Bulls

Les Bulls l’emportent chez les Knicks au finish : le Garden a cru au gros comeback, mais DeMar DeRozan est le roi du money time

DeRozan Bulls 3 décembre 2021

DeMar DeRozan a été clutch dans le money time.

Source image : NBA League Pass

Knicks et Bulls avaient rendez-vous du côté du Garden cette nuit pour une affiche qui rappellera de bons souvenirs à tous les amoureux des 90’s. Pas de Jordan ou d’Ewing sur le parquet mais deux équipes qui ont tout donné. C’est parti pour le récap !

Pour la box score maison, c’est juste ici. 

On avait le droit à un beau classique cette nuit du côté du Madison Square Garden et on n’a pas été déçus du scénario. Deux jours après une défaite sur le fil contre les Nets, les hommes de Tom Thibodeau avaient à cœur de se défouler sur la première équipe qui croiserait leur chemin. Malheureusement pour les locaux, on ne tabasse pas Chicago si facilement sur ce début de saison. Bien entrés dans leur match, les Bulls vont prendre les commandes, guidés par un Vucevic chaud bouillant d’entrée de jeu. Julius Randle lui répond au scoring et à la passe mais la franchise de l’Illinois semble un cran au-dessus. Alors qu’on atteint déjà les dix points d’avance dans le premier quart-temps, New York perd son calme. Taj Gibson balance quelques mots doux à l’arbitre après un écran illégal et se prend non pas une mais deux fautes techniques en quelques secondes. Il est expulsé ! Incroyable scénario alors qu’on ne joue que depuis quelques minutes. Le Garden gronde contre les hommes en gris et on les comprend. Sonnés par ce fait de jeu, les Knicks semblent totalement dans les choux. Les pertes de balle s’enchaînent et sont sanctionnés systématiquement, Chicago récite son basket avec un Alex Caruso qui est juste trop précieux des deux côtés du terrain et il y a dix-huit points d’écart à la mi-temps.

On ignore si Bugs Bunny est passé par le vestiaire des Knicks à la pause mais les joueurs de la Grosse Pomme reviennent avec de bien meilleures intentions. Les Bulls ne rentrent plus rien, Robinson bloque tout ce qui arrive à sa hauteur alors que Quickley et Fournier font tomber la foudre de l’autre côté du terrain. Le Garden se réveille, on a enfin le match qu’on espérait. Chicago parvient à stopper la saignée mais New York continue de grapiller son retard, allant jusqu’à égaliser à huit minutes du terme grâce à un tir du parking d’Alec Burks. De quoi espérer le comeback de la nuit pour les adeptes du Bing Bong ? Non, car un certain ailier va passer par là et prendre les choses en main. Alors que Nikola Vucevic et Zach LaVine avaient tenu la boutique jusque-là, DeMar DeRozan va se transformer en mister clutch. L’ancien des Spurs inscrit 18 de ses 34 points dans les douze dernières minutes, portant les siens à bout de bras. En face, Randle va manquer deux lancers au pire des moments avant de perdre un ballon crucial à une minute du terme. LaVine et DeRozan offriront quatre longueurs d’avance dans la foulée avant que ce dernier ne finisse le boulot sur la ligne. Victoire Bulls.

Excellent match du Big 3 de Chicago, bien secondé par la paire Ball-Caruso dans l’organisation et en défense. On n’était pas loin d’un petit choke vu le début de match canon mais les joueurs de Billy Donovan ont su garder leur sang-froid pour finir le boulot. Cette victoire, couplée à la défaite des Bucks chez les Raptors, permet d’ailleurs de récupérer la seconde place à l’Est et on sent que les choses vont mieux depuis quelques matchs après un petit creux fin novembre. Du côté de New York, on risque de parler encore des rapports avec les zèbres et l’expulsion de Taj Gibson va être commentée en long et en large. Le comeback est sympa mais le début de match a été très moyen et il a fallu une mi-temps pour vraiment réveiller les Knicks. Difficile de gagner quand on ne joue que vingt-quatre des quarante-huit minutes.

Les Bulls viennent l’emporter au Garden et ça a été un beau duel. Expulsion, gros comeback, fin de match au couteau, il valait mieux ne pas prendre une nuit off car cette rencontre en valait la peine ! 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top