Lakers

Kendrick Nunn n’est pas près de jouer avec les Lakers : le genou est douloureux… et ça ne va pas attirer les acheteurs potentiels

Kendrick Nunn 18_01_2022

« J’ai eu le préfet au téléphone concernant cette blessure, il dit que vous bluffez. »

Source image : montage TrashTalk via YouTube

Flûte de zut, le genou de Kendrick Nunn n’est toujours pas opérationnel. Une situation tendue pour le joueur, mais également pour les Lakers qui ont tout simplement un gars inexploitable dans leur effectif. On débrief.

Vous rappelez-vous du dernier match de Kendrick Nunn sous le maillot des Lakers ? Non, et c’est tout à fait normal puisqu’il n’en a pas joué. La situation actuelle autour de l’arrière est compliquée à gérer pour L.A. puisque Frank Vogel comptait en faire un membre important de la rotation. Lors de ses deux premières saisons, Kendrick a effectivement montré qu’il pouvait être un joueur pesant au sein d’un effectif qui ne joue pas rien. À Miami, il a compilé des moyennes de 15 points, 3 rebonds et 3 passes en 46/36/88, se permettant même de finir deuxième au classement du ROY 2020. L’ancien de l’Université de l’Illinois a parfaitement aidé les Floridiens à se hisser jusqu’aux Finales NBA 2020 face aux Lakers. Des débuts brillants donc, puisque même si l’exercice sophomore de Kendrick Nunn n’a pas été à la hauteur des attentes, les deux premières saisons d’un non-drafté ne ressemblent que trop rarement aux siennes. Arrivé aux Lakers à l’été 2021, il n’a depuis toujours pas disputé une seule rencontre à cause de pépins physiques. À deux doigts se retirer dans un couvent et de se renommer Kendrick Nonne. Surtout que les incertitudes autour de son genou planent toujours, et selon le coach Frank Vogel, il est encore tôt pour évoquer une date de retour.

« Kendrick souffre actuellement à cause de douleurs qui reviennent. Ce n’est pas forcément un contretemps, mais son genou a mal répondu à l’augmentation de l’intensité de l’activité. Nous n’avons pas de dates fixes quant à son retour. Les contusions osseuses sont délicates et son retour est décalé. Il est en repos jusqu’à ce que la douleur se calme. »

Dommage, il aurait été chouette en back-up d’un Russel Westbrook qui se remet à lâcher des tomars. Désormais, la question qui trottine sur Hollywood Boulevard est la suivante : comment (bien) se débarrasser de Kendrick Nunn ? Parce que oui, on ne va pas se leurrer, les Angelinos ne peuvent pas se permettre d’avoir un mec qui gratte un spot dans l’effectif mais qui ne joue pas, surtout quand on connaît leur ambition – utopique – de titre. Il reste encore un an de contrat à Nunn, avec une player option à 5 millions de dollars. Compte tenu des incertitudes sur son état de santé, il serait très étonnant qu’il ne joue pas la carte de la sécurité en l’activant. Mais en cas de trade, qui voudrait bien de lui dans son effectif ? Il ne risque pas de revenir avant la deadline, donc possiblement aucune équipe ayant des obligations de résultats avant la fin de cette saison. La solution serait ainsi de couper Nunn pour tenter de récupérer un joueur utile à l’effectif dans sa quête de bagouze. Oui, Gary Trent Jr., on te voit.

Le genou de Kendrick Nunn a l’air d’être dans un piteux état. Toujours pas de date de retour pour l’ancien du Heat, ce qui devrait accélérer les choses du côté des Lakers, sans doute soucieux de s’en débarrasser. Ça sent le roussi pour Kendrick.

Source texte : SB Nation

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top