Grizzlies

Ja Morant sorti sur blessure face à Atlanta : le genou gauche est touché, la Grizzlies Nation retient son souffle

Ja Morant

Oh non…

source image : NBA League Pass

Ce vendredi, alors que tous les capteurs étaient dirigés vers la performance face à Atlanta, un événement isolé est venu rappeler à Memphis que la réussite ne dépend malheureusement pas que de l’investissement. Sorti sur des images qui ne présagent vraiment rien de bon, Ja Morant a plongé la Grizzlies Nation dans une piscine d’inquiétude. On débrief.

C’était le coup du sort à absolument éviter. Aussi égoïste et immoral que cela puisse paraître, quitte à en prendre un, ne prenez-pas celui-ci. Plutôt épargnés par les blessures depuis le début de saison, les Grizzlies viennent de connaître leur premier sentiment de contrariété. Et quel manque de bol, c’est Ja Morant qui est sorti sur blessure après s’être fait mal à la jambe gauche. Le replay n’est pas beau puisqu’il se pète tout seul et n’arrive même pas à marcher jusqu’au vestiaire. Raccompagné par des gars de son staff, l’on apprend par la suite que c’est le genou gauche qui est touché. Selon Adrian Wojnarowski, il faut s’attendre à ce que Ja Morant passe rapidement des examens d’imagerie médicale. Bien qu’il faille positiver, les images de sa blessure ne sont pas sans rappeler la rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche qui a bousillé la carrière de Derrick Rose. Tout. On espère tout, sauf ça.

Septièmes de la Conférence Ouest, les Grizzlies mangent du plomb dans l’aile et perdent leur franchise player pour une durée encore indéterminée, que l’on espère courte. Sur le plan individuel, le meneur de 22 ans surfait sur des standards de All-Star avec des moyennes de 25,3 points, 5,8 rebonds, 7,1 assists et 1,7 interception à 48% au tir dont 36% du parking. Si conséquente, cette blessure l’éloignera d’une première sélection étoilée, pourtant tellement méritée. Plus globalement, Memphis perd la pierre angulaire de son schéma de jeu offensif et ce n’est pas la première fois que le destin leur fait un sale coup. Sorti dans un fauteuil roulant en décembre 2020, il avait déjà loupé plusieurs semaines de compétition pour une entorse aggravée de la cheville gauche. Son jeu aérien met forcément son corps à rude épreuve et jusqu’à présent, Ja Morant n’est pas épargné par les passages à l’infirmerie. En espérant que celui-ci soit illusoire, même si notre expérience de médecin twittos, formé dans les diagnostics via vidéos, n’annonce rien de bon.

Prayers up, et une bonne grosse apnée dans le Tennessee. Les prochains tweets d’insiders seront décisifs pour la saison des Grizzlies qui, si privés de Ja Morant, s’annonce on ne peut plus compliquée.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top