Blazers

Les Blazers ne répondent plus : cinquième défaite en six matchs, humiliation à domicile, c’est quoi le souci ?

C.J. McCollum Blazers 8 août 2021

C.J. McCollum a bien du mal à tenir la barre pendant l’absence de Damian Lillard

Source image : Youtube

Écrasés par les Celtics cette nuit, les Blazers viennent d’enchaîner une deuxième raclée à domicile et une cinquième défaite en six matchs. Il va peut-être falloir se reprendre à un moment non ?

Si vous vous dites que l’hiver commence à vous toucher d’un peu trop près, on vous recommande de jeter un œil sur le coup de froid qui attaque l’Oregon depuis quelques rencontres. Alors que la mi-novembre avait laissé espérer une belle éclaircie et un retour en forme (4 victoires de rang dont le scalp de Chicago), c’est de nouveau la soupe à la grimace pour les copains de Damian Lillard. Perdre trois matchs sur un road trip, ce n’est pas une faute pro en soi, surtout quand tu vas jouer les Warriors et le Jazz à domicile. Néanmoins, cela révèle un défaut plutôt embêtant sur ce début de saison : les Blazers sont incapables de gagner un match dès qu’ils quittent le Moda Center. Une seule victoire en onze matchs loin de leurs bases. À domicile, par contre, on partait sur une vraie forteresse et voilà pourquoi on était plutôt zen par rapport au fait que cela allait équilibrer les derniers résultats. Pas de bol, le virus de la défaite semble également avoir contaminé l’antre de Portland. Après un succès facile contre Detroit, les Blazers viennent d’enchaîner deux humiliations à domicile. On sait bien que Damian Lillard n’était pas en tenue mais ça fait quand même tache de se prendre +30 deux fois de suite devant son propre public sans donner l’impression de lancer la moindre révolte.

En l’absence du capitaine, c’est logiquement C.J. McCollum qui est à la barre et, hasard ou coïncidence, il est bien dans le dur depuis quelques matchs. On va aussi devoir ressortir une phrase qui ne vieillit pas dans l’Oregon : mais c’est quoi cette défense pourrie ? Ça leur pendait au nez mais la raclée de cette nuit leur a offert sur un plateau : c’est officiel, les Blazers ont le 30ème defensive rating en ce dimanche matin. Ils peuvent arrêter de creuser, il n’y a plus personne derrière eux. Petit clin d’oeil à StatMuse, expert en Stats avancées, qui nous rappelle que Portland fait ainsi pire que les deux dernières saisons (28 en 2019-20, 29 en 2020-21) et c’est presque un exploit quand on connait les penchants défensifs (non) du prédécesseur de Chauncey Billups. Pourtant, on avait quand même vu quelques progrès grâce à l’arrivée de Larry Nance Jr. notamment mais les vieux démons ont la vie dure et les Blazers sont rapidement retombés dans leurs travers. Dixième à l’Ouest, à deux victoires du Top 8, Portland est loin du contender imaginé par le tout juste licencié Neil Olshey et les choses pourraient rapidement empirer. Les cinq prochains matchs au programme ? Clippers, Warriors, Wolves, Suns et Grizzlies. Pas vraiment une balade de santé. Avec ou Damian Lillard, il va falloir trouver les ressources pour rebondir, et vite.

Les Blazers sont dans le dur et ils enchaînent les défaites depuis dix jours. Défense cata, leaders en difficulté, GM licencié et futur incertain, on envoie des bonnes ondes aux copains de la fanbase de Portland. Ça doit pas être marrant tous les jours en ce moment. 

Source texte : StatMuse

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top