Warriors

Jonathan Kuminga a cartonné face aux Bulls : 25 points en 26 minutes à 10/12 au tir, le voilà le match référence pour le rookie

Dans le dur récemment, les Warriors ont répondu en patron cette nuit en allant donner une petite leçon de basket aux Bulls. Et il y en a un qui a brillé plus que les autres dans la victoire éclatante des Dubs 138-96. Nope, on ne parle pas de Stephen Curry, mais du rookie Jonathan Kuminga. 

Le septième choix de la Draft 2021 avait déjà profité de la raclée reçue par les Warriors sur le parquet des Bucks jeudi pour se dégourdir les jambes et finir avec 15 points et 7 rebonds en 19 minutes de jeu. Mais cette nuit, Kuminga a carrément lâché une masterclass sur le parquet du United Center : 26 minutes de jeu en sortie de banc, 25 points au total à 10/12 au tir dont 2/4 de loin et 3/4 aux lancers-francs, tout ça agrémenté de 3 rebonds, 3 passes décisives, 1 interception et 3 contres, avec zéro perte de balle. Pas de doute, la performance référence de la campagne rookie de Jonathan, c’est celle-là. Certes, ce n’est pas la première fois qu’il brille (cf. son match à 26 pions contre les Raptors mi-décembre) et qu’il se montre précieux dans le succès de Golden State, mais ce match ressemble quand même pas mal à une coming out party pour le joueur de seulement 19 piges. Parce que c’était les Bulls en face (même si Zach LaVine n’a presque pas joué), parce que les Warriors avaient désespérément besoin d’un coup de boost après quatre défaites en cinq matchs (surtout sans Draymond Green, Klay Thompson ou encore Gary Payton II), parce qu’il a été ultra propre tout en pesant des deux côtés du terrain (DeMar DeRozan a connu meilleure soirée que celle de vendredi), parce qu’il a tout simplement fait la différence pour permettre aux Warriors de prendre le large (+/- de +22). Et ça, pour un rookie, ça n’arrive pas tous les jours.

Les qualités du bonhomme, on les connaît. Pur athlète, un physique déjà NBA-Ready (2m03, 102 kilos), pas dégueu à la distribution et un gros potentiel de two-way player. Des comparaisons avec Giannis Antetokounmpo commencent déjà à tomber et même si de notre côté on refuse de mettre Kuminga et Giannis dans la même phrase pour l’instant (oups on vient de le faire), il est clair que le gamin a les outils pour devenir un joueur qui pèse vraiment dans la Grande Ligue. Et la question de son rôle aux Warriors risque de devenir de plus en plus insistante s’il confirme ce genre de performances, lui qui reçoit pour l’instant que des minutes limitées en sortie de banc.

« Cela se manifestera tout seul. C’est difficile à prévoir, mais c’est aussi à lui de maintenir cette concentration pour devenir meilleur, qu’il joue 25 minutes, qu’il joue en G League, ou qu’il rentre en jeu pour quelques minutes seulement. L’intensité qu’il a démontrée ce soir était incroyable et il doit faire pareil à chaque fois qu’il a une chance de jouer car chaque opportunité est importante pour son développement, sa confiance, ses skills. »

– Stephen Curry, via NBC Sports Bay Area

Bien décidés à retrouver les sommets cette année, les Warriors de Steve Kerr ne sont pas vraiment dans le mood « développement ». Y’a une dynastie à relancer alors Kuminga doit parfois se contenter de miettes, tandis que Moses Moody – l’autre lottery pick des Warriors à la dernière Draft – est lui retourné en G League pour faire du sale (37 et 32 points lors de ses deux derniers matchs avec Santa Cruz). Cependant, à chaque fois qu’il est sur le terrain, Jonathan apporte une dimension athlétique indéniable aux Dubs, et on se dit qu’il existe un scénario dans lequel Kuminga obtient un rôle constant au sein de la second unit des Warriors. En tout cas, vu ce qu’il a montré cette nuit, Steve Kerr va sérieusement devoir y réfléchir à un moment donné.

Jonathan Kuminga a brillé de mille feux sur le parquet du United Center vendredi. Efficacité, impact des deux côtés du terrain, tout ça en faisant le show bien comme il faut, autant dire qu’il a vraiment marqué les esprits. Et si c’était ça le match qui lancera vraiment la carrière du bonhomme ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top