Heat

Le Heat allie l’utile à l’agréable face aux Lakers : Jimmy Butler nouveau recordman local de triple-doubles, et première place récupérée à l’Est !

Jimmy Butler 4 février 2020

Quand tu penses être le meilleur ailier de l’histoire de ta franchise.

Source image : YouTube

On est parti faire un tour pour chercher ce qui pourrait arrêter le Heat en ce moment et, évidemment, on est rentré bredouille. Nouvelle soirée de basket et donc nouvelle victoire de Miami, cette fois-ci épicée de la petite story qui va bien, histoire d’allier l’utile à l’agréable, histoire de crier encore un peu plus fort c’est qui l’patron.

Les stats maison de la nouvelle démo du Heat c’est juste ici

Car cette nuit le Heat de Miami n’a pas seulement gagné son douzième match sur les seize derniers, le Heat n’a pas seulement dominé une fois de plus les débats. Cette nuit ? La bande à Spoelstra a envoyé un message. Un message à LeBron James, désormais dépassé par Jimmy Butler au nombre de triple-doubles enquillés dans l’histoire du Heat (10 contre 9), un LeBron James volubile en fin de match mais une nouvelle fois vaincu car une nouvelle fois trop seul. Un message à la concurrence aussi, puisque malgré les absences cette fois-ci de Tyler Herro (protocole COVID) et Kyle Lowry (personal reasons), c’est une nouvelle victoire solide à South Beach, une victoire qui fait de surcroit et officiellement du Heat… la meilleure équipe de l’Est cette saison.

Un premier quart sérieux avec un Jimmy Butler trop précis à la baguette (7 passes décisives au premier quart, 10 au bout de dix minutes de jeu), très rapidement la barre des 20 points d’avance est dépassée et la soirée tourne au cauchemar pour des Lakers finalement privés d’Anthony Davis, au cœur d’une soirée où apparaissaient trois joueurs de la promotion… 2003 (LeBron, Melo et… Udonis Haslem non-drafté), ça en fait des rides tout ça. Un blow-out qui se profile donc mais… peut-être pas, puisqu’à la force des siestes floridiennes et des coups de rein de LeBron James les Lakers reviennent, au courage et à 4 tous petits points à l’orée du money time. Malheureusement les décisions californiennes ne seront pas toujours les plus pertinentes, heureusement pour Mayami le très gros match de Duncan Robinson trouvera un bel écho avec la fin de match chirurgicale de… P.J. Tucker, MONSIEUR le meilleur sniper de la Ligue, et après une ultime crotte de Talen Horton-Tucker sur une remise en jeu ce sont bien les boys de Jimmy Bucket qui s’en sortiront, 113-106, profitant dans le même temps de la défaite des Nets face aux Wolves pour s’emparer seuls de la tête de la Conférence Est. Oui, avec Gabe Vincent dans le cinq, oui, avec Caleb Martin, Max Strus, Omer Yurtseven et Dewayne Dedmon comme soutiers parfaits.

30 victoires et 13 défaites, le tout en n’ayant pu compter exactement treize secondes sur la totalité de leur roster cette saison. Erik Spoelstra est un magicien, l’air des everglades est bénéfique au talent des basketteurs et la Conférence Est peut trembler, car il y a un nouveau challenger à prendre très au sérieux.

2 Commentaires

2 Comments

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top