Bulls

Les Bulls s’en sortent de justesse face aux Raptors : le Big Three des Taureaux était bien chaud pour aller grailler du Dino

Bulls 27_01_2021

Le trio le plus incroyable depuis les Totally Spies.

Une bien belle win valeureuse des Bulls face à de solides Raptors. 111-105, une victoire rendue difficile par un Gary Trent Jr. qui leur a rendu la vie impossible, mais Zach LaVine, DeMar DeRozan, Nikola Vucevic et… Gary Trent Jr. ont plié l’affaire comme il fallait. On vous raconte tout ça !

La boxscore maison qui va bien, c’est par ici !

Que ce fut galère cette nuit pour Chicago… Car après une première mi-temps tranquilly Billy Donovan avec un joli 67-50 en leur faveur à la pause, la seconde mi-temps fut tout autre. Les Raptors reviennent à -9 à l’entame du dernier quart-temps, ça continue de pousser dans les douze dernières minutes, et l’écart se réduit petit à petit jusqu’à ce que Toronto prenne même le lead à 3 minutes de la fin… 103-102. Le moment rêvé pour le Big Three des Bulls de montrer qui sont les patrons. On attaque avec un gros and-one de Zach LaVine pour reprendre deux points d’avance, avant que DeMar DeRozan ne vienne pointer le bout de son nez pour aller gratter deux points supplémentaires sur la ligne. Et quoi de mieux ensuite pour venir t’aider que de faire appel… au mec qui te détruit depuis le début du match ? Oui, Monsieur Trent Jr. est appelé à la barre pour venir manger la feuille… Le mec a pourtant collé 30 points à 6/10 depuis le parking mais il décide après un lay-up de… beugler sur l’arbitre tel Lisa, Parisienne de 18 ans venue fêter sa majorité en boîte. Lisa se mange sa technique, oups c’est la deuxième, et en plus d’être renvoyé au vestiaire il offre donc un lancer crucial aux Bulls à deux minutes du buzzer. La suite ? Zakos met le lancer et redonne 3 points d’avances aux pensionnaires du United Center et, comme un symbole, c’est la troisième roue du carrosse qui vient enterrer les espoirs canadiens. Nikola Vucevic galère pas mal derrière l’arc depuis le début de la saison mais c’est au bon moment qu’il décide de planter… Game over, mercey le Nic.

Qu’est-ce qu’elle fait du bien aux Bulls celle-là. Eux qui doivent essuyer bon nombre de blessures et qui galèrent en ce moment avec seulement trois victoires sur les dix derniers matchs obtiennent enfin une victoire où les trois stars de l’équipe répondent présentes, qui plus est au fil d’un match qui avait tout pour leur échapper et ça doit forcément faire du bien au moral des troupes. DeMar Derozan termine en 29/7/7, Zach LaVine en 23/8/8 et Vooch en 17/15/8, soit au cumulé un match classique de Wilt Chamberlain. Une performance rassurante pour la suite de la saison donc, dans ce genre de match où tout indique qu’ils vont perdre, même si les Bulls peuvent aussi remercier les Dinos qui se sont – un peu – flingués tout seul comme des grands.

Les Bulls peuvent avoir le sourire. Les trois toréadors ont été excellents et ultra-décisifs en fin de match, ils conservent la seconde place de l’Est, tout en restant au contact du Heat (0,5 match) ? Franchement, on a connu pire soirée dans l’Illinois.  

2 Commentaires

2 Comments

  1. Raptordini

    27 janvier 2022 à 6 h 25 min at 6 h 25 min

    Je comprends pas la pique à Trent dans cet article, a-t-elle vraiment lieu d’être ? Si l’arbitre fait son taff correctement, le match peut basculer dans l’autre sens. Là il le donne clairement à une équipe pour une décision d’ego froissé face à Trent

    • Remy Guerre Chaley

      27 janvier 2022 à 7 h 36 min at 7 h 36 min

      Certes l’arbitre fait une erreur sur le coup en ne sifflant pas la faute. Mais GTJ sait qu’il a déjà une technique, il ne doit pas évacuer sa frustration à un moment aussi crucial. Sa réaction se comprend tout à fait, mais il doit éviter de provoquer l’arbitre.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top