News NBA

Josh Giddey et Franz Wagner nommés Rookies du mois de décembre en NBA : si t’es pas Américain tape dans tes mains, clap-clap

rookies franz wagner josh giddey

Les talents non-Américains continuent à se pointer en NBA.

Source image : NBA

Comme à chaque début de mois, la NBA distribue ses récompenses dans trois grandes catégories, les entraîneurs, les rookies et les joueurs. Dans la classe des jeunots justement, ce sont Josh Giddey et Franz Wagner qui ont été applaudis pour leurs beaux efforts avec le Thunder et le Magic. Désolé chers Américains, une nouvelle cuvée de très bons joueurs internationaux sont dans la place !

L’Australie et l’Allemagne au rapport, c’est la fête au pays du surf et de la saucisse.

Pour ce mois de décembre particulièrement chaotique en NBA, à cause de nombreux joueurs entrés dans le health and safety protocol et des matchs reportés, il fallait tenir dans tout ce bordel. L’occasion de rappeler, encore une fois, à quel point les rookies qui arrivent en ce moment dans la Ligue ne vivent pas la même intégration que les anciens joueurs de première année, car tout sens de normalité n’a… pas énormément de sens. Tout d’abord, commençons par rendre hommage à une des plus belles chevelures de la planète basket, qui en plus d’être la future égérie de Head and Shoulders va également devenir un des visages du Thunder à l’avenir. Josh Giddey a montré toute sa polyvalence avec près de 12 points, 7 rebonds et 7 passes de moyenne, dans la lignée des projections all-around qui étaient faites sur lui avant sa Draft. Profitant du manque d’options à la création derrière Shai Gilgeous-Alexander du côté d’Oklahoma City, l’Australien a régalé avec des performances saisissantes sur le mois de dernier, parfois dans des défaites certes mais dans des catégories historiques également. Le premier joueur depuis une éternité à faire un double-double rebonds-passes, en finissant à 0 point ? Check. Un quasi-triple-double face aux Clippers avec 18 rebonds ? Check. Un double-double 19 points et 11 passes à Memphis avec la victoire ? Check. Même après avoir laissé le mois de Noël passer, Giddey a enchaîné en devenant le plus jeune joueur de l’histoire à réaliser un triple-double, dépassant LaMelo Ball qui avait réussi cette belle performance l’année dernière. Avec un temps de jeu encore en hausse et un Thunder qui va continuer à devoir continuer sur sa création, Josh doit être forcément boosté par ce petit trophée qui vient féliciter ses progrès. On surveillera évidemment ses avancées au tir et en défense, mais pour le moment les bases sont formidables pour un pick de Draft signé Sam Presti et qui va s’installer durablement dans le coeur des fans de l’Oklahoma. Côté concurrence, les récentes perfs de Jalen Green n’ont pas été assez nombreuses pour venir dépasser Giddey.

Dans la Conférence Est, si Evan Mobley et Scottie Barnes ont continué leurs bêtises et Cade Cunningham est monté en température, les deux phénomènes ont dû laisser leur place à un Franz Wagner tout simplement fantastique à Orlando. Alors qu’on l’attendait pas forcément dans un registre de scoreur, le frère de Mo a pris une toute autre dimension sur le dernier mois et son agressivité vers le panier a explosé : 19,5 points de moyenne pour Wagner, au moment où ces lignes sont écrites le meilleur marqueur de la Draft 2021 c’est Wagner et personne d’autre. Et celle-là, fallait l’anticiper sans trembler du menton en juillet dernier ! Les nombreuses absences du Magic ont beaucoup responsabilisé Franz à la création, ce qui ne lui a pas du tout fait peur. On parle ici d’une des meilleures moyennes au scoring pour un mois de rookie dans l’histoire de la franchise d’Orlando, derrière le Shaq et ses folies des années 90. À sept reprises, Wagner a dépassé la barre des 20 points sur le mois dernier, dont une explosion à 38 points face aux Bucks champions en titre qui a fait tourner beaucoup de têtes. La course au Rookie de l’année a jusqu’ici avant tout concerné le duo Evan Mobley – Scottie Barnes, mais le forward du Magic est en train de taper du poing sur la table avec ses performances et son attitude. Joueur vraiment agréable à regarder, qui n’a pas peur du contact et veut se battre sur de nombreuses actions, Franz Wagner est une des grandes satisfactions de ce début de saison et le voir repartir avec le trophée quand on voit le travail du trio Cade – Mobley – Barnes est un vrai beau témoignage du boulot qu’il a fait sur le mois de décembre en NBA. Peut-être que le Magic ne sait pas encore trop comment se reconstruire, mais chez leurs forwards il y a déjà une belle option qui commence à sortir du lot avec le phénomène formé dans le Michigan.

Cette belle Draft 2021 réserve bien des surprises, et la concurrence va batailler dans les semaines et mois à venir. La réponse à venir d’Evan Mobley ? Cade Cunningham bouillant en retour de blessure ? Scottie Barnes toujours aussi polyvalent et Jalen Green qui monte d’un cran ? En attendant les merveilles de Herb Jones, Chris Duarte, Bones Hyland, Alperen Sengun ou encore Davion Mitchell, félicitations au duo Josh Giddey – Franz Wagner !

Source : NBA communications

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top