Hawks

NBA MLK Day : les Hawks tapent les Bucks grâce à un money time solide, première victoire à domicile depuis… deux mois !

miracle 18 janvier 2022

Des Bucks trop permissifs en fin de match et, pour une fois, les Hawks en ont profité. Victoire d’Atlanta face au champion, les miracles existent !

Source image : connaitrepourvivre.com

Dis moi pas qu’c’est pas vrai. Les Hawks… ont gagné… à domicile ? Wow. Incroyable nouvelle compte tenu de la série en cours mais une victoire qu’Atlanta n’a volé à personne, en gérant au mieux un money time abandonné par les champions en titre. On va pas sortir le champagne hein, mais on respire un peu en Géorgie, enfin.

Les stats maison de ce petit miracle made in Atlanta c’est juste ici !

Les Knicks, les Sixers, les Hornets, les Nets, les Rockets, les Nuggets, le Magic, les Bulls, le Heat, les Knicks de nouveau, l’Olympique de Marseille et  le BC Prissé-Mâcon. Voilà à peu près toutes les équipes qui s’étaient essuyées leurs grôles dégueulasses sur le tapis de la State Farm Arena, avant d’en repartir avec le contenu de la caisse et les restes du frigo. Une série qui durait donc depuis le 23 novembre, presque deux mois pour le FC Concret et une éternité pour l’AS Abstraite, et dans ce flot de défaites ce sont surtout les « à côté » qui faisaient causer en Georgie ces dernières semaines. Intensité proche de zéro, défense plus bas que zéro, le trade de Cam Reddish qui commence à faire ressortir quelques dissensions internes, bref ça ne va pas fort pour une équipe qui, rappelons-le, était quand même en Finales de Conférence il y a de ça six mois. Depuis ? Trae Young assure le service minimum (et quel taf, bordel) mais autour de lui c’est morne plaine avec un Nate McMillan qui doit commencer à sentir le souffle de l’épée de Damoclès au dessus de sa tête.

Cette nuit et à l’occasion du NBA MLK Day 2022 ? Une victoire qui ne résoudra pas tour, évidemment, mais une victoire qui aura au moins le mérite d’offrir une petite respiration aux Faucons. Merci les Bucks au passage, dans les clous tout au long du match notamment grâce à un Khris Middleton assez incroyable de propreté au tir, grâce à la prod habituelle de Giannis Antetokounmpo, aux tirs de Pat Connaughton ou encore au hustle légendaire de Bobby Portis. L’erreur des hommes de Mike Budenholzer ? Peut-être bien de ne pas avoir capitalisé en fin de match sur la présence de Trae Young et, surtout, de Danilo Gallinari, pire passoire de l’histoire mais bizarrement peu attaqué dans le money time. Un match de fainéant, en tout cas c’est l’impression laissée, et en face les Hawks n’auront finalement eu besoin que de se servir, notamment Ice Trae, le genre de mec qu’il vaut mieux avoir dans ta bande sur une fin de match serrée. Les nouvelles belles promesses d’Onyeka Okongwu, De’Andre Hunter qui revient tranquillement, John Collins qui… hum, next, tout de même quelques belles raisons de se dire que si les Hawks ne joueront pas le titre cette saison ils valent tout de même mieux que leur place actuelle à l’Est.

Une victoire essentielle pour repousser les punchlines à demain, tout en sachant que les Hawks devraient selon toute logique être parmi les acteurs les plus énervés d’ici la trade deadline. Pour l’heure ça gagne, ça gagne à la maison et ça faisait tellement longtemps, alors on profite et pour le reste… on verra demain.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top