Warriors

Les Warriors rois du comeback : six fois menés de 10 points ou plus cette saison… et six victoires

Stephen Curry 29 octobre 2021

Mais c’est quel genre de stats ça ?

Source image : YouTube

En tapant des Sixers diminués 116-96 cette nuit au Chase Center, les Warriors ont continué à dérouler pour remporter leur 16e victoire en 18 matchs cette saison. Pourtant, ils ont eu un sacré retard à l’allumage, eux qui étaient menés de 19 points en première mi-temps. Mais pour les Warriors, 19 pions, c’est de l’eau. La preuve en chiffres.

Six fois. À six reprises cette saison, Stephen Curry et ses copains ont dû faire face à un déficit de minimum dix points. Habituellement, quand on prend un tel retard, c’est plutôt tendu de revenir pour ensuite l’emporter. On ne dit pas que c’est mission impossible mais quand on voit les chiffres sur l’ensemble de la NBA, on comprend l’ampleur de la tâche : 23,7%, voilà le pourcentage général de victoire dans la ligue après avoir accumulé un déficit de minimum dix points. Chez les Warriors ? Il est de… 100%. Oui, 100%. Comme l’indique SportsCenter, l’équipe de la Baie de San Francisco a remporté tous ses matchs dans lesquels elle était menée de dix points ou plus cette saison. Celui contre les Sixers cette nuit donc (19 points à remonter), mais aussi contre les Hawks (15), le Thunder (15), les Cavaliers (13), les Bulls (10), et les Lakers (10). Un parfait six sur six ! La stat est complètement folle et même si on a pris l’habitude de voir des chiffres qui sortent de l’ordinaire avec Curry et sa bande, celle-là est particulièrement impressionnante. Car elle prouve plusieurs choses par rapport à ces Warriors version 2021-22. Même si le coach Steve Kerr aimerait sans doute éviter ce genre de déficits, il ne peut qu’être ravi en voyant à la fois la mentalité de winner qui règne dans son groupe, et la capacité de ce dernier à renverser n’importe quelle situation, parfois en quelques minutes seulement.

Durant les années « Dynasty », les Warriors étaient réputés pour leur capacité à véritablement exploser leur adversaire dans les troisièmes quart-temps, en haussant à la fois le ton en défense tout en faisant cramer de la ficelle de l’autre côté du parquet. En un clin d’œil, un match qui semblait serré pouvait se transformer en véritable blowout. En un clin d’œil, un déficit de 10 ou 15 points pouvait être remonté par ces inarrêtables Warriors, pour le plus grand désarroi d’un adversaire qui pensait vraiment avoir une chance de battre les Dubs. Cette année, après deux saisons sans Playoffs, ce sentiment est clairement de retour avec la domination des hommes de la Baie en défense, les festivals de Steph, et la belle profondeur de l’effectif californien. Face aux Sixers cette nuit, Golden State a remporté le troisième quart 34-23, avant de tuer la rencontre avec un 30-12 dans le dernier. Contre les Cavaliers récemment, Stephen Curry, Draymond Green et Cie ont remporté le quatrième quart… 36-8 ! Autre exemple contre les Bulls il n’y a pas si longtemps : 35-17 dans le troisième. On pourrait en citer d’autres, mais on ne veut pas non plus démoraliser ceux et celles qui lisent ce papier et qui ne sont pas forcément fans des Warriors. Ah, au fait, on rappelle juste que Golden State fait tout ça sans Klay Thompson, et que les Dubs en sont désormais à neuf victoires de suite avec au moins treize points d’écart à la maison. Mais qu’est-ce que ça va être si l’autre fou revient à son meilleur niveau ?!?

Les Warriors sont chauds comme la braise, et prendre 15 ou 20 points d’avance contre eux n’est clairement pas assez pour espérer les battre au bout de 48 minutes. Six équipes peuvent aujourd’hui en témoigner. 

Source texte : Sports Center / The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top