Kings

Les Kings ont piqué la couronne de LeBron James : victoire après TROIS prolongations, c’était long mais qu’est-ce que c’était bon

Russell Westbrook 27 novembre 2021

Encore un match incroyable entre les Lakers et les Kings, comme souvent. Trois prolongations et un immense De’Aaron Fox, cette fois-ci la win est pour Sacto !

Source image : NBA League Pass

« Kings – Lakers on laisse tomber hein, on en parlera dans le gros récap de la nuit ». Voilà ce qu’on s’est dit quand LeBron James et ses copains All-Star ont semblé avoir le match en main, on ne sait plus trop quand par contre. Puis environ quatre ans plus tard et après trois overtimes il fallait se rendre à l’évidence : faut qu’on en parle. Faut qu’on en parle mais alors bon courage pour remettre les choses dans l’ordre, parce que bonjour la rigolade pour résumer un match lors duquel nos cheveux ont eu le temps de pousser.

Les stats maison du marathon de la nuit c’est juste ici

Un premier quart-temps absolument dégueulasse et un deuxième pas bien mieux, voilà, on vient de vous résumer la première mi-temps et ça nous arrange. 43 partout à la pause, des pourcentages affreux, bref on a connu mieux comme derby de Rois, ça arrive. Sauf que quand les Lakers et les Kings se croisent les étincelles ne sont jamais loin, et ce qu’on ne sait pas à ce moment-là c’est que les deux équipes sont sur le point de nous offrir une deuxième mi-temps… spéciale. Côté Lakers LeBron est en mode arrosage automatique, on y reviendra, Anthony Davis est un peu partout mais manque d’agressivité en attaque, et les catalyseurs offensifs se nomment plutôt Russell Westbrook et Malik Monk, un cerveau pour deux mais tellement de talent évidemment. Petite course en tête de la part des locaux, en face les absences de Richaun Holmes et Harrison Barnes sont une nouvelle fois palliées sérieusement par le nouveau très bon match de Marvin Bagley III ou Alex Len, mais c’est bien la ligne arrière des Kings qui va entrer en jeu pour faire passer ce match de la catégorie frisson à celle des soirées (des matins) WTF. En premier lieu ? De’Aaron Fox, bazar, qui va faire de la fin de match son royaume, pendant qu’un autre KING un peu plus costaud alternait les drives virils et les potatoes horribles envoyées du parking.

8h17, on ne se rappelle plus vraiment de la chronologie de la soirée mais on va faire en sorte que les lignes suivantes soient fluides.

Gros run des Kings au quatrième quart, De’Aaron Fox est insaisissable et vient de retrouver son niveau de All-Star, Tyrese Haliburton est plus sucré qu’un sucre et Buddy Hield est un malade mental que n’importe quelle équipe aimerait avoir. Alex Len bouffe probablement des animaux sans même les tuer et il s’impose au rebond au nez et à la barbe d’œil d’Anthony Davis pendant que Marvin Bagley tatoue « temps perdu » sur la fesse droite de Luke Walton. Longtemps on se dit qu’au talent et à l’expérience les Lakers vont bien finir par le faire, mais à plusieurs reprises le système favori des Lakers échoue. Ce système ? Tout le monde s’écarte, LeBron James pump-fake, dix fois de suite, et il envoie une croûte, si vous en avez rien à secouer il faut le dire les gars. Une première overtime, une seconde puis une troisième, les dix hommes sur le terrain (Fox, Tyrese, Buddy, Marvin, Len, RW, Monk, Melo, LeBron et AD) sont là depuis des heures, et au (très long) money time parfait de De’Aaron Fox les Lakers répondent par des paniers faciles dessous, par des lancers gracieusement offerts parfois. Lors de la troisième overtime LeBron James remplit toujours un peu plus sa feuille de stats mais son leadership s’en tient à du trashtalking sur des U18 sur le banc, c’est du propre, Buddy Hield continue de shooter et il rentre même quelques tirs, quelques interceptions font tourner un peu le vent en faveur des Kings et peu à peu ce qu’on redoutait côté Lakers finit par arriver : ceux qui en avaient le plus envie repartent du Staples Center avec la win, la deuxième de l’ère Gentry à Sacramento alors que les Lakers basculent pour leur part dans le négatif (10-11).

On en a évidemment oublié, beaucoup, mais on a un peu de taf et très clairement il faudrait regarder ce match une seconde fois. Sauf que pour notre petit cœur on va éviter, et de toute façon Lakers comme Kings sont coutumiers du fait alors d’autres occasions viendront. Et vous voulez une bonne nouvelle ? Les deux équipes se retrouveront… dès mercredi avec leur brouette et/ou leur nez de clown, elle est quand même bien faite cette vie.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top