Nets

Flou total dans la maison Joe Harris : rechutes dans la rééducation, et toujours pas de date de reprise pour le sniper des Nets

Opéré de la cheville en novembre, Joe Harris ne sait toujours pas quand il va revenir…

Source image : YouTube

Vous l’avez peut-être oublié mais Joe Harris est toujours un joueur des Nets. Enfin sur le papier car ça fait un moment qu’il n’a pas foulé les parquets, et ça pourrait encore durer un moment jusqu’à ce qu’il revienne de sa blessure à la cheville. On fait le point. 

Fin novembre, ça parlait d’une absence d’un à deux mois après son opération de la cheville. Nous sommes désormais le 24 janvier 2022 et rien ne laisse indiquer un prochain retour de Joe Harris. Théoriquement, on est toujours dans les clous puisque les deux mois ne sont pas encore écoulés mais on vous prévient tout de suite, le sniper des Nets a encore besoin de temps avant de pouvoir rejoindre ses copains sur les terrains. Car si l’on en croit le coach des Nets Steve Nash, la rééducation du bonhomme ne se passe pas vraiment de la meilleure des manières. Quelques petites rechutes par-ci par-là, une « irritation » qui a tendance à se manifester pas mal, et surtout une incapacité à s’entraîner avec le groupe pour le moment. Nash a tout de même indiqué que Joe Harris « progressait » dans sa rééduc mais ce n’est donc pas demain qu’on le reverra sur un terrain. Pas demain, pas après-demain, et peut-être même pas avant… fin février. D’après ESPN, quand un journaliste lui a demandé si Joe allait revenir autour du All-Star Break (prévu du 18 au 20 février), Stevie n’a pas pu donner la moindre indication. Sa réponse ? « Je ne sais pas, c’est une bonne question ». OK. L’incertitude entourant le shooteur n’est évidemment pas très rassurante, et cet épisode n’est qu’un challenge supplémentaire dans une saison remplie de turbulences à Brooklyn.

Avec son adresse, sa capacité à bien bouger sans ballon, son intelligence de jeu et plus globalement ses efforts des deux côtés du terrain, Joe Harris est un role player précieux dans le système de Steve Nash. Peut-être un peu cher (il est dans la deuxième année d’un contrat de 75 millions sur quatre ans) quand on se souvient de ses grosses galères au shoot lors des derniers Playoffs, mais il a cette capacité à fluidifier et espacer l’attaque de Brooklyn autour des superstars Kevin Durant, James Harden et Kyrie Irving. Avec un KD à l’infirmerie pour plusieurs semaines et un Uncle Drew à mi-temps, les Nets auraient bien besoin de la contribution de Joe Joe aujourd’hui, même si les Patty Mills, Cam Thomas et autre Kessler Edwards font bien le taf. On rappelle juste que Joe Harris tournait encore à 46,6% du parking avant sa blessure sur un total de 14 matchs (pour 11,3 points et 4 rebonds en plus de 30 minutes de minutes), un pourcentage assez exceptionnel et dans la continuité des 47,5% de la saison 2020-21. C’est simple, on n’en connaît pas beaucoup qui possèdent un poignet aussi redoutable que celui d’Harris en NBA aujourd’hui. Alors même si Brooklyn a tout ce qu’il faut offensivement pour défoncer les défenses adverses, l’attaque new-yorkaise peut atteindre un niveau encore supérieur quand le sniper est sur le terrain, un niveau carrément all-time.

C’est le flou total autour de Joe Harris. Une rééducation qui ne se passe pas tout à fait comme prévu et toujours pas de date de reprise à l’horizon, autant dire que ce n’est pas très encourageant tout ça. C’est à se demander si on aura un jour l’armada de Brooklyn au complet… 

Source texte : ESPN / New York Post

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top