Lakers

Malik Monk s’est inspiré de Nick Young pour ses tatouages : logique, Nick Young est notre inspiration à tous

Malik Monk 3-points

Lui, au moins il a la bonne idée de se retourner quand il rentre son 3-points.

Source image : NBA League Pass

Si Malik Monk est le joueur qu’il est aujourd’hui, c’est bien évidemment grâce à sa manière de gérer ses… tatouages. Une manière inspirée par l’illustre Nick Young. Comme quoi, tout est possible dans la vie.

Auteur de l’une de ses meilleures saisons en carrière, le joueur des Lakers Malik Monk a révélé quel était son secret. Hygiène de vie irréprochable ? Non. Préparation physique et mentale au top ? Que nenni. Se tatouer uniquement le bras gauche ? Bah bien sûr. En même temps il faut le comprendre puisqu’il a décidé de s’inspirer ni plus ni moins de l’une des meilleures armes offensives de l’histoire en la personne de Trae Nick Young. Toujours est-il que la saison du meilleur joueur de l’histoire sur un match à Paris est très bonne. 11,3 points, 2,7 rebonds, 2,1 passes, en 47/37/88, ce sont des belles stats pour Monk en ce début de saison bizarre des Lakers. Qui plus est, lorsqu’il est sur le parquet, le net rating de son équipe est à +6 et Malik Monk est donc l’une des rares satisfactions (avec le gars là, LeBron, qui est pas mal aussi) depuis la reprise à Los Angeles. Sans l’arrière de 23 ans sur le parquet, les Angelinos sont à une victoire pour quatre défaites cette saison, à se demander (non) si Malik Monk ne serait pas le véritable franchise player de cette équipe.

Si Malik Monk est aujourd’hui un très bon joueur de banc et non un top 10 All-Time, c’est peut-être parce qu’il a donc choisi de manière étrange de qui s’inspirer. Il aurait ainsi pu cibler l’éthique de travail du King mais il a préféré les tatouages de Nick Young, en même temps comment ne pas être inspiré par Swaggy P. Celui qui arrive à être plus divertissant qu’un one man show d’Arthur – et de très loin – a donc accompli ici le plus bel exploit de sa carrière, inspirer un joueur de basket. Pourtant, ce n’était pas chose gagnée quand on voit sa carrière. Quasiment toutes les équipes dans lesquelles il a joué n’étaient pas fofolles (hormis les Warriors de 2018 et les Clippers de 2012) mais il aura malgré tout réussi à gagner deux titres dans sa carrière : en 2018 avec les Warriors, et celui du joueur ayant fait l’objet du plus de memes de l’histoire. On se moque souvent de lui hein, mais Nicky aura tout de même mis… 5 points en NBA Finals dans sa carrière, ce que d’autres rêveront toujours de faire (coucou Steve Nash, au hasard). Ses stats en carrière restent honorables avec ses 11,4 points à 38% de l’endroit où il se retourne avant que son shoot ne rentre… pas, des chiffres assez similaires à ceux que… Malik Monk peut produire. Comme quoi, s’il avait décidé de faire les mêmes tatouages que Neymar, il serait sûrement en train de se foutre une caisse à Rio en ce moment.

Pas de tatouages au bras droit, que sur le bras gauche. C’est la seule chose que Malik Monk aura décidé de retenir de la carrière de Nick Young, comme on le comprend. Une technique qui lui permet de réaliser une belle première partie de saison chez les Lakers, alors souhaitons désormais aux Californiens que MM ne décide pas subitement de s’inspirer du cerveau de Swaggy P.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top