Grizzlies

Retour à la case infirmerie pour Dillon Brooks : la cheville a méchamment tourné, on se revoit dans 3 à 5 semaines

Dillon Brooks 10 mars 2020

Arf la mauvaise nouvelle…

Source image : YouTube

Impossible d’avoir l’équipe de Memphis au complet. Dillon Brooks blessé à la main en début de saison, puis blessure de Ja Morant, puis Brooks dans le protocole COVID et maintenant Steven Adams. Cependant, on se disait qu’on n’en avait plus pour longtemps avant de revoir une équipe de Memphis au complet, mais c’était sans compter sur le pied de Brandon Boston Jr., qui traînait sur le chemin de Brooks. 

Samedi soir, après l’entrée de Steven Adams dans le protocole COVID, on apprenait que Ja Morant avait une petite alerte musculaire et qu’il était mis au repos face aux Clippers par précaution. On espérait alors revoir la paire Brooks/Morant dès dimanche soir, mais que nenni ! La vie en a décidé autrement dans le deuxième quart-temps du match à Los Angeles, lorsque Dillon Brooks a pris appui sur le pied du numéro 4 des Clippers, Brandon Boston Jr.. Forcément, ça fait mal. Un gros cri de douleur plus tard et l’arrière de Memphis rentrait au vestiaire… sur une jambe. Le verdict de sa blessure est tombé aujourd’hui : trois à cinq semaines d’indisponibilité selon Adrian Wojnarowski d’ESPN. La possibilité de le revoir jouer sur les parquets NBA avant le All-Star Game du 20 février est donc plus qu’incertaine.

 

Le truc, c’est que Memphis semble cartonner quelle que soit la situation. Le symbole de cette constance est peut-être d’ailleurs le niveau développé par Desmond Bane – qui est au moins aussi énorme que son tour de bras – le sophomore n’ayant raté qu’un seul match depuis le début de la saison. Ces Ours en mode rouleau compresseur ont d’ailleurs réussi sans problème à se défaire des Clippers après le départ de Brooks au vestiaire. Ils ont enchaîné dès dimanche par une grosse victoire – la neuvième de suite – contre les Lakers. Cela leur permet dorénavant d’être solidement accrochés à leur quatrième place au sein de la Conférence Ouest (bilan de 28-14), avec cinq matchs d’avance sur des Mavericks qui tournent bien également derrière eux. Malgré tout, la blessure de Dillon Brooks reste une mauvaise nouvelle. L’extérieur lâche ses meilleures stats cette année avec plus de 18 points, 3 rebonds et presque 3 passes. Outre tout ça, c’est surtout l’apport défensif du bonhomme qui risque de manquer à Memphis, lui qui est capable de mettre une grosse pression défensive aux meilleurs arrières de la Ligue. On se souvient notamment de tout son travail contre Stephen Curry lors du match couperet du play-in tournament de l’an dernier, où Memphis s’était imposé.

L’âme des Grizzlies est en partie incarnée par le leadership et le hustle de ce joueur qui a tendance à rappeler la fameuse ère Grit & Grind. Alors oui, forcément, il va manquer. Mais l’équipe de Taylor Jenkins a démontré à plusieurs reprises qu’elle savait répondre à l’adversité. 

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top