autre.

La saison est déjà bien avancée, mais ce n’est pas trop tard. »

Durant l’intersaison, pendant les previews, on faisait partie de ceux qui craignaient une baisse de régime d’Atlanta après l’euphorie des Playoffs 2021. Ça n’a pas raté. Aux Hawks de faire le maximum pour relancer la machine dans l’objectif d’atteindre quand même la postseason, ce qui n’est pas gagné du tout.  

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top