Nets

Les Nets ont haussé le ton à Chicago : Kevin Durant et James Harden injouables, et des Bulls noyés sous la vague

Nets 13 janvier 2022

Les Nets ont littéralement roulé sur les Bulls cette nuit. Le trio de All-Stars de Brooklyn s’est baladé en deuxième mi-temps et c’était… impressionnant.

Source NBA League Pass

On s’attendait à un match disputé et de très haut niveau et on y a bien eu droit… mais une mi-temps seulement. Les Bulls n’auront ainsi tenu tête que durant 24 minutes à ces irrésistibles Nets, les Nets d’un James Harden en chef d’orchestre suprême et d’un Kevin Durant en assassin silencieux. 

Un match qui commence sur les chapeaux de roue mais… par une bien mauvaise nouvelle puisque c’est le freak Derrick Jones Jr. qui sort sur blessure en étant soutenu par ses coéquipiers au bout de 30 secondes de jeu seulement. Genou droit touché des images qu’on n’aime pas voir et qui font penser à… bref, on verra, prayers up. Les deux équipes se rendent en tout cas coup pour coup au cours des 24 premières minutes, dans une première mi-temps disputée lors de laquelle les Bulls s’accrochent. Zach LaVine en profite même pour nous montrer de nouveau à quel point il décolle, et Chicago parvient donc à tenir tête à une équipe de Brooklyn qui joue pourtant avec une très grande justesse. James Harden ne force rien et alterne à merveille entre drives, steps backs à 3-points et caviars pour les copains, Kevin Durant laisse le jeu venir à lui et sanctionne comme il sait si bien le faire et Kyrie Irving, pas dans un grand soir, sanctionne pourtant sans forcer. Face à ce jeu léché, les Bulls résistent, nous promettent une soirée folle mais… vont ensuite craquer complètement après la pause, encaissant un 43-8 en douze minutes entre le troisième et le dernier round.

La raison de cette moitié de blow-out ? Les Nets ont mangé les Bulls défensivement dans cette seconde période. On a ainsi vu des séquences lors desquelles les Taureaux balbutiaient leur basket, sans solutions, face à la défense de Brooklyn. Scène qui est plutôt rare depuis le début de la saison tant les Bulls ont su dominer leurs adversaires avec aisance dans 80% des matchs, mais les joueurs de Steve Nash, qui ont pour leur part régulièrement montré leur manque d’inspiration au cours de la saison ont également brillé offensivement cette nuit. James Harden et Kevin Durant se sont trouvés et/ou complétés à merveille et on a vu d’ailleurs plusieurs fois la même action absolument indéfendable : écran pour KD qui vient couper en tête de raquette, Harden qui fait l’assist dans un timing parfait, le grand dadet qui plante ses appuis dans le ciment et… ficelle, avec parfois la faute en bonus. TU VAS FAIRE QUOI ? Le numéro 7 des Nets finira la rencontre avec 27 points à 7/10 au tir, soit seulement deux points de plus que son maestro barbu, qui a pour sa part ajouté 16 passes à sa ligne de statistiques. Le dernier trait lancé par l’ancien joueur des Rockets aura d’ailleurs été cette passe flashy entre les jambes – toujours à deux à l’heure et pleine de facilité – pour un Day’Ron Sharpe qui n’avait plus qu’à finir l’action d’un lay-up. Le pivot des Nets peut d’ailleurs remercier son coéquipier barbu car ce dernier a largement contribué aux 20 points scorés par l’intérieur de Brooklyn.

Les Nets ont envoyé un message fort cette nuit, face à des Bulls qui avaient déjà paru émoussé avant-hier face aux Mavericks. Les Bulls qui n’avaient pas encaissé plus de 122 points depuis le début de la saison en ont donc pris 138 face au monstre à deux-têtes et demi de Brooklyn, une première ligne en gras du féroce combat qui s’annonce au printemps dans la Conférence Est.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top