Lakers

Les Rockets seraient prêts à récupérer… Russell Westbrook : un 1er tour de draft demandé, les Lakers ont une option s’ils veulent lâcher Brodie

Russell Westbrook Lakers 27 novembre 2021

What ?

Source image : NBA League Pass

Ce n’est un secret pour personne, l’expérience Russell Westbrook aux Lakers ne marche pas vraiment comme prévu, lui qui a carrément été benché en fin de match mercredi face aux Pacers. Alors forcément, on se demande quel est vraiment l’avenir de Brodie dans la Cité des Anges. Un transfert avant la NBA Trade Deadline paraît toujours très peu probable, mais sachez qu’une franchise NBA serait prête à prendre son très gros contrat, si…   

Parce que oui, forcément, il y a un « si » dans l’affaire. On ne connaît aucune équipe qui prendrait le contrat de Russ (salaire de 44 millions cette année, player option à 47 millions sur la saison prochaine) juste de gaieté de cœur et pour aider les pauvres Lakers en galère. Cependant, dans le cas où ces derniers souhaiteraient absolument se débarrasser de Westbrook pour la deuxième partie de saison, il existe bel et bien une ouverture si l’on en croit l’insider Marc Stein. Et cette ouverture, elle nous vient de Houston. Les Rockets seraient effectivement prêts à faire revenir Brodie dans le Texas à peine un an et deux mois après l’avoir envoyé du côté de Washington. Mais comme vous pouvez l’imaginer, ce n’est pas pour les beaux yeux de Russ ni pour son niveau actuel que la franchise texane – actuellement en pleine reconstruction – pourrait envisager un deal avec les Lakers. Non, c’est avant tout pour récupérer du capital Draft, un capital pouvant servir justement à cette reconstruction entamée suite au transfert de James Harden en janvier 2021. Et par capital Draft, on entend premier tour. Selon Marc Stein, si le premier tour de Draft 2027 des Lakers est attaché à Russell Westbrook, un transfert envoyant dans le même temps John Wall – qui possède un contrat similaire à Russ et qui n’est pas dans les plans des Rockets – à Los Angeles n’est pas impossible. Wall contre Westbrook avec un premier tour de draft dans le lot, tiens ça rappelle un petit trade de décembre 2020 ça…

Les Lakers sont-ils vraiment prêts à sacrifier un premier tour de draft pour mettre un terme à l’expérience Brodie ? Sont-ils vraiment prêts à lâcher un premier tour pour récupérer un John Wall qui – sans lui manquer de respect – ne semble pas vraiment ressembler à la solution miracle pour aider L.A. ? Selon Marc Stein, ça reste peu probable et mis à part Houston, on voit mal un trade incluant Russ se matérialiser avec une autre franchise. Peut-être Oklahoma City pour le retour de Brodie à la maison ? On sait que le GM Sam Presti adore les choix de premier tour de draft, mais c’est chaud sachant que le Thunder n’a rien à proposer en échange pouvant vraiment aider les Lakers sur le court terme (hors Shai Gilgeous-Alexander évidemment, qui est intransférable). Si les Lakers vont sans doute tenter des choses dans les trois semaines à venir, notamment en proposant des packages incluant justement ce premier tour de Draft 2027, on serait vraiment surpris de ne pas voir Westbrook sous un maillot des Lakers au 11 février 2022. L’expérience Russ devrait donc continuer malgré la première partie de saison claquée de Los Angeles et les récentes turbulences ayant accompagné l’épisode Pacers, quand Westbrook a été mis sur le banc par Frank Vogel dans les dernières minutes. Un épisode que Brodie tient à laisser derrière lui, même s’il était clairement « surpris et surtout déçu » par la tournure des derniers événements. Cette nuit à Orlando, il a su rebondir en aidant L.A. à s’imposer avec ses 18 points (8/17 au tir), 11 rebonds, 7 passes (3 turnovers), 3 interceptions, et les louanges de Frank Vogel en prime. Une petite embellie dans le smog de Los Angeles.

« Mon boulot en tant que joueur, en tant que professionnel, est de continuer à trouver les moyens pour nous aider à gagner. Je ne pense qu’à ça, j’ai tourné la page, et c’est ce que j’ai essayé de faire ce soir. »

– Russell Westbrook, après la victoire à Orlando vendredi

Ce serait quand même assez ironique de voir Russell Westbrook revenir à Houston dans le cadre d’un trade impliquant à nouveau John Wall… Peu probable au final mais pas impossible pour autant. Parce qu’on sait qu’en NBA, rien n’est vraiment impossible, et c’est pour ça qu’on aime tant la Grande Ligue.

Source texte : Marc Stein

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top